« Mon fils, la philo, Arte et les Pokemon…»

Le-philosophe-Raphael-Enthoven-dit-son-amour-pour-l-auteur-des-Pensees-._pics_390

Chaque matin, durant les quelques centaines de mètres qui séparent ma modeste demeure de 14 pièces, très chiant à chauffer en période hivernale, gardez vos apparts de 50m² conseil d’ami, de l’école primaire de mon fils fier élève de CE1, un côté artiste rêveur parfois mafieux dealers de billes aux confins du « tu m’embêtes encore une fois je te mets mon front dans ton nez et t’auras mal et tu vas pleurer », nous profitons tous les deux des 5 minutes chrono dont nous disposons pour philosopher, yeux encore mi clos et mèches de père en fils récalcitrantes en mode épis j’mets pas de gel c’est pour les skaters en baggy, même s’il fait du skate et que je mets des baggy le dimanche, non je ne veux pas vieillir.

5 minutes, donc, où tour à tour, matin après matin, nous abordons, l’évocation d’une figurine Goldorak croisée aux détours d’une vitrine d’un magasin dit de pop culture, susceptible d’entrainer de la nostalgie en mon for intérieur et de fait me contraint à devoir définir sur les 2 minutes qu’il me reste ce qu’est la « Nostalgie » ; le pourquoi du comment c’est le soleil qui tourne autour de la Terre, euh enfin non l’inverse, enfin bon, bordel, il a un instit quoi, ça va là !!!; la nécessité de croire en Dieu ou pas, le pourquoi du comment moi j’y crois pas mais que Mamie oui, ou au père noël ou pas, oui tout ce petit monde vit, ou pas, au-dessus des nuages, donc bon, on couple ; la réalité vraie de vraie sur la disparition des dinosaures, et les théories du complot qui l’entoure, si si en cherchant bien sur internet on doit bien pouvoir trouver une jurassic théorie du complot ; la vérité sur le fait qu’avant l’homme était singe, voire poisson, voire pas grand-chose, voire et lui était-il bien une petite graine avant d’arriver dans le ventre de sa mère, et moi de lui répondre qu’il était tard, qu’on revenait de soirée avec maman, que sincèrement j’avais pas vérifié l’état des graines avant, qu’a priori elles étaient en bon état puisqu’il est là même encore 7 ans après, et que d’ailleurs dans mon souvenir à la question « alors elles sont bien mes grosses graines », sa maman d’un seul élan avait lancé un grand « ouiiiiiiiiiiiiiii ».

Oui mais voilà, si ma langue, chaque matin, encore chargée de café noir sans sucre et déjà goudronnée au goût de la première clope du matin, fait très attention à utiliser des mots accessibles ou, à défaut, facilement explicables, du moins en moins de 300m, à l’exclamation d’un matin récent, je cite « Le plus important dans la vie c’est la vie car sinon sans la vie on peut rien faire, hein papa ?! », j’ai eu, interloqué par tant d’ouvertures de portes ouvertes et superposition mille feuilles synthèse de pléonasmes, l’indécence de me trahir par une réponse foireuse, je me cite, « wow, tu philosophes bien bien grave là mon fils » et lui de me répondre « c’est quoi philosophe ? »…et merde.

Bien évidemment, ce n’est pas mon poussif 12/20 en philo au bac il y a 20 ans pile poil et mon humble job de chroniqueur-photographes-testeur de rhum de week-end, qui allait me permettre, en une phrase efficace, d’expliquer à mon rugbyman-basketteur-skateur de fils ce qu’était la philosophie, c’est donc avec un autoritaire « oui bon bah on se grouille on encore être à la bourre, on verra ça demain ce que qu’est la philosophie hein »…

La journée passe…je demeure…sonne l’heure…7h25 merde déjà l’heure.

Observant d’un coin d’œil, au chaud sous ma couette, ma sublime épouse faire des allers-retours dénudée, entre la salle de bain du 3ème (je vous l’ai dit la maison est grande, jvous ai pas menti) et la chambre, où ma couette et donc mon lit et donc moi dedans se trouvent, j’avais l’oreille déconnectée de l’œil, qui s’imbibait, comme chaque matin, de la chronique de Raphaël Enthoven dans la matinale d’Europe 1. Raphaël évoquait ce matin là l’aspect philosophique (philosophale c’est le mec qui mange des philosophes, philosophile c’est le mec qui couche avec, si si si si j’vous jure) de Twitter et du récent départ de « célébrités » dudit réseau social qui, après avoir gonflé leur narcissisme aux hormones de hashtag et de « moi je #jemaime #achetezmondisque», finissaient par s’en détourner pour cause de bashing ou de railleries.

