De pluie, de Nutella et donc de crue


Ah bah ça ! Comme si les morts de Johnny et de France Gall ne suffisaient pas à notre malheur collectif ! Voilà que le Dieu tout puissant qui dicte non seulement les breaking news sur BFM TV mais qui, comme chacun sait, bien sûr, nous attaque en premiers, nous les français, quooiiiiii, évidemment qu’il fait ça, voilà qu’il nous inflige un temps de chiotte depuis 1 mois, une crue de Seine comme rarement et des bagarres de concitoyens pour du Nutella dès les premiers jours de 2018 !

Evidemment que j’aurais pu parler des attentats quotidiens au Mali qui ont encore fait 50 morts la semaine dernière, bien sûr que j’aurai pu évoqué en 2 pages les désolations humaines de migrants qui s’échouent en Méditerranée tous les jours avec des pertes de vies que l’on ne compte même plus, mais vous croyez sincèrement que c’est le plus important !?! Bien sûr que non ! Alors ! Ouvrez les yeux.

D’abord le temps, sincèrement, non mais vous avez vu ce truc, pluie pluie pluie, et attention, c’est pareil partout, moi par exemple j’ai eu une collègue dont la sœur à son beau-frère qui après son divorce est parti dans le sud, et bien elle est formelle !!! Elle l’a eu au téléphone pas plus tard que la semaine dernière pour lui fêter en retard la bonne année, car il parait que l’on peut la souhaiter jusqu’au 31 janvier, si si ça se fait, et bien il lui a dit qu’ils avaient mauvais temps, même dans le sud ! Nous, encore, on pourrait se dire que bon, hein, mais eux, dans le sud, quand même, hein ! Bah alors !

Du coup, forcément, qui dit manque de lumière de soleil de bronzage de ciel bleu, dit taciturne morosité déprime burn out arrêt de travail manque de patience agacement sur les nerfs à fleur de peau à n’en n’a marre a mais ras le bol, ah tiens voilà qui re-pleut ah non c’est pas possible ah mais c’est pas vrai, donc re arrêt de travail enfin sauf pour faire les soldes car bon faut pas déconner quand même, comment ça des morts au Mali, oui enfin bon de quoi ils se plaignent eux ils ont du soleil tous les jours ; du coup re-agacement ah ça oui, et pour se prémunir d’une éventuelle pauvreté bah du coup précipitation (au sens se précipiter pas les précipitations météorologiques) dans le premier Intermarché proche de la rocade ouest car on y a vu une promo lunaire, à défaut de soleil, avec du Nutella à -70% ! oui Madame !!! Ah c’est pas ces feignasses de syriens migrants qui l’auront celui là ; donc du coup on prend sa Dacia break, on fait monter Brandon Kevin et Killian, plus le chien, si si c’est bien dans une Dacia, et direction l’Intermarché. Manque de bol, car bien sûr même quand l’horizon offre un peu d’éclaircies faut toujours un truc qui déconne et voile les plaines bleues, la moitié du village était au courant de la promo d’enfer ; le manque de luminosité collective se fait alors sentir, re re agacement, manque de vigils, c’est mon pot non c’est le mien, non ta gueule je l’ai vu avant toi, non moi d’abord, arrête où je t’en colle une, quoi comment ça les émeutes au Vénézuela, hein c’est quoi le rapport, file moi ce pot, tiens dans ta tronche de pauvre, j’suis pas si pauvre sale con, retourne dans ta Dacia, de toute façon t’es cocu, hein quoi si y’a un rapport, les mômes restaient où vous êtes, Papa va pas se laisser emmerder par ce connard de Jean-Claude, bim bam boum tiens prends ça, baston générale, elle est belle la France, ça aurait Marine ça serait pas la même, quoi les migrants, si un peu de leur faute quand même.

Du coup, émeute sur le parking de l’Intermarché, jet de boue et d’urine sur la Dacia du mec qui a kidnappé 80% des pots de Nutella en loose, le mec rentre chez lui, met près de 8h à nettoyer sa voiture, rigole et tout à l’égout bouchés par la flotte boueuse, pluie battante, canalisation remplie de boue, débordement, inondation, rejet dans la rivière du coin, qui elle-même se déverse dans la Seine à 180km de Paris, plus re-pluie, plus re-re-boue, Seine qui déborde, agacement, taciturne morosité déprime burn out arrêt de travail manque de patience agacement sur les nerfs à fleur de peau à n’en n’a marre a mais ras le bol, Parti Socialiste en déconfiture, le Mali toujours pas on s’en fout, baisse des audiences d’Europe 1 car sujets de fond, alors que nous on veut 12 minutes de météo non mais alors, mort du patron historique d’Ikea, non mais du coup on va faire quoi de nos dimanches, intégrale de Johnny en rupture, spéciale France Gall sur France 3, Slam à 18h, une soupe et au lit, une crue sur le lie, la coupe est pleine, non le Mali toujours pas.

Allez j’vous embrasse.

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.