• Art-scène
  • Cinéma
  • Livres
  • Musique
  • Vu à la télé

Colette & l’amour, Poche Montparnasse

Sensuelle, amoureuse, passionnée, Colette était également audacieuse et courageuse. Et Philippe Tesson comme Elisabeth Quin font partager avec délectation leur admiration pour ce personnage hors normes.

BOXE BOXE – Mourad Merzouki – Quatuor Debussy- Théâtre du Rond-Point

Du ring, de la danse et des cordes… L’œuvre est belle. Ils sont douze...

L’ombre de Stella – Pierre Barillet – Denis d’Arcangelo – Théâtre du Rond-Point

  Denis d’Arcangelo ou la force des paradoxes Denis d’Arcangelo,...

Erich Von Stroheim, Christophe Pellet, Stanislas Nordey, Rond Point

Stanislas Nordey met en scène un poème érotique de Christophe Pellet. Brutale mise en scène d’une relation ambiguë d’un couple à géométrie variable.

Festival 100% Afrique : Génération A, Paris Villette

Ils se donnent sur scène avec fougue. Tels des bouquetins, ils se battent, se rencontrent, s’accordent Les moments de tension alternent avec les moments d’accalmie où l’on boit le thé. Et vraie valeur ajoutée : le rire !

Bonnard, Vuillard, La donation Zeïneb et Jean-Pierre Marcie-Rivière, Musée d’Orsay

Bonnard petit maitre Bonnard le brouillon le gentil bourgeois barbouilleur. Tranquillement.
 
Tandis que Vuillard
Vuillard le taiseux s’enfonce dans des silences que nul n’a encore percés

Paratonnerres, Didier Girauldon, Marc-Antoine Cyr, Tarmac

On repense à l’histoire du malentendu d’Albert Camus où Jan renoue le lien avec la terre natale de sa mère, le Liban, qu’elle a quittée des années auparavant en retournant dans son village natal et plus précisément dans une auberge tenue par un couple et sa fille.

Une saison en enfer, Arthur Rimbaud, Jean-Quentin Châtelain, Ulysse di Gregorio, Lucernaire

Pour la 3ème fois, j’ai la chance d’écouter Jean-Quentin Châtelain dans l’art du monologue.

C’est encore mieux l’après-midi – Ray Cooney – Théâtre Hébertot

              Adapté d’une pièce de...

Creepy

On choisit pas ses parents. On choisit pas sa famille. On choisit pas ses voisins! La presse française, et les producteurs, sont amoureux de Kyioshi Kurosawa. En 20 ans il a imposé son style existentialiste dans des films de genre astucieux. Creepy est un polar un peu lourd mais on y trouve de belles choses!

Ce qui nous lie

Le décor devrait plaire pour les ventes à l’internationale. Tout comme le charme du trio de comédiens, absolument irrésisitibles, beaux et complices comme il faut. On rentre dans cette famille avec une facilité déconcertante. Malgré les appréhensions. Mais l’ensemble a finalement de la tenue. Cul sec!!

La Momie

Reboot des grands monstres du cinéma! Voilà le projet de ce premier film complètement raté qui fait à peine rigoler. Le comte Dracula et ses copains devraient être inquiets du traitement que voudrait leur infliger le studio Universal!

Get Out

C’est certainement une photographie de l’époque dans laquelle nous vivons, mais c’est aussi un plaisir de retrouver ce style de série B, où l’économie de moyens n’empêche pas une grande efficacité. On pourrait même penser à Carpenter ou Dante, avec cette façon ludique de toucher à des choses sensibles l’air de rien, avec l’apparente envie de distraire tout simplement.

Wonder Woman

Ca va nous changer des gros costauds de l’espace, des monstres verts et des milliardaires mégalos robotisés. Normalement, notre super gonzesse ne va pas faire dans la virilité hypertrophiée et les blagues vaseuses face à la mort! Avons nous le droit de voir autre chose?

The Jane Doe Identity

Ce n’est pas un grand film. Mais c’est en jouant avec l’économie de moyens et les forces en présence, que le réalisateur tire le meilleur de son concept. C’est un exercice de style. Si le début intrigue, la suite est plus classique mais le tout tient complètement la route.

War Machine

Le film se passe en 2009. Il tape sur le gouvernement Obama mais rien ne s’est arrangé. C’est un voyage ubuesque, grotesque et parfois inquiétant dans le monde contemporain. Les petites affaires politiques sont savoureuses car elles poussent des types compétents dans un univers totalement absurde.