Une fine démonstration de Raphaël en deux minutes chrono, claire, simple efficace me donnait une idée pour la réponse à faire à mon lapin de garenne ; oui parenthèse, en effet, appelons le Raphaël, car la prononciation à l’oral, oui c’est une chronique écrite mais je fais ce que je veux, des noms des philosophes, étant, par tradition, un truc contribuant assez allégrement à l’aversion des lycéens, et même plus tard, donc, pour la philo.

De Niestzche, enfin nichhhte, enfin j’veux dire nicjktie, enfin nichssthhe enfin lui là l’autre, à Glucksmann en passant par Confucius, les mecs, qui ont forcément des actions dans l’agence de pub à l’origine des spots « et vous ? vous êtes passés chez Sosh ? », doivent je pense avoir obligation de prendre un nom imprononçable et de jurer sur le serment d’hypoSocrate de prendre un nom principalement fait de rang de trois consonnes en mode :

-« Raphaël Martin, jurez vous d’être un vrai philosophe vrai de vrai pur de dur, dans la lignée de Nitchhhee, enfin Nicht, enfin Nietzche quoi merde vous m’avez compris ?!? »

– « Oui je le jure »

– « Ok très bien donc maintenant vous devez vous trouvez un nouveau nom »

– « euhhhh, bah je vais coller aux écrans de télévision sur chaque plateaux de Ruquier, donc je veux être l’homme glue, donc Glucksmann !!! »

– «Ok va pour Glucksmann ! Et vous ? L’autre Raphaël philosophe des temps modernes, vous avez choisi quoi comme nom de viking ?»

– « Bah, jsuis très foot, j’adore la hollande, j’aime le PSG, en Hollande on dit PSV, et la ville c’est pas Paris c’est Eindhoven, j’suis un brin enrhumé, donc ça sera Enthoven ! »

– « Ok super, bon dépêchez vous, vos attachés de presse vous attendent pour aller sur les plateaux TV et radio !!! »

Justement, la télé !!! Voilà, impeccable, 7h32, je saisissais mon Iphone 6S flambant neuf, après avoir caressé rapido une fesse de ma femme effectuant son 5ème aller-retour chambre salle de bain du matin, pour regarder si ledit Raphaël animait une émission de télé, qui me permettra, ainsi, d’expliquer la philo à mon fils, suite à sa question de la veille, vous me suivez !?

Et bien oui figurez vous !!! Le soir venu, je posais donc mon animal de 7 ans devant l’ipad, moi à côté. Bon ok, c’est sur ARTE, et faire regarder ARTE à un enfant de 7 ans, c’est un peu comme montrer une video de Jackie et Michel à un pensionnaire mâle de 97 ans d’une résidence 4ème âge du Touquet, c’est pas qu’il veut pas, au contraire même voudrait bien le bougre, mais non il regarde et y’a rien qui se passe.

Bon là, pour la jouer fine, j’avais pris l’émission sur la BD, où la philo était donc illustrée par Raphaël et un de ses potes, à travers le monde des bulles, oui des bulles, c’est pas parce que j’évoque Jackie et Michel un paragraphe avant que je vais nécessairement enlever un L et mettre un O dans le mot bulles.

Manque de bol, il me dit direct « wow trop cool, la BD, va y’avoir des Pokemon !!! », moi de répondre « euh, j’suis pas sûr », et en effet, de Gaston Lagaff au Marsupilami, pas de Pokemon à l’horizon et une tête façon lapin pris dans les phares philosophique de Niestzche, enfin nichhhte, enfin j’veux nicjktie, enfin nichssthhe enfin lui là l’autre…

L’émission se termine, silence, je le regarde, il me regarde, me dit « ouais bah en fait la philosophie c’est réfléchir en pensant et parlant beaucoup c’est ça »…et moi de lui répondre « Oui voilà, t’es une belle petite graine toi »…

Allez j’vous embrasse, à la semaine prochaine.

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.