• Art-scène
  • Cinéma
  • Livres
  • Musique
  • Vu à la télé

Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été, Anaïs Allais, la Colline

La question des origines est un sujet communément abordé dans le domaine artistique tant il est peut-être central pour l’équilibre d’un individu. Anaïs Allais se penche sur le cas de ceux qui sont curieux de leur héritage, d’autant plus quand ils en ont été privé.

Le Livre de la Jungle, le Musical, Ned Grujic, Théâtre des variétés

Coup de cœur jeunesse : Le Livre de la jungle : Disney en vrai et écolo

Crave, Sarah Kane, Antea Tomicic, La Gravière,

Les voix noires de l’amour sont impénétrables.

Jester Show, David Foster Wallace, Laurent Lafargue, Les Déchargeurs

    Livre culte parue en 1996, L’Infinie comédie est un livre...

LAÏKA – Ascanio Celestini – David Murgia/Maurice Blanchy – Théâtre du Rond-Point

Quand la grandeur d’âme du bateleur se met au service de la parole...

Le CV de Dieu, Fournier, Bénureau, Balmer, La Pépinière

Dieu avait perdu la foi. Dieu ne croyait plus en Dieu (…) Il décide de chercher un travail ».

Pourvu qu’il soit heureux, Francis Huster, Fanny Cottençon, théâtre Antoine

Réactions théâtrales des parents à l’homosexualité de leur enfant.

Un coeur simple, Gustave Flaubert, Xavier Lemaire, Poche Montparnasse

Une performance exceptionnelle d’actrice qui restitue le texte de Flaubert dans toute sa force et son authenticité.

Plaidoiries, Eric Théobald, Matthieu Aron, Richard Berry, Théâtre Antoine

Un acteur, cinq plaidoiries, cinq moments de vérité. A voir.

Le Procès, Franz Kafka, Krystian Lupa, Odéon Théâtre de l’Europe

Ce poids immense de la bêtise.
Ne dira-t-on jamais assez comme elle pèse, comme elle dirige, comme elle nourrit le pouvoir.
Entre ses mâchoires le pouvoir, monstre sans visage, broie l’humanité, la liberté et la réalité.
L’angoisse kafkaïenne est celle d’un monde qui a perdu son âme, celle d’un homme égaré dans le labyrinthe, sans fil conducteur.

Millenium: ce qui ne me tue pas

Claire Foy reprend le rôle de la jeune femme un peu tordue. Elle se débrouille bien. Tout comme Fede Alvarez qui fait virevolter sa caméra entre les paysages froids de la Suède.  Mais attention, ce nouveau Millenium n’est pas un grand cru!

Le Grand Bain

Et Plouf!

En Liberté

C’EST DRÔLE, FIN ET POÉTIQUE. CA RACONTE UNE HISTOIRE QUI SEMBLE TRÈS AUTHENTIQUE ET QUI PREND AU COEUR LES PERSONNAGES DE CETTE FICTION RÉELLE ET NOUS AUSSI DU COUP. C’EST TOUCHANT ET TELLEMENT DRÔLE, FIN ET TRAVAILLÉ

The spy gone north

C’est donc en Asie que l’on trouve les meilleurs cinéastes, les projets les plus fous et les polars les plus hardcore. Désormais, les Coréens montrent qu’ils ont tout compris à l’art du film d’espionnage.

Volontaire

La jeune femme, parfaitement jouée par l’impétueuse Diane Rouxel va donc avoir des sentiments plus ou moins inconnus au contact de son commandant, raide et froid. Un rôle qui va bien à Lambert Wilson. D’ailleurs c’est la grande force d’Hélène Fillières: un beau casting, intelligent et en phase avec son sujet.

Illang

La brigade des Loups, chef d’oeuvre d’animation japonaise devient un nanar bruyant coréen… allez comprendre!

The Fog

Halloween! Jack Burton! Maintenant The Fog… John Carpenter ne fait plus de film mais il est partout!

Jack Burton dans les griffes du mandarin

Le film est donc une comédie qui expérimente. Il ne faudra pas s’étonner si Carpenter devient après cette expérience douloureuse durant la production, un auteur clairement indépendant. Ici, il tente une virtuosité qui pouvait déconcerter.