Faut pas lui dire

Heureusement c’est belge. Il y a donc un petit décalage qui sauve les meubles et les comédiennes, toutes agréables dans le registre des femmes délaissées mais dégourdies. La chanteuse Jenifer s’en sort mais elle est sacrément soutenue par des copines parfaites comme Camille Chamoux, les Belges Stéphanie Crayencour, Tania Garbarski et quelques garçons discrets mais amusants.

Les fantomes d’Ismael

Il y a bien Mathieu Amalric, point de repère et reflet essentiel du cinéma de Desplechin. Il y a bien Charlotte Gainsbourg qui fait du Charlotte Gainsbourg. Marion Cotillard fait aussi du Marion Cotillard. Ca tourne finalement un peu à vide ce trio amoureux, qui devrait nous projeter dans un espèce de patchwork métaphysique. Desplechin serait il fatigué?

Alien Covenant

Ridley Scott n’en finit pas de recycler son magnifique monstre qui...

Les fils d’Odin, Harald Gilbers, éditions 10/18

Le style d’Harald Gilbers est fluide, les descriptions si subtiles et précises qu’on vit littéralement ce récit. Les abris anti-aériens paraissent réels : escaliers, odeurs de terre, odeurs de peur, le temps qui passe si lentement.

Derrière la porte, Sarah Waters

Sexe, mensonge et meurtre. Le dernier livre de Sarah Waters nous plonge dans une histoire impossible à lâcher où la tension est palpable de la première à la dernière page.

Ma vie, Lyn Hejinian,  Les presses du réel

Ici le langage est agité, le désordre d’une vie organisé selon une partition musicale expérimentale. En cadence.

Sélection BD: le plein d’actu

C’est pourquoi la bédé s’est intéressée de plus en plus à des sujets d’actualité. Il y a même des bédés qui traduisent l’actualité. Un autre support pour voir les choses autrement. Cela fait du bien. Car la lecture appelle du temps et de la compréhension. Une volonté particulière. Avec des petites bulles et des petits personnages, c’est toujours mieux !

Selection BD: les idées noires

Cette semaine, on fait la tronche. On vient encore de se souvenir du 11 septembre, on a encore évité des attentats, on a revu la tronche des aigris de tout poil nous expliquer leur programme politique. Bref, faisons la gueule! Des lectures peuvent nous aider pour cela!

La Carrière du Mal

Très occupé par la pièce de théâtre Harry Potter et la sortie d’un film dérivé de la saga culte, la Britannique JK Rowling se métamorphose de temps en temps en Robert Galbraith pour nous conter les enquêtes difficiles de Cormoran Strike. Fils de star, ancien militaire, estropié indélicat, gros costaud au coeur tendre, ce détective privé connaît les bas fonds de Londres comme sa poche.

Sélection BD: Les Réac’

Non, non, on ne va pas s’intéresser au climat extrêmement détendu autour du communautarisme, de la peur de l’autre, du burkini et de la rentrée politique délétère. Sérieusement si on ouvre un livre ou une bande dessinée, c’est bien pour fuir ce genre d’horreurs qui s’étalent dans nos journaux.

Sélection BD: les vieux héros

Durant l’été, on a bien glandé. On a bullé pour reprendre le langage des amoureux du 9e art. On va donc revenir en arrière avec quelques vieux héros qui continuent de garder la forme.

L’histoire des trois Adolf

Il ne faut toutefois pas perdre de vue que le véritable talent de Tezuka réside dans son intelligence du scénario, dans la force et l’émotion que son dessin, vif et efficace. Il le prouve amplement avec « L’histoire des 3 Adolf » que l’on ne lâche pas avant la dernière case du dernier tome !

La guerre des jours lointains

Quelque temps après, lorsqu’il sera face à des prisonniers américains – ces grands hommes occidentaux, à la stature imposante nécessitant une nourriture riche et abondante alors que la population manque de tout – il jugera naturel qu’ils soient exécutés.

Deux

Cette cohérence est la bonne nouvelle de ce petit groupe qui cogne fort et qui pousse un coup de gueule avec pas mal de décibels! On n’est plus trop habitué à ce genre de musique en France et comme un célèbre gaulois, Regard Oblique pourrait faire de la résistance. Il y a rien de révolutionnaire dans ce disque mais on apprécie l’énergie, presque juvénile.

Hard Nut

Les franchouillards n’ont pas la culture locale mais digèrent parfaitement ce rock qui défouraille et vous arrache au quotidien. C’est du son prolétaire, populaire dans le bon sens du terme. Ca saigne. Ca transpire. Ca coule à grosses gouttes. Chaque chanson est un effort sportif, souvent du meilleur effet.

