• Art-scène
  • Cinéma
  • Livres
  • Musique
  • Vu à la télé

Le CV de Dieu, Fournier, Bénureau, Balmer, La Pépinière

Dieu avait perdu la foi. Dieu ne croyait plus en Dieu (…) Il décide de chercher un travail ».

Pourvu qu’il soit heureux, Francis Huster, Fanny Cottençon, théâtre Antoine

Réactions théâtrales des parents à l’homosexualité de leur enfant.

Un coeur simple, Gustave Flaubert, Xavier Lemaire, Poche Montparnasse

Une performance exceptionnelle d’actrice qui restitue le texte de Flaubert dans toute sa force et son authenticité.

Plaidoiries, Eric Théobald, Matthieu Aron, Richard Berry, Théâtre Antoine

Un acteur, cinq plaidoiries, cinq moments de vérité. A voir.

Le Procès, Franz Kafka, Krystian Lupa, Odéon Théâtre de l’Europe

Ce poids immense de la bêtise.
Ne dira-t-on jamais assez comme elle pèse, comme elle dirige, comme elle nourrit le pouvoir.
Entre ses mâchoires le pouvoir, monstre sans visage, broie l’humanité, la liberté et la réalité.
L’angoisse kafkaïenne est celle d’un monde qui a perdu son âme, celle d’un homme égaré dans le labyrinthe, sans fil conducteur.

Le Roi Arthur – Jean-Philippe Bêche – Théâtre de l’Epée de Bois

Une légende arthurienne tout en énergie Mettre en scène la légende...

Solaris, Stanislas Lem, Théâtre de Belleville

Rémy Prin sollicite l’imagination du spectateur comme en écho à ce que vive les protagonistes. Avec peu de moyens, nous sommes transportés dans ce voyage scientifique qui se révèle être en « rêve » une exploration poétique intérieure.

Ich bin Charlotte, Doug Wright, Thierry Lopez

  Il est Charlotte, travesti traversant le nazisme et le communisme,...

JAN FABRE – Ma nation : l’imagination – Fondation MAEGHT

My only nation is imagination. Avec cette phrase qui ouvre...

Roukiata Ouedraogo, Je demande la route

1h30 d’humour, de finesse, de réflexion intelligente sur le monde

La saveur des ramen

Mais ne demandez pas de critiquer tout film qui se passe en Asie, où il est question de nourritures! C’est foutu. La Saveur des Ramen est un petit bijou. Il fait saliver de plaisir. Il nous rappelle l’importance d’un plat. Du choix des ingrédient à la dégustation en passant par la préparation. Et ta critique? Bah tout mon bon sens s’est perdu dans un bouillon de poulet!

L’ombre d’emily

C’EST BIEN FICELÉ, REMPLI DE REBONDISSEMENTS A LA « SEXCRIMES » ET CA FAIT SON PETIT EFFET. D’AUTANT PLUS QUAND ON SE REND COMPTE QUE C’EST INSPIRÉ D’UNE HISTOIRE VRAIE, A FAIRE FROID DANS LE DOS.

A star is born

Le film pourrait être une observation précise de l’aliénation au succès mais Cooper se fait avoir par son scénario, totalement ridicule dans une deuxième partie.

Aucun homme ni Dieu

Remarqué pour ces deux films déjà violents, Blue Ruin et Green Room, Jeremy Saulnier confirme qu’il est un sérieux faiseur de polars bien glauques et qu’il veut clairement nous rentrer dedans. Une intention finalement honorable. Car son film nous secoue dans tous les sens.

Operation Finale

Hélas tout ceci est filmé avec une platitude qui défie l’ennui. Les comédiens sont tous bien sages à leur place. Ben Kingsley fait du Ben Kingsley. On est entre le cabotinage et le génie. Oscar Isaac est aussi fade que Mélanie Laurent.

The little stranger

Si tout le monde fait la tronche dans un film, qu’est ce que vous voulez qu’il se passe pour le spectateur? Il fait la tronche aussi!

Sicario la guerre des Cartels

Villeneuve n’est plus à la barre. Stefano Sollima se débrouille lui aussi pour nous jeter de la poussière dans les yeux et nous demander ce que l’on pense de la violence. Moins évaporé que Villeneuve, ce second volet reste avant tout un néo western toujours crépusculaire.

