• Art-scène
  • Cinéma
  • Livres
  • Musique
  • Vu à la télé

Samo, a tribute to Basquiat, Laëtitia Guédon, Koffi Kwahulé, Théâtre de la Tempête

La vie de l’artiste de génie au succès fulgurant : Basquiat entre musique et couleurs.

Songs, Samuel Achache, Bouffes du Nord

Malgré son extravagance et son humour, Songs laisse un sentiment confus

Kanata, Robert Lepage, Théâtre du Soleil

Armé uniquement de son ambition, Robert Lepage propose un voyage initiatique à travers l’histoire du Canada et on le suit, en pirogue même parfois

La Magie lente, Denis Lachaud, Benoit Giros, Pierre Notte, Théâtre de la Reine Blanche

Mais si Louvier n’est pas schizophrène, alors qu’il se définit comme tel depuis 10 ans: qui est-il? C’est cette énigme que la relation de soin va chercher à éclaircir. C’est une révélation et une mue qu’on accompagne.

Alphonse Mucha – Musée du Luxembourg – Paris

Mucha ou la quête d’universalisme Mucha est un universaliste. Convaincu...

Miranda Mirianashvili, Gypsy melodies

Pour la première d’une tournée européenne, la chanteuse était au théâtre Athénée-Jouvet le 12 novembre dernier, pour un moment tout à la fois beau et différent.

Furia, Lia Rodrigues, Théâtre National de la Danse Chaillot

C’est une performance pour dix danseurs avec un engagement fort du corps, miroir de la danse engagée proposée par Lia Rodrigues.

Sœurs (Marina et Audrey), Pascal Rambert, Audrey Bonnet, Marina Hands, Bouffes du Nord,

Malgré la gravité de leurs mots, le lien entre ces deux-là ne se rompt jamais, et l’attention entre elles et nous se maintient sans faille pendant 1h30.

Le contr’un, La Boétie, Charly Magonza, Agathe Mortelecq, les Déchargeurs

« Je voudrais seulement comprendre, comment il se peut que tant d’Hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent parfois un tyran seul. Un tyran seul qui n’a comme puissance que celle, que ces gens, lui donnent. »

Un Instant, Marcel Proust, Théâtre Gérard Philippe

Ils sont deux, Camille de la Guillonnière et Hélène Patarot. Par leur jeu admirable et leur complicité rare, ils interprètent Proust lui-même, des passages choisis de A la recherche du temps perdu

The front runner

Mais les mœurs ne sont plus les mêmes et Gary Hart, qui aurait pu nous éviter la saga Bush, est un homme politique plus que brillant mais un être incapable de se compromettre avec les médias. Une petite faiblesse qui le perdra !

Doubles vies

Assayas n’est pas un spécialiste du genre et son film se regarde plutôt comme un état des lieux. Passionné de culture, effectivement son film a quelque d’urgent dans son style (filmé en super 16) et dans son propos. Il s’interroge sur le déclin du réel et l’invasion du virtuel.

Glass

LA PREMIÈRE PARTIE EN INTROSPECTION PSYCHOLOGIQUE EST TRÈS INTERESSANTE ET DONNE UNE DIMENSION AUX FILMS QUE LES 2 AUTRES ONT MOINS. IL Y A TELLEMENT A DIRE ET TELLEMENT A COMPRENDRE DANS CE FILM QUI REJETE LE SUPERFLU. TOUT EST PENSÉ, TRAVAILLÉ ET CE N’EST QU’A LA FIN (COMME BEAUCOUP DE FILMS OUI) QUE LE PUZZLE S’ASSEMBLE.

Ben is back

OUI C’EST DUR, UN FILS TOXICO QUI S’ECHAPPE DE SA DÉSINTOXICATION LE JOUR DE NOËL POUR VOIR SA FAMILLE. UNE JOURNÉE QUI N’A RIEN DE SIMPLE POUR PERSONNE. CA AURAIT PU ET AURAIT DU ÊTRE SUPER POIGNANT MAIS L’ÉMOTION EST LOIN D’ÊTRE LÀ. QUEL DOMMAGE.

L’heure de la sortie

C’est parti pour une lente descente aux enfers où notre brave fonctionnaire va se retrouver face à des actes illisibles ou carrément dangereux. On n’en dit pas plus : Sébastien Marnier fait monter la sauce avec beaucoup de délicatesse.

