• Art-scène
  • Cinéma
  • Livres
  • Musique
  • Vu à la télé

Festival 100% Afrique : Génération A, Paris Villette

Ils se donnent sur scène avec fougue. Tels des bouquetins, ils se battent, se rencontrent, s’accordent Les moments de tension alternent avec les moments d’accalmie où l’on boit le thé. Et vraie valeur ajoutée : le rire !

Bonnard, Vuillard, La donation Zeïneb et Jean-Pierre Marcie-Rivière, Musée d’Orsay

Bonnard petit maitre Bonnard le brouillon le gentil bourgeois barbouilleur. Tranquillement.
 
Tandis que Vuillard
Vuillard le taiseux s’enfonce dans des silences que nul n’a encore percés

Paratonnerres, Didier Girauldon, Marc-Antoine Cyr, Tarmac

On repense à l’histoire du malentendu d’Albert Camus où Jan renoue le lien avec la terre natale de sa mère, le Liban, qu’elle a quittée des années auparavant en retournant dans son village natal et plus précisément dans une auberge tenue par un couple et sa fille.

Une saison en enfer, Arthur Rimbaud, Jean-Quentin Châtelain, Ulysse di Gregorio, Lucernaire

Pour la 3ème fois, j’ai la chance d’écouter Jean-Quentin Châtelain dans l’art du monologue.

C’est encore mieux l’après-midi – Ray Cooney – Théâtre Hébertot

              Adapté d’une pièce de...

Métamorphoses, Deun Doen Group, la Cartoucherie

Confuses et inégales les « Métamorphoses » du Deun Doen Group troublent sans convaincre. Les comédiens également chanteurs et les musiciens ne déméritent pas, au contraire, mais cela ne suffit malheureusement pas.

FELLAG – Bled Runner – Théâtre du Rond-Point

« Vous avez raté la colonisation, nous avons raté l’indépendance, on est quitte ! »

NOCE – Jean-Luc Lagarce / Pierre Notte – Théâtre Lucernaire

                Une Noce qui...

Triptyque- Les 7 doigts de la main – Marie Chouinard – Victor Quijada – Marcos Morau

Quand le cirque rencontre la danse contemporaine Circassiens, les artistes...

Sous le même toit

UN VRAI SUJET D’ACTUALITÉ, QUE VIVENT DES MILLIERS DE COUPLES. COMMENT COHABITER QUAND ON EST DIVORCÉ? GÉNÉRALEMENT C’EST PARCE QU’IL EST DIFFICILE DE RETOUVER UN LOGEMENT, CE QUI EST LE CAS ICI AUSSI, L’EX MARI EST UN VRAI BOULET INCAPABLE ET IRRESPONSABLE MAIS ICI LA BOUTADE EST QUE GILLES LELLOUCHE REVIENT DELIBEREMENT POUR FAIRE CHIER SON EX FEMME.

The Young Lady

ON EST DANS DU JANE AUSTEN PLUTOT AUSTERE ET ASSEZ CRUEL, SUR UNE TRANCHE DE VIE BIEN MERDIQUE MAIS PAS ININTÉRESSANTE. OU COMMENT, TOUTES CONDITIONS REUNIES FORGENT LE CARACTERE DE CETTE LADY MACBETH, FEMME QUI A SOIF DE VENGEANCE ET PRETE A TOUT POUR SE SENTIR LIBRE QUITTE A CE QUE LE SANG COULE DE SES MAINS.

Dr Strange

Il y a bien entendu le bien et le mal, un sage mentor et un vilain craignos, des seconds rôles sympas et des effets spéciaux pour une fois impressionnants: tout le lot d’une production Marvel mais bizarrement, ca fonctionne assez bien.

Fast & furious 8

On retiendra de cet épisode, une Charlize Theron très féroce et rasta, à la peau étrangement lisse et un Kurt Russell, jubilatoire dans le rôle de l’agent vachement secret. Mais ce que l’on retiendra c’est cette scène étrange où toutes les voitures connectées deviennent folles (téléguidées par la méchante) et mettent le souk dans New York. C’est tout. Circulez!

Ghost in the shell

Il est difficile d’apprécier cette version live, qui ne prend aucun risque et finit par ennuyer sans déplaisir, réel. Là où le dessin animé nous faisait vibrer réellement et nous questionner, le film mâche toute notre intelligence pour ne jamais nous froisser. C’est une belle coquille vide

Brimstone

L’insupportable Dakota Fanning (La Guerre des Mondes) est devenue une actrice étrange et volontaire. En face d’elle, elle affronte Guy Pearce, déjà vu dans le curieux western Vorace, et qui continue de trainer son physique sec et fascinant dans une œuvre hors norme, dérangeante mais pas toujours convaincante.

The lost city of Z, James Gray

Quel beau film que ce James Gray inattendu et pour le coup « so british !

Les Figures de l’Ombre

La question raciale n’est pas nouvelle au cinéma mais Les Figures de l’ombre ose aussi faire aussi dans le féminisme cool. Ca devrait franchement nous débecter tous ses bons sentiments. Hé bien, non: l’optimisme du cinéaste est renversant et attaque clairement notre cynisme.