Bohemian rhapsody

Des producteurs trop présents. Un réalisateur à la ramasse. Une production houleuse. On remarque tout ca dans Bohemian Rhapsody qui tente un hommage vibrant à Queen et son chanteur mythique. De temps en temps, ca marche.

Cold War

Les deux personnages vont s’aimer et se haïr. Les regards, les positions, les gestes ont leur importance. Le noir et blanc magnifie tout cela. Le Paris Bohème rassure à coté d’un Berlin marqué par la déchirure et la violence ou la boue de la campagne polonaise.

Infestation

Délire arachnéen, le second opus des petites araignées voraces est supérieur au premier. Evidemment on attend le troisième avec impatience.

Eclosion et Comment j’ai fait cent films sans perdre un centime

Des araignées se déversent dans les rues des grandes capitales… Voilà un scénario qui ferait briller l’imagination de Roger Corman, qui se raconte dans une bio riche et dense!

Le jeu de la défense, André Buffard, éditions Plon

je l’ai littéralement dévoré, ce Jeu de la défense. Plus de 400 pages et combien d’heures à m’y plonger…

Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson, éditions 10/18

Ils sont rares, ces écrivains français qui parlent d’eux-mêmes sans prétention. Ils sont rares et c’est d’autant plus appréciable. Besson a l’art de nous faire douter. Est-ce tout à fait lui ? Ou est-ce un autre ? L’emploi de la première personne du singulier brouille les pistes. L’utilisation des descriptions physiques (très) proches de son apparence laisse perplexe.

« LES TONDUES », Perrine LE QUERREC, Jacques CAUDA

« Nous sommes métisses / Nous sommes l’épouvante et la puissance / L’utopie et la faille / L’inégalité flagrante vivante souffrante vibrante rayonnante / Nous sommes une bouche le langage – des seins un cœur- des bras l’étreinte – des cuisses la force – des yeux la perception – deux cerveaux l’intelligence – un sexe la vie / Une chevelure / Une femme. »

La femme au serpent, Claude Izner, éditions 10/18

Lorsque Laurence et Liliane, les deux sœurs qui se cachent sous le pseudonyme de Claude Izner, ont décidé de mettre fin aux aventures du libraire Victor Legris, nul doute que leurs lecteurs ont été déçus. Euphrosine, Joseph, Tasha et les autres allaient nous manquer.

Transport

Yves Flank a une écriture si évocatrice qu’il nous fait autant entrer dans la nature la plus charnelle qui soit que dans la recréation d’un certain Paris des années 1940. Il y a notamment un passage sur les cours des immeubles où se concentre la vie en commun, les chanteurs qui viennent pousser leur mélopée. Il y a aussi un personnage de concierge qui fait froid dans le dos.

Robopocalypse

Aujourd’hui il pleut. Il nous semble loin le temps où l’on...

Les vacanciers, Emma Straub, éditions 10/18

Pour la plupart d’entre vous, les vacances sont finies et bien finies. Voici un livre qui vous en rappellera certaines sensations. La chaleur, l’eau, les repas entre amis qui traînent, les apéritifs sur la terrasse à n’en plus finir. Les retrouvailles, chaleureuses ou distantes.

Les fils d’Odin, Harald Gilbers, éditions 10/18

Le style d’Harald Gilbers est fluide, les descriptions si subtiles et précises qu’on vit littéralement ce récit. Les abris anti-aériens paraissent réels : escaliers, odeurs de terre, odeurs de peur, le temps qui passe si lentement.

Navegador

Le Français se prend donc pour un pirate des Caraïbes. Il réalise son rêve. Après un premier album déroutant et décomplexé, la formule est désormais connue et fonctionne parfaitement: de la musique cubaine en version française. Cela surprend mais cela plait car on entend surtout un musicien se réaliser.

Mayerling

Xavier Plumas est un héros très discret de la musique française. Avec son groupe Tue loup, il fait des choix radicaux et souvent justes. Il touche à tout et on le retrouve sur d’autres projets. En solo, il se livre un peu plus et fait preuve d’une délicatesse que l’on pourrait comparer à celle d’un peintre. 

Here if you listen

Toutes les bonnes volontés s’invitent dans le nouvel album du moustachu David Crosby, gloire des années 70 et éternel troubadour!

