The Fog
Nov07

The Fog

Halloween! Jack Burton! Maintenant The Fog… John Carpenter ne fait plus de film mais il est partout!

Read More
Contre toute attente
Août15

Contre toute attente

Du sex appeal, un méchant bizarre, un Los Angeles dangereux, bref un vrai polar comme on les aime dans les années 80

Read More
Vampire, vous avez dit vampire?
Août11

Vampire, vous avez dit vampire?

Vampires vous avez dit vampires?
Série B vous avez dit série B?

Read More
Je vais Craquer
Août07

Je vais Craquer

Dans la personne aux deux personnes, Auteuil a la tête et le look de Clavier dans Je Vais Craquer. Une référence capillaire so eighties qui doit être vu!

Read More
Highlander
Août03

Highlander

En 1986, Highlander casse la baraque et c’est mérité. C’est pourtant le début de la fin pour les principaux artisans de ce film particulier et si typique des eighties!

Read More
Piege de cristal
Juil30

Piege de cristal

Trente ans! Trente ans que le cinéma d’action hollywoodien a changé! Il y a trente ans, le maitre du genre s’appelait John McTiernan et le nouveau cowboy du film d’action se présentait à la Terre entière… Ypikeee Motherfucker! L’histoire: Un policier new-yorkais débarque à Los Angeles pour retrouver sa famille et recoller les morceaux avec sa femme. Au lieu de sauver son couple, le flic va devoir sauver une centaine de personnes, pris en otage, par des terroristes européens qui se révèlent être de brillants et violents cambrioleurs! L’anecdote: On ne présente plus John McLane, flic mal luné et malchanceux puisqu’il est toujours là où il ne faut pas. On ne présente pas non plus Bruce Willis, acteur mal luné mais brillant qui deviendra une star du cinéma d’action. Avant Piege de cristal, il était plutot connu pour ses talents comiques dans la série télé Clair de lune et dans deux films de Blake Edwards, Boire et déboires puis Meurtres à Hollywood. Pourtant il faut savoir que le film était prévu à la base pour Frank Sinatra puisque le scénario est inspiré de la suite du Détective, polar de 1968. Trop vieux, il refuse et le projet est passé par tous les costauds d’Hollywood, de Stallone à Gibson en passant par Burt Reynolds! Le réalisateur: aujourd’hui on peut le dire: John McTiernan est le plus grand réalisateur de cinéma d’action. Avant Piège de cristal, il a rendu crédible Schwarzie dans le primitif Predator puis il a réalisé un thriller suffocant, A la poursuite de l’Octobre Rouge. Ensuite c’est la plongée en enfer. Il finira même en prison pourtant son oeuvre est marquée par l’inovation, l’expérimentation et la mythification du cinéma américaine, de la figure du héros… bref, un génie mal luné… ils étaient nombreux sur le tournage de Piège de cristal. Le casting: bon on a assez parlé de Bruce Willis! Le film de MacTiernan c’est aussi la révélation d’Alan Rickman. Le barbu est exceptionnel et le restera durant toute sa filmographie où il joue bien souvent les méchants mais a su présenter une belle sensibilité, en particulier dans les films qu’il réalise lui même. On ne peut pas oublier la belle coupe de cheveux de Bonnie Bedellia dans le rôle de l’épouse énervée et le ventre tout rond de Reginald VelJohnson celui du flic plein de compassion. Mais on profite de l’occasion pour mettre en avant notre duo préféré d’agents du FBI, l’agent Johnson et l’agent spécial Johnson, le magnétique Robert Davi et le rigolard Grand L.Bush. Pourquoi on aime: impossible de détester ce film d’action qui devient un film catastrophe. Ce fut le grand projet de McT:...