Animal World

Merci Netflix de nous faire revivre le plaisir totalement idiot de découvrir des produits exotiques et parfoix toxiques d’autres contrées lointaines comme dans les bons vieux video clubs disparus!

Creed 2

Mélancolie et bourre pifs, voilà le programme du huitième épisode du destin fabuleux de Rocky Balboa

Bienvenue à Marwen

CA LE CHANGE GRANDEMENT DANS LA MÊME TREMPE QUE « FORREST GUMP ». UNE AUTRE ÂME TORTURÉE DONT ZEMECKIS A LE SECRET POUR LES METTRE EN VALEUR. ET PUIS CE PETIT CLIN D’OEIL A « RETOUR VERS LE FUTUR », UN AUTRE DE SES FILMS, JUSTE MAGIQUE … ZEMECKIS IS BACK

Spider man new generation

ON A VRAIMENT L’IMPRESSION DE VOIR UN HOMMAGE AUX ANIMÉS DE BATMAN DE 1992 (OUI CA C’EST PLUS MON TRUC), EN VERSION LONGUE. JE PENSE D’AILLEURS QUE CE FILM NE PARLERA QU’AUX AFICIONADOS DE L’AMI ARAIGNÉE, DE SON UNIVERS ET DE SES ENNEMIS.

Springsteen on Broadway

Durant deux heures trente, on est captivé par ce type à la gueule carrée et à la tendresse d’un gros lourd. La voix est rauque et incontournable. Mais la façon dont il s’adresse à nous est nouvelle, et franchement agréable.

Les photos insolites des présidents de la Ve République

Juste avant ou juste après Noël, on peut encore faire des cadeaux. Et ce bel ouvrage peut être un choix judicieux. Broché, sur papier glacé et riche en illustrations, il se feuillette avec curiosité et se lit avec intérêt.

Infestation

Délire arachnéen, le second opus des petites araignées voraces est supérieur au premier. Evidemment on attend le troisième avec impatience.

Eclosion et Comment j’ai fait cent films sans perdre un centime

Des araignées se déversent dans les rues des grandes capitales… Voilà un scénario qui ferait briller l’imagination de Roger Corman, qui se raconte dans une bio riche et dense!

Le jeu de la défense, André Buffard, éditions Plon

je l’ai littéralement dévoré, ce Jeu de la défense. Plus de 400 pages et combien d’heures à m’y plonger…

Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson, éditions 10/18

Ils sont rares, ces écrivains français qui parlent d’eux-mêmes sans prétention. Ils sont rares et c’est d’autant plus appréciable. Besson a l’art de nous faire douter. Est-ce tout à fait lui ? Ou est-ce un autre ? L’emploi de la première personne du singulier brouille les pistes. L’utilisation des descriptions physiques (très) proches de son apparence laisse perplexe.

« LES TONDUES », Perrine LE QUERREC, Jacques CAUDA

« Nous sommes métisses / Nous sommes l’épouvante et la puissance / L’utopie et la faille / L’inégalité flagrante vivante souffrante vibrante rayonnante / Nous sommes une bouche le langage – des seins un cœur- des bras l’étreinte – des cuisses la force – des yeux la perception – deux cerveaux l’intelligence – un sexe la vie / Une chevelure / Une femme. »

La femme au serpent, Claude Izner, éditions 10/18

Lorsque Laurence et Liliane, les deux sœurs qui se cachent sous le pseudonyme de Claude Izner, ont décidé de mettre fin aux aventures du libraire Victor Legris, nul doute que leurs lecteurs ont été déçus. Euphrosine, Joseph, Tasha et les autres allaient nous manquer.

Transport

Yves Flank a une écriture si évocatrice qu’il nous fait autant entrer dans la nature la plus charnelle qui soit que dans la recréation d’un certain Paris des années 1940. Il y a notamment un passage sur les cours des immeubles où se concentre la vie en commun, les chanteurs qui viennent pousser leur mélopée. Il y a aussi un personnage de concierge qui fait froid dans le dos.

Robopocalypse

Aujourd’hui il pleut. Il nous semble loin le temps où l’on...

Les vacanciers, Emma Straub, éditions 10/18

Pour la plupart d’entre vous, les vacances sont finies et bien finies. Voici un livre qui vous en rappellera certaines sensations. La chaleur, l’eau, les repas entre amis qui traînent, les apéritifs sur la terrasse à n’en plus finir. Les retrouvailles, chaleureuses ou distantes.

chant libre

C’est bon pour le moral.