The Capitol Studios Sessions

Il n’y a pas de fausse note. Jeff Goldblum s’est visiblement entrainé dans les clubs de Los Angeles. Le son est aussi travaillé que l’attitude du comédien.

LOST

Camélia Jordana est une artiste complète. On l’apprécie pour cela. On aime son ouverture d’esprit. Ce que confirme ce troisième effort musical. Cette fois ci, la belle fait dans le bidouillage électro world wide. Mais c’est peut être un peu plus!

Anthem of the peaceful army

On finit même par se détacher des poussées vocales et des solos un peu trop répétitifs. Ce n’est pas désagréable. Mais le groupe est peut être arrivé trop vite et trop fort.

From lead to gold

C’est le bon vieux son de papa. Mais qu’est ce qu’il est bien exécuté! Staretz refuse les canons de la musique actuelle. Ils prennent un malin plaisir à sortir le vieil orgue hammond, le saxophone ou l’harmonica.

Sweet Exile

Dans ces compositions, on retrouve tout le vaudou de la Louisiane, toute l’apreté du Texas et du soleil comme en Arizona. C’est moite. C’est chaud. C’est tendu. Le trio fait de la magie avec ses formules que l’on pensait si bien connaître.

Young girls punk rock

Le rock. Le pur. Le dur. Celui qui fait suer et cracher. C’est cela qu’elles aiment. Elles jouent donc vite et fort, aidées par un adulte guitariste. Le girl power a trouvé une chouette relève!

Chansons bizarres 3

La voix est un peu hésitante mais le rock est intact. Simple. Binaire. Bizarre selon les critères de 2018. Aidé par Gregoire Garrigues, musicien couteau suisse, ils découpent ensemble ce rock à la française, plutot sensible, toujours aiguillé par Dylan et les plaisirs évidents des années 60.

Castle Rock, Maine pas peur ! Enfin si, en 10 raisons.

Il est des cerveaux, parfois, dans lesquels on aimerait vivre juste l’espace d’une journée, celui d’un Président de la République, celui d’un génie chercheur, celui d’une star américaine en plein tournage d’un blockbuster, oui ok ok de Rocco Siffredi aussi rhhoooo, une ½ journée, celui d’un joueur de foot un soir de victoire de Coupe du Monde, et que sais-je encore chacun son trip.

Le « Faites du bruit » de Nagui

Nagui est de ceux qui, année après année, printemps après printemps,...

Balance ton Pawn, stars !

Las Vegas, donc, en banlieue sûrement, ça ils ne le disent pas, et dans un grand hangar transmis de père en fils, de fils de venu père à leur propre fils, depuis 4 générations, se jouent tous les actes de Pawn Stars.

Un sunday Delahousse et au lit !

Après un après-midi de sieste de lendemain de fête, la joie dissimulée ou pas d’un repas à rallonge chez mamie, d’un cocooning au coin du feu, d’un vagabondage dans les rues urbaines désertes ou les pieds mouillés d’une forêt de province, voilà qu’à 18h, tout bascule.

Ma Champion’s League est bien détendue du stream !

Cette semaine parlons foot ! et oui ENFIN revoilà la Ligue des Champions,...

13 raisons de regarder 13 Reasons Why

Oui bon ça va hein rhooo, ok j’aurai pu creuser un chouilla plus pour le...

Vendez votre voiture.fr, l’actor studio is back

Et oui, je suis de retour, bronzé comme jamais, sapé comme jamais, moi le Maitre Gims de la chronique TV, que dis-je le savoureux mélange de Booba et de Kaaris mais le tout en beaucoup moins black et moins musclé, quoique, si si, et beaucoup plus dans la plume, plume plume (c’est pour aller avec le si si) !

Una Casa del Papel por favor

La question est pourquoi ? Et bien figurez-vous que j’ai la réponse ma brave dame, et oui ! Ahahahahaha, oui j’ai réponse à tout, et vlan dans les dents.

DOG TV : la télé avec du poil et de la queue !

Petit, dans les 80’s, et oui, j’ai connu les 45 tours, le minitel, la...

Paralympiques, les 10 épreuves les plus folles !

Ah bah voilà, ça y est, on va encore crier au loup avec cette chronique,...

Recent Reviews From All Categories

Vu à la télé !

advertisement

JE SUIS CHARLIE

http://www.charliehebdo.fr/
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.