Read More
Condorman
Juil26

Condorman

On en mange du super héros, n’est ce pas? On pourrait voir les années 80 comme un havre de paix à ce niveau là. Pourtant la mutation du genre se fait doucement mais surement: de Condorman, les années 80 se sont terminées avec Batman de Tim Burton. L’histoire: les super héros sont encore dans les pages des comic-books. Woody Wilkins est dessinateur à Paris. Il met en pages les aventures de Condorman. Excentrique, il accepte de donner un coup de main à un ami de la CIA. Il part pour la Turquie et remplit sa mission de manière atypique. Il rencontre alors la belle Natalia, une espionne qui va lui faire tourner la tête… Le réalisateur: Réalisateur anglais, Charles Jarrott est un habile artisan. Il n’a pas fait de grands films marquants mais il a débuté à la télévision britannique avant de se faire un nom dans le cinéma de costumes. Il a donc mis en scène Anne Boleyn (sous les traits de Genevieve Bujold) et Marie Stuart (Vanessa Redgrave). Il a beaucoup bossé avec Disney et réalisé des films pour la compagnie. Ce furent pour la plupart des bides et désormais des curiosités! L’anecdote: Commme le film fut tourné en grande partie en France, il fallait employer quelques locaux pour jouer dans Condorman: ce fut le cas de Jean Pierre Kalfon. Acteur de théâtre, musicien discret, le comédien est proche de la nouvelle vague et tourne avec Godard ou Lelouch. Quel surprise de le voir dans le rôle de l’homme de main à l’oeil de glace. La seconde équioe du film est géré par Denys Granier Deferre, le fils de Pierre. Moins surprenant, c’est bien Rémi Julienne à la place du responsable des cascades. Habitué aux tournages des James Bond, il s’amuse comme un petit fou dans sa parodie! Le casting: On vient de parler de Jean Pierre Kalfon mais on oublie pas la prestation de Barbara Carrera qui joue l’espionne venue du froid et qui, grâce à ce rôle, se retrouvera deux ans plus tard dans les bras de Sean Connery dans Jamais plus Jamais. Quant à Michael Crawford, il est un pur produit britannique, habitué des séries télé et de quelques films prestigieux. Il est peut être le plus grand défaut de Condorman. Pourquoi on aime: pourtant ce sont bien les défauts maladroits de Condorman qui font le charme du film. Tiré d’un livre d’espionnage de Robert Sheckey, Condorman veut parodier les films de James Bond mais aussi des super héros. Le mélange est hasardeux et prouve que Disney marche un peu sur la tête à cette époque. Disney enchaine les bides et produit des vrais...

Read More
Tonnerre de feu
Juil22

Tonnerre de feu

John Badham était l’homme de l’année 1983: deux succès au box office. Deux films qui en disent beaucoup sur notre époque, trente ans avant!

Read More
Society
Juil18

Society

Avec sa production de série B, Society n’aurait pas du laisser de grande trace dans l’histoire du cinéma. Les comédiens sont de seconde zone. C’est très marqué. Pourtant c’est un coup porté à la bienséance des années 80. Traumatisant.

Read More
Willow
Juil14

Willow

Les Eighties sont de retour pour que vous passiez de chouettes vacances. On vous conseille aujourd’hui la vision du film étrange d’heroic fantasy de Ron Howard et George Lucas!

Read More
Le Flic de Beverly Hills 2
Juil10

Le Flic de Beverly Hills 2

Youpi revoilà l’été et nos films so eighties et très stéréotypés: on commence fort avec un vrai film qui doit être réhabilité! Bienvenue au pays des filtres, de la beauferie et des valeurs bizarroïdes de Tony Scott!