Leather Teeth

Du kitsch et du brutal, des synthés et des guitares, on se plait beaucoup chez Carpenter Brut

Press rewind

C’est du bon vieux rock qui vise l’estomac et pas du tout les cordes sensibles. C’est bien fait. Les compositions sont solides. La base est un peu poussiéreuse mais Devil Jo souffle sur les braises. Le résultat est ardent!

Pen Insular 2 (the bridge)

Il y a là, l’atmosphère de la Bretagne mais surtout des beats, des voix, des boucles, et des refrains qui nous embarquent pour un voyage inédit, curieux (car fait de curiosités) et qui évite l’écueil des vieilles traditions.

Punk rock academy

Affreux sales et méchants, on est obligé de bien aimer les Rois de la Suede

Bien avant que le soleil se lève

Il y a de l’écho, de la rage, on pense à Bill Halley comme à Dick Rivers. C’est le vieux mythe qui survit ici. Avec dignité et déférence. D’ailleurs ils aspirent d’autres genres avec deux jolies reprises: le heavy Black Dog de Led Zep ou le eighties Sweet Dreams d’Eurythmics

Memories

Il n y a plus de shérif à Nottingham mais il y a un serial lover! Parfait pour commencer l’année!

Revelation

Dix huit ans plus tard, ils reviennent. Ce qui est très sympa, c’est de voir que le groupe a toujours l’envie d’un rock très américain et qu’ils ne jouaient pas la comédie pour grimper au sommet du billboard.

True Meanings

Après le costaud A kind revolution l’année dernière, Paul Weller s’échappe encore une fois vers des contrées plus calmes. On le retrouve dans un joli fauteuil vintage, la cigarette distinguée. Le bonhomme se met un peu au vert. Et prend du bon temps. Le disque le plus classe du moment!

L’Odyssée

Fred Pallem et ses copains défendent de vieilles histoires d’un jazz psyché et fantaisiste. Un régal pour la fin de l’année

Tripote-moi 10 fois le Brexit avec les doigts

Oh my God, Oh my queen, the british population de l’autre côté de la...

Castle Rock, Maine pas peur ! Enfin si, en 10 raisons.

Il est des cerveaux, parfois, dans lesquels on aimerait vivre juste l’espace d’une journée, celui d’un Président de la République, celui d’un génie chercheur, celui d’une star américaine en plein tournage d’un blockbuster, oui ok ok de Rocco Siffredi aussi rhhoooo, une ½ journée, celui d’un joueur de foot un soir de victoire de Coupe du Monde, et que sais-je encore chacun son trip.

Le « Faites du bruit » de Nagui

Nagui est de ceux qui, année après année, printemps après printemps,...

Balance ton Pawn, stars !

Las Vegas, donc, en banlieue sûrement, ça ils ne le disent pas, et dans un grand hangar transmis de père en fils, de fils de venu père à leur propre fils, depuis 4 générations, se jouent tous les actes de Pawn Stars.

Un sunday Delahousse et au lit !

Après un après-midi de sieste de lendemain de fête, la joie dissimulée ou pas d’un repas à rallonge chez mamie, d’un cocooning au coin du feu, d’un vagabondage dans les rues urbaines désertes ou les pieds mouillés d’une forêt de province, voilà qu’à 18h, tout bascule.

Ma Champion’s League est bien détendue du stream !

Cette semaine parlons foot ! et oui ENFIN revoilà la Ligue des Champions,...

13 raisons de regarder 13 Reasons Why

Oui bon ça va hein rhooo, ok j’aurai pu creuser un chouilla plus pour le...

Vendez votre voiture.fr, l’actor studio is back

Et oui, je suis de retour, bronzé comme jamais, sapé comme jamais, moi le Maitre Gims de la chronique TV, que dis-je le savoureux mélange de Booba et de Kaaris mais le tout en beaucoup moins black et moins musclé, quoique, si si, et beaucoup plus dans la plume, plume plume (c’est pour aller avec le si si) !

Una Casa del Papel por favor

La question est pourquoi ? Et bien figurez-vous que j’ai la réponse ma brave dame, et oui ! Ahahahahaha, oui j’ai réponse à tout, et vlan dans les dents.

DOG TV : la télé avec du poil et de la queue !

Petit, dans les 80’s, et oui, j’ai connu les 45 tours, le minitel, la...

Recent Reviews From All Categories

Vu à la télé !

advertisement

JE SUIS CHARLIE

http://www.charliehebdo.fr/
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.