Le Poulain

Auteur de bd indépendantes, Mathieu Sapin continue son observation de la vie politique française avec son sens de l’humour redoutable. Bien vu.

Première année

Thoms Lilti continue au fil de sa filmographie à sonder l’état de la médecine en France. C’est louable. Son film est énergique, plus adolescent que les autres efforts. Il se met à la hauteur des protagonistes! C’est peut être cette légèreté assumée qui fait que le film manque de consistance.

The land of steady habits

American Beauty! Le film a eu l’oscar du meilleur film à son époque et depuis toutes les familles sont devenues dysfonctionnelles. Celle dans The Land of Steady Habits ne va pas nous contredire

Infestation

Délire arachnéen, le second opus des petites araignées voraces est supérieur au premier. Evidemment on attend le troisième avec impatience.

Eclosion et Comment j’ai fait cent films sans perdre un centime

Des araignées se déversent dans les rues des grandes capitales… Voilà un scénario qui ferait briller l’imagination de Roger Corman, qui se raconte dans une bio riche et dense!

Le jeu de la défense, André Buffard, éditions Plon

je l’ai littéralement dévoré, ce Jeu de la défense. Plus de 400 pages et combien d’heures à m’y plonger…

Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson, éditions 10/18

Ils sont rares, ces écrivains français qui parlent d’eux-mêmes sans prétention. Ils sont rares et c’est d’autant plus appréciable. Besson a l’art de nous faire douter. Est-ce tout à fait lui ? Ou est-ce un autre ? L’emploi de la première personne du singulier brouille les pistes. L’utilisation des descriptions physiques (très) proches de son apparence laisse perplexe.

« LES TONDUES », Perrine LE QUERREC, Jacques CAUDA

« Nous sommes métisses / Nous sommes l’épouvante et la puissance / L’utopie et la faille / L’inégalité flagrante vivante souffrante vibrante rayonnante / Nous sommes une bouche le langage – des seins un cœur- des bras l’étreinte – des cuisses la force – des yeux la perception – deux cerveaux l’intelligence – un sexe la vie / Une chevelure / Une femme. »

La femme au serpent, Claude Izner, éditions 10/18

Lorsque Laurence et Liliane, les deux sœurs qui se cachent sous le pseudonyme de Claude Izner, ont décidé de mettre fin aux aventures du libraire Victor Legris, nul doute que leurs lecteurs ont été déçus. Euphrosine, Joseph, Tasha et les autres allaient nous manquer.

Transport

Yves Flank a une écriture si évocatrice qu’il nous fait autant entrer dans la nature la plus charnelle qui soit que dans la recréation d’un certain Paris des années 1940. Il y a notamment un passage sur les cours des immeubles où se concentre la vie en commun, les chanteurs qui viennent pousser leur mélopée. Il y a aussi un personnage de concierge qui fait froid dans le dos.

Robopocalypse

Aujourd’hui il pleut. Il nous semble loin le temps où l’on...

Les vacanciers, Emma Straub, éditions 10/18

Pour la plupart d’entre vous, les vacances sont finies et bien finies. Voici un livre qui vous en rappellera certaines sensations. La chaleur, l’eau, les repas entre amis qui traînent, les apéritifs sur la terrasse à n’en plus finir. Les retrouvailles, chaleureuses ou distantes.

Les fils d’Odin, Harald Gilbers, éditions 10/18

Le style d’Harald Gilbers est fluide, les descriptions si subtiles et précises qu’on vit littéralement ce récit. Les abris anti-aériens paraissent réels : escaliers, odeurs de terre, odeurs de peur, le temps qui passe si lentement.

Cities 2

Guitariste surdoué, Thibault Cauvin continue de traverser le Monde et les styles en célèbrant sa six cordes. Baroque!

In the blue light

Cette fois ci, Paul Simon collabore avec Wynston Marsalis ou Bill Frisell, des références du jazz. D’autres sont là. Il réinterprète ses chansons pour des pointures du genre. Entre folk, blues et jazz, il apaise l’auditeur. Comme toujours, c’est un artiste éclairé!>

Look Now

Le premier titre s’ouvre sur des cymbales énervées et la voix grelote de nouveau: c’est la patte de Costello qui aime tant les variations les plus osées. Mais sa pop est désormais armée de toute son expérience. Si riche!