The following mountain

Sam Amidon n’aime pas les conventions. Fils d’artiste, l’art lui permet de s’affirmer et se réaliser. Sa vision de la folk music est rusée et spectaculaire malgré l’économie de moyens. Il aime bien triturer les violons, les flutes ou les mandolines. C’est un troubadour plein de malice

The Weather

Septième album de Pond, The Weather est un disque lumineux qui montre bien l’expérience d’un groupe qui a connu de nombreuses mutations et s’est essayé à des expériences diverses et variées. Ici Pond imite les années 80 avec toujours ce sens du montage sonore très éthéré mais habilement construit.

!

Chapelier Fou vient de Metz. Pourtant il n’y pas de grisaille et de tristesse. Nous ne sommes pas dans une vision terre à terre ou une musique choquée par l’injustice sociale. Chapelier Fou propose l’évasion. La belle escapade. L’imagination au pouvoir!

Caravelle

On sent le sable entre les tongs. On devine les fantaisies moites d’un jeu de plage. On voit les corps bronzés et les désirs secrets. Tout cela est absolument bien rendu! Hélàs tout cela ressemble plus à un exercice de style qu’autre chose. Ca manque un peu de sincérité.

Singles

Mais 25 ans après la sortie du film, Crowe et ses amis n’ont pas perdu la foi et offre une second disque d’inédits encore plus impressionnants. Evidemment, la mort de Cornell est pour quelque chose dans cette affection retrouvée pour cette compilation.

Bid Bad Luv

Pardon pardon pardon! John Moreland vaut bien plus que son look: c’est un génial chanteur qui fait de très belles choses avec un peu de tristesse et de mélancolie!

Easy Machines

Bill Baird apprécie les morceaux qui décontenancent. Il veut échapper aux régles. Les morceaux ne se ressemblent pas mais composent un objet sérieux et passionnant. Easy Machines est un album lumineux, fait sous le soleil aveuglant de la Californie, avec ses rêves et ses mythes, mais il est expérimental malgré tout.

Afterglow

Même son hit incontournable Stardust est réussi. Son refrain donne la pêche et devrait bien tourner cet été. On devine que le bonhomme veut la reconnaissance et ne pas trop se compromettre dans des choses simplettes. Il fait le grand écart mais ne se casse jamais la figure. C’est déjà ça.

SOS ma famille a besoin d’aide…tu m’étonnes ! 

On le sait tous, NRJ12 est LA chaine de l’intellect, la farouche concurrente d’Arte

Leymergie, youhooou, retraite number one !!!

Alors ça y est William, c’est la quille, c’est la fin, c’est la...

Manu, Marine, Brigitte et Jean-Michel Perlimpinpin

Ahhhhh, il est resté bien planqué le consortium de scientifiques qui a annoncé la découverte du concept du vide intersidéral et qui aura désormais un nom : Marine Le Pen ! Après le visionnage du débat d’entre deux tours.

Complotons peu mais complotons bien

Le leader d’En Marche n’est sans doute pas complètement innocent dans l’affaire du petit Grégory !

Débats, blabla et gnagnagna, et si tu votais ?

  Non non non  de non, ne voyez pas en mon prochain exil vers d’autres...

Aidons C’est mon choix ! à trouver de bons thèmes

Dans la grande tradition de la télé qui s’immisce dans les vies des...

« De juste un jour devant la télé ! » – Episode 2

j’ai continué, sans relâche, à me fader un zapping fou, un zapping dingue, la zapette en gâchette

« De juste un jour devant la télé ! » – Episode 1

On se détend, on se décolle l’élastique du slip du pubi, on fait la roue, on fait le paon, on s’étire, on ne fait pas tout en même temps sinon on se casse la gueule ; oui, c’est bon voilà j’arrive, oui je suis de retour.

Et il est où mon reportage sur la galette !?! 

Oui, c’est bien joli tout ce monde qui bouge, mais moi, oui moi, je veux mon reportage sur la galette.

Pénélope and down 

« J’ai vaguement croisé Pénélope lors d’un BBQ chez l’adjoint au Maire à Sablé chargé de la petite enfance, sincèrement, je ne crois pas connaître cette femme, Pénélope comment vous m’avez dit déjà ? »

Recent Reviews From All Categories

JE SUIS CHARLIE

http://www.charliehebdo.fr/

Vu à la télé !

advertisement
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.