Read More
Le jour des Morts vivants
Août09

Le jour des Morts vivants

Les années 80 ne furent pas les meilleures pour le regretté George Romero. Pourtant il avait terminé sa trilogie des zombies avec un film étrange et fort ! A revoir ! L’histoire : l’invasion des zombies est terminée. Ils règnent sur le Monde. Quelques poches de résistance subsistent. Des militaires et des scientifiques vivent dans une base isolée de tout. Les tensions entre les deux groupes seront fatales aux quelques survivants. Le réalisateur : évidemment on vous parle du Jour des Morts Vivants car le cinéaste du genre vient de nous quitter. Entièrement dédié aux films de genre, la filmographie de Romero est monstrueuse sans mauvais jeu de mot ! Il y a des chefs d’œuvre, des films maudits et quelques ratés. Au-delà de tous ses films sur les morts vivants, le réalisateur a continué de viser les problèmes de la société dans des films fantastiques souvent secs et passionnants. Sérieusement, il va nous manquer car son amour du genre rendait son cinéma exotique : quand l’intelligence se mêle à un genre dit mineur ! Le casting : comme souvent, les comédiens sont méconnus et n’auront pas de grandes carrières derrière. Néanmoins, ce semblant de normalité renforce très souvent l’aspect sociologique et politique des œuvres de Romero. Laurie Cardille, la comédienne qui joue le personnage central est la fille de Bill Cardille, présent dans La Nuit des Morts Vivants et dans son remake ! L’anecdote : La carrière du créateur de La Nuit des Morts Vivants a été chaotique. Sa farouche indépendance lui a valu de longues productions et de nombreux soucis avec l’industrie du cinéma. Après Zombie, crépusculaire et magnifique film, il voulait tout simplement proposé le film définitif : le Autant en emporte le Vent du film de zombies. Hélas, son budget fut divisé par deux et il dût se résoudre à des économies drastiques. Pourquoi on aime : Le Jour des Morts Vivants a longtemps jugé austère. Finalement il est nourri des inquiétudes du cinéaste sur le monde qui l’entoure. La Nuit était en réaction aux années 60. Zombie critiquait le consumérisme. Le Jour dépeint l’Amérique de Reagan, sans nuance et sans saveur ! Néanmoins il amène un peu d’ambigüité avec le fameux et culte zombie nommé Bud, et ses souvenirs mécaniques de sa vie d’humain. Lent, il est un peu à l’image du film, qui fut jugé très sombre. A cette époque, le cinéaste n’était pas en état de sainteté. Les erreurs visibles (interprétation un peu risible) montrent que ce type avait le cinéma dans la peau ! Sa lassitude se ressent mais le film reste un moment important pour tout un genre qui brille...

Read More
Gotcha!
Août04

Gotcha!

Premier film sur le paintball. Nous sommes bien au mois d’aout, et on se repose avec des films légers tirés des années 80… profitez bien!

Read More
Boire et déboires
Juil31

Boire et déboires

Un film qui marque le début d’une grande carrière pour un acteur de télé et souligne le début de la fin pour une blonde des années 80.

Read More
The Abyss
Juil27

The Abyss

Le plus gros bide de James Cameron date de 1989. C’est peut être son meilleur film à l’heure actuelle!

Read More
2 Flics à Chicago
Juil23

2 Flics à Chicago

Hablo, Smith and Wesson? You have the right to remain DEAD. Anything you do will be used against you. You have the right to a CORONER. If you cannot afford one, we will appoint a medical examiner for you. Des phrases comme ca, il y en a tellement dans 2 flics à Chicago!

Read More
Chérie j’ai rétréci les gosses
Juil19

Chérie j’ai rétréci les gosses

Bon allez, aprèrs trois films avec Steve Martin, on peut aussi faire trois chroniques sur Rick Moranis puisqu’il était dans La Petite Boutique des Horreurs et Parenthood. Présentons ici son plus gros succès au cinéma: Chérie j’ai rétréci les gosses.

Read More
Portrait Craché d’une famille Modèle
Juil15

Portrait Craché d’une famille Modèle

Retour dans notre saga de l’été autour des années 80! Et on termine sur le meilleur film où l’on peut trouver le comédie Steve Martin, héros du box office dans les années 80.

Read More
L’Homme aux deux cerveaux
Juil11

L’Homme aux deux cerveaux

On continue notre visite estivale dans le monde merveilleux des années 80 et de ses mythiques héros. On continue de piquer des petites pépites dans la filmographie du comique, Steve Martin!

Read More
La Petite Boutique des Horreurs
Juil07

La Petite Boutique des Horreurs

L’été revient: on retourne dans nos vieilles VHS et nos laser disc pour vous trouver les pépites de cette décennie assez bariolée et mythique en matière de cinéma. On ouvre la saison avec un idole aux cheveux argentés: Steve Martin.

Read More
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.