Amateur

Amateur veut dire en latin, « celui qui aime ». Le Larron qui se cache derrière le mot aime beaucoup de choses et semble être un jouisseur. En effet, il s’excuse sur son disque de proposer une préface avec des conseils d’écoute et célèbre la liberté. Il a pu faire ce qu’il aime sur ce disque dans l’air du temps et en même temps d’une élégance assez désuète.

Il a l’art du décalage. Ancien technicien du son, Le Larron a visiblement attendu avant de réaliser ce premier opus qui profite donc de son expérience et son souci de ressembler à sa personnalité. Peu de compromis et une passion évidente pour les instruments. Et les ambiances mélomanes!

Il y a beau avoir des beats bien modernes et des rythmes lancinants, le disque accroche l’oreille avec des touches musicales que l’on entend plus trop (un orgue, une flute ou la voix de Lisa Portelli). La voix n’est pas loin du slam à la mode ou de la poésie  urbaine. Il est bien dans son époque mais Amateur a du goût!

Il raconte donc ses joies. Plus que ses peines même si les textes savent être aigre doux. C’est le disque d’un incorrigible optimiste, un artiste heureux de se réaliser en toute indépendance. Même dans son rock synthétique mais parfaitement construit, on devine l’humanité du bonhomme. A l’heure où les mauvaises nouvelles s’entassent, son talent et sa finesse font franchement du bien aux oreilles, à la tête, au coeur!

L’autre distribution – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.