Pyoooooongyaaaang, ton décaaalaaage impitoyaaabllleeeee

 

Aujourd’hui au programme diction, écriture et géographie !

Pyongyang ! Quel est le mec qui a eu l’idée de traduire du coréen originel un nom en lui collant deux Y deux G avec la certitude que tout occidental moyen allait piocher fourcher enfourcher lamentablement à chaque prononciation de ce foutu nom ! Dans un enchainement télévisuel avec du patinage de vitesse avec du coréen de partout à l’arrivée devant un chinois et un néerlandais, un retour plateau et une coupure pub, ton cerveau craque total sous les coups de boutoirs consonnes-voyelles cheveux sur la langue en mode « Victoire de Kim Chu Ko devant Yong Kim Mouhauouhi et Hans Vanderkivieglenon, on revient sur le plateau en direct de Pyongyang, après cette pause pub proposée par notre partenaire qui vous permettra de passer chez Sosh ! » ; ahhhhhhhhhhh !

Et alors attends, bouge pas, t’as un autre mec, encore plus pervers, qui a dit à l’Equipe et au Monde, pour ne citer qu’eux, qu’en fait c’était pas Pyongyang le nom mais Pyeongchang, un Y de moins toujours deux G mais vas-y que je te mets du CH par-dessus pour corser le planté de bâton en terme de prononciation !!! Ah l’enfoiré ! Le mec doit s’appeler Jean-Charles de la Chaussette-de-l’Archiduchesse marié à Marie-Chantal de la Sontelles-Sèches ! Nous au moins quand on organise des JO on te fout ça à Paris ou à Albertville, le mec qui gagne s’appelle Picard ou Martin, tu prononces le nom easy dans toutes les langues, tu casses pas la mâchoire à tout le monde !

Pis ! Maintenant passons sur la géo et donc le fuseau horaire et donc le j’aime le sport et donc je regarde ! Bah là pareil, même encore pire, 8h de décalage dans les dents ma brave dame ! Donc de fait, peur de rien, les mecs de France TV te donne rendez à 3h du mat’ pour pouvoir voir les seuls épreuves à peu près intéressantes. QUIIII mais QUIIII se lève à 3h du mat en mode caleçon chaussettes robe de chambre pour aller mater une descente homme !? Oui ok 3h du mat quelque part c’est le propre du ski, tu veux partir pour éviter les bouchons à Moutiers tu pars de chez toi à 3h du mat’, une fois arrivé t’as en effet l’impression d’avoir été à Pyonyang ou Pyeongchang au choix, avec la tête fracassée jetlag ton forfait au coup, une première raclette mal digérée le premier soir et hop tu te lèves à 3h du mat avec le bide en montgolfière et un parfum de fromage fondu qui te colle au pif et aux fringues, un appart payé 2000€ la semaine qui oscille entre 15 et 20m², tu vas pisser tu réveilles tout le monde en deux secondes, il est 3h10, tu te rendors pas, neige à gogo, tu peux pas aller skier, tu fous rien de ta journée, tu panda tu vin chaud, tu sommeilles du coup la nuit tu décales et tu te réveilles 5 jours de suite à 3h du mat. Bravo champion !

Revenons à Pyonyonggggggg ping-pong Hongkong et puis merde, là-bas quoi. Donc comme tu vas pas non plus prendre 15 jours de RTT pour regarder des français arriver 4ème faute à pas de bol, oui le principe des JO c’est que les français arrivent 4ème aux pieds du podium faute à pas de bol, tu ambitionnes de regarder a minima les quelques chances de médailles ; mais que nenni ! Quand toi tu commences à être prêt devant ta télé, vers 19h, c’est que là-bas, à Pungpyongggg IL EST 3h du mat’ justement, rien que pour t’emmerder oui, du coup, à part inventer un concept genre LOFT JO Story en espérant de longues minutes qu’une caméra 24/24 façon voyeur zoome sur un jacuzzi où une patineuse nord-coréenne Loana Kim Hun Chi se fasse culbuter par Olaf Stefenson champion de double mixte en Curling.

Mais non penses tu ! Que dal, même pas pensé à ça les mecs, du coup ils te rediffusent pour passer le temps tous les trucs où aucun français ne figure, juste histoire de te rendre dingue, un bon match de Hockey féminin entre la Hongrie et la Macédoine, les qualifs du tremplin 120m avec 90% de finlandais, une compet de Half-pipe (demi pipe en anglais) avec 8 américaines sur 10 concurrentes lançant des « youhouuuuuuuu OH My god youhouuuuuu » à l’arrivée même quand elles se sont viandées lamentablement ou encore les 8min30 du programme imposé d’une patineuse russe mais qui du coup n’est pas russe pour les JO car triche dopage drogue Kremlin interdiction toussa toussa bref Irina Moltechtova sous la bannière olympique, enfin de toute façon tu t’en bats le ski droit.

Enfin voilà, bienvenue à Pyongyang, euh non gongbang enfin non piangong euhhhh non en fait c’est pchiongmangue ! Et merde, bon JO quoi.
Allez j’vous embrasse.

 

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.