Until the lights fade

Juanita Stein a le courage d’aller vite à l’essentiel. Ses chansons sont réalisés sans artifice (sauf l’écho) et sans grand telescopage. C’est une musique qui se love entre les instruments et les sentiments. Il lui faut trente minutes pour nous prouver toute l’étendue de son talent.

The Blue Hour

Brett Anderson a 51 ans. Il chante toujours aussi bien. Comme à l’époque d’Animal Nitrate? Non, il a modifié son style au fil des albums, des séparations et des coups du sort. Aujourd’hui, il reste un animal fascinant à observer… ou plutot écouter

Il était fou

L’art n’est pas compartimentée pour Jur Domingo et ses six amis. Les musiciens ne s’imposent aucune frontière. La musique de JUR est donc théâtrale et très expressive. C’est du théâtre de tréteaux et JUR respectent la grande tradition des saltimbanques.

All Good wishes

Comme Pulp, Gulp a ce coté boule à facettes qui continuent de tourner malgré la fatigue. Derrière le nom peu glamour, on trouve pourtant l’un des leaders de Super Furry Animals et son épouse, la chanteuse Lindsey Leven, qui a un nom à jouer les copines de John Steed dans Chapeau Melon et Bottes de cuir.

Forces

Quel joyeux programme que les guerres autour de la Méditerrannée! Pourtant il faut l’avouer, les samples et le minimalisme des deux musiciens font un travail remarquable sur notre réflexion. On divague. On comprend. On entend les maux et les dangers.

Clean

Elle avoue adorer Avril Lavigne et d’autres surdouées blondes de la pop mondiale. Elle veut leur ressembler. Heureusement avec ses moyens plutot limités, elle transcende sans problème sa passion. Ses chansons sont touchantes entre rêves adolescents et tristesses du quotidien.

Club 12345

Ils transcendent l’exercice car exactement, ils sont bavards et aiment décrire par les mots les ambiances nocturnes, les petits nuits d’excités, les grosses transes et toutes les pensées qui passent par la tête du joyeux teuffeur de Paris.

Balance ton Pawn, stars !

Las Vegas, donc, en banlieue sûrement, ça ils ne le disent pas, et dans un grand hangar transmis de père en fils, de fils de venu père à leur propre fils, depuis 4 générations, se jouent tous les actes de Pawn Stars.

Un sunday Delahousse et au lit !

Après un après-midi de sieste de lendemain de fête, la joie dissimulée ou pas d’un repas à rallonge chez mamie, d’un cocooning au coin du feu, d’un vagabondage dans les rues urbaines désertes ou les pieds mouillés d’une forêt de province, voilà qu’à 18h, tout bascule.

Ma Champion’s League est bien détendue du stream !

Cette semaine parlons foot ! et oui ENFIN revoilà la Ligue des Champions,...

13 raisons de regarder 13 Reasons Why

Oui bon ça va hein rhooo, ok j’aurai pu creuser un chouilla plus pour le...

Vendez votre voiture.fr, l’actor studio is back

Et oui, je suis de retour, bronzé comme jamais, sapé comme jamais, moi le Maitre Gims de la chronique TV, que dis-je le savoureux mélange de Booba et de Kaaris mais le tout en beaucoup moins black et moins musclé, quoique, si si, et beaucoup plus dans la plume, plume plume (c’est pour aller avec le si si) !

Una Casa del Papel por favor

La question est pourquoi ? Et bien figurez-vous que j’ai la réponse ma brave dame, et oui ! Ahahahahaha, oui j’ai réponse à tout, et vlan dans les dents.

DOG TV : la télé avec du poil et de la queue !

Petit, dans les 80’s, et oui, j’ai connu les 45 tours, le minitel, la...

Paralympiques, les 10 épreuves les plus folles !

Ah bah voilà, ça y est, on va encore crier au loup avec cette chronique,...

Dora l’exploratrice a 18 ans…l’interview exclusive

Mais où était donc passée Dora l’exploratrice, les années passent, on...

Dulcolax, pub au vent

Aujourd’hui parlons bide coincé parlons ça fait trois jours ça commence à m’inquiéter parlons bibelot sur l’étagère des toilettes du rez-de-chaussée à fixer yeux dans les yeux, parlons amour, enfin presque !

Recent Reviews From All Categories

JE SUIS CHARLIE

http://www.charliehebdo.fr/

Vu à la télé !

advertisement
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.