1,2,3…Donald, Abdeslam, X or et moi…

Ca ne partirait pas un peu en couille notre bas monde ma bonne dame ? Olalalalalalallaa, non mais moi à force je vais jeter l’éponge, le bébé avec l’eau du bain, le bain avec le carrelage de la salle d’eau, merde t’as pas mis les bons joints forcément ça fuit après tu t’étonnes que le papier fait des bulles, et que ça sente le moisi dans toute la baraque.

En une même semaine, la planète fuit, suinte, transpire à grosse goûte, sent mauvais sous les aisselles, et avec ce doux parfum de « tu t’es pas lavé sous les bras, dès le matin 8h, ça sent le poney dans toute la pièce, mets du déo sur le monde, merde !».

Bon ok, il y a quelques bonnes nouvelles, nos amis belges, a priori bien gangrénés par des nids de barbus fous d’Allah planqués dans des deux pièces dans les bleds les plus paumés du plat pays, ont réussi à mettre la main (pas de dieu) sur le truculent conducteur de Clio, transporteur de djihadistes pour occuper ses soirées de novembre, le nominé 2015 dans la catégorie « Meilleur enfoiré de sa mère de la planète dans un second rôle », j’ai bien sûr nommé Salah Abdeslam. A cette heure même, il est cuisiné dans un des couloirs jolis de l’anti-terrorisme, nous espérons bien sûr tous, que Salah aller relativement vite pour qu’il se retrouve dans une de nos belles cellules dans une nos beelllleeeessss prisons. Évidemment, nous lui souhaitons le meilleur, avec un petit comité d’accueil bien de chez nous, et, j’avoue faire un joli vœu pour lui.

Oui, j’espère qu’en taule il sera la plus belle princesse djihadiste, la belle princesse Salah, pauvre orpheline de ses copains qui ont shooté dans le tas, et qu’il en prendra plein la bonbonne de gaz par des jolies fées poilues. Que les gardiens aient toujours un petit mot gentil ou un geste amical pour lui et si possible un codétenu de 120 kg, genre un poète niveau amour, un mec qui conte fleurette avant de faire le 1er bisou sur la fesse…un comme ça oui…et qui saura lui en donner bien profond dans la lune matin midi et soir…On t’embrasse salaud, euhhh Salah, on va pas t’oublier mon biquet, t’inquiète pas…

Ceci étant, à force de voir apparaître sur Terre des Salah par milliers, une nouvelle race de fous furieux germe. En fait, elle ne germe pas vraiment, elle repousse, car nous la croyions définitivement exterminée au napalm après 1945, mais non, elle ressort du sol la venimeuse. Je veux bien sûr parler de la facho graine, qui devient facho plante, puis facho parterre sur des territoires entiers. Bien sûr, si en France elle se caractérise par une montée de Marine et ses aficionados, elle a bénéficié d’une bonne rasade d’engrais de l’autre côté de l’Atlantique avec la montée en tige de la Donald. Oui, la Donald Trump, la superbe. En premier lieu, tu te marres, quand tu vois sa tête de mongolien avec une capillarité située entre celle Michou post sodomie nuit d’amour et le pubis d’une vieille norvégienne viking du 10ème siècle qui serait coincée le clito dans la prise ; sa tronche Rubicon (j’aime ce mot, oh mais j’aime ce mot) de président de l’amicale bouliste du Gers un dimanche de fin d’aprèm’ burinée par les envolées d’anisettes sans glaçon et un soleil qui tape trop fort.

D’un point de vue intellectuel et idéologique, le programme du gars est simple : si t’es pas américain, t’es qu’un con, si t’es pas blanc, t’es bon à tuer, si t’es Mexicain, t’es un voleur de poules à exterminer, si t’es musulman bah tu poses forcément des bombes, si t’es européen, euh bah c’est où ça déjà l’Europe, ça sert à un truc ça comme continent, si t’es noir, bah t’es rien, au moins c’est simple, et si t’es un ricain, un vrai, un pur, bah tu dois posséder une armurerie personnelle afin de pouvoir exterminer l’ensemble des profils cités précédemment, au moins l’équation est simple…mais du coup fatalement elle agace ; et c’est tant mieux.

En effet, si désormais, tout porte à croire que la Donald va se retrouver porte étendard des Républicains pour la USA élection for président que god te bless, et bénéficie donc d’un soutien de millions de fous furieux buveurs de Budweiser, gras du bide et avaleurs de triple whoopers sauce barbecue, l’autre moitié a les yeux ouverts sur le monde ou appartient tout simplement aux différentes catégories de mecs que Trump veut bouter en dehors des frontières US… et étant entendu que 80% des frontières US bah c’est la mer…veut donc en faire des Boat People…fun. Du coup, ça commence de l’autre côté de l’Atlantique à se foutre sur la gueule, à menacer de mort la Donald en plein meeting, à raviver les querelles de 1968 quand Malcolm X radicalisait les siens et que le Mississipi le samedi voyait des mecs du KKK faire des grands BBQ géants…ça sent moyen bon ce truc…très moyen même.

Voilà, du coup, pour épargner à mes enfants d’avoir en face d’eux dans le poste un soir de mars, une avalanche d’images prônant d’un côté des décapitations de fan de rock au Bataclan ou en terrasse, et de l’autre la grande Donald qui rien que 2 minutes à l’image leur ferait faire des cauchemars, et je déteste me lever la nuit, je leur ai proposé de regarder un épisode d’X-or, sur la chaine Mangas, en y voyant par ailleurs un double intérêt : Voir si le héros de ma jeunesse pouvait éventuellement intervenir en mode transmutation pour foutre sur la gueule à Daesh et mettre deux baffes à Trump en un éclair. Bon, après 30 secondes et un « rhooooooo mais laaaaa gueuuuullllleeee, comment c’est nase » de ma fille, j’ai compris que X-Or était définitivement has been et que rien ne pouvait à date sauvait rapidement ce monde, ma bonne dame.

Allez, j’vous embrasse,

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.