Suicide Squad

La figure du Joker prend très cher. Le pauvre Jared Leto fait une imitation en technicolor de Jack Nicholson qui fait penser hélas pour lui à Louis de Funès. Le reste du casting est du même tonneau. Will Smith ne veut pas jouer les badass pour ne pas faire peur à son public. Les autres affreux sont des faire-valoirs sans grande saveur.

La belle et la bete

FINALEMENT J’AURAIS PREFERÉ UNE NOUVELLE VERSION DE MON DISNEY PREFERÉ. QUAND JE VOIS QUE L’ON ARRIVE A NOUS MONTRER LE COTE SOMBRE DE CENDRILLON AVEC « MALEFIQUE », JE ME DIS QUE L’ON AURAIT TRES BIEN PU S’ATTENDRE AU COMMENCEMENT, AVANT QUE LA « MECHANTE SORCIERE » NE JETE UN SORT A CE FICHU PRINCE, COMME ON A PU LE VOIR UN PEU PLUS AU DEBUT DE CE FILM.

Derrière la porte, Sarah Waters

Sexe, mensonge et meurtre. Le dernier livre de Sarah Waters nous plonge dans une histoire impossible à lâcher où la tension est palpable de la première à la dernière page.

Ma vie, Lyn Hejinian,  Les presses du réel

Ici le langage est agité, le désordre d’une vie organisé selon une partition musicale expérimentale. En cadence.

Sélection BD: le plein d’actu

C’est pourquoi la bédé s’est intéressée de plus en plus à des sujets d’actualité. Il y a même des bédés qui traduisent l’actualité. Un autre support pour voir les choses autrement. Cela fait du bien. Car la lecture appelle du temps et de la compréhension. Une volonté particulière. Avec des petites bulles et des petits personnages, c’est toujours mieux !

Selection BD: les idées noires

Cette semaine, on fait la tronche. On vient encore de se souvenir du 11 septembre, on a encore évité des attentats, on a revu la tronche des aigris de tout poil nous expliquer leur programme politique. Bref, faisons la gueule! Des lectures peuvent nous aider pour cela!

La Carrière du Mal

Très occupé par la pièce de théâtre Harry Potter et la sortie d’un film dérivé de la saga culte, la Britannique JK Rowling se métamorphose de temps en temps en Robert Galbraith pour nous conter les enquêtes difficiles de Cormoran Strike. Fils de star, ancien militaire, estropié indélicat, gros costaud au coeur tendre, ce détective privé connaît les bas fonds de Londres comme sa poche.

Sélection BD: Les Réac’

Non, non, on ne va pas s’intéresser au climat extrêmement détendu autour du communautarisme, de la peur de l’autre, du burkini et de la rentrée politique délétère. Sérieusement si on ouvre un livre ou une bande dessinée, c’est bien pour fuir ce genre d’horreurs qui s’étalent dans nos journaux.

Sélection BD: les vieux héros

Durant l’été, on a bien glandé. On a bullé pour reprendre le langage des amoureux du 9e art. On va donc revenir en arrière avec quelques vieux héros qui continuent de garder la forme.

L’histoire des trois Adolf

Il ne faut toutefois pas perdre de vue que le véritable talent de Tezuka réside dans son intelligence du scénario, dans la force et l’émotion que son dessin, vif et efficace. Il le prouve amplement avec « L’histoire des 3 Adolf » que l’on ne lâche pas avant la dernière case du dernier tome !

La guerre des jours lointains

Quelque temps après, lorsqu’il sera face à des prisonniers américains – ces grands hommes occidentaux, à la stature imposante nécessitant une nourriture riche et abondante alors que la population manque de tout – il jugera naturel qu’ils soient exécutés.

Certaines n’avaient jamais vu la mer

A quoi rêvaient-ils ? Qui priaient-ils ? Combien de dieux avaient-ils ? Etait-il vrai qu’ils voyaient un homme dans la lune au lieu d’un lapin ? Qu’ils mangeaient du ragoût de bœuf lors des enterrements ? Qu’ils buvaient le lait de vache ? Et cette odeur ? Qu’est-ce que c’était ? « Ils puent le beurre », nous expliquaient nos maris.

Hippopopopopopopopopopopotame

Il revient donc accompagné de deux bambins qui commentent les chansons ou s’inscrustent sur les titres. Gerald Genty sort son quatrième album mais heureusement ce n’est pas celui de la maturité. C’est tout le contraire.

Damn

Que faire après autant de renommées, de couronnes et de succès? Kendrick Lamar se met alors dans la peau d’un rapper. De Compton. Avec sa pochette obsolète et son titre en rouge, Kendrick Lamar semble revenir aux bases. Aux basiques du genre.

Closure

Glen Johnson a fondé son groupe en 1996. Depuis, les copains des débuts sont partis et les envies aussi. Pourtant son groupe n’est pas du tout oubliable. Bien au contraire. Il s’agit là d’un petit groupe anglais qui dure, à l’ombre du succès et suit obstinément son bonhomme de chemin.

Themes for Dying Earth

Lost est un peu trop téléphoné pour convaincre. On dirait une musique de déodorant mais la suite est nettement plus convaincante. Cherry Blossoms se plante au milieu de l’album et se révèle passionnant avec sa guitare et son synthé euphorisants. De la musique plus rassurante que le titre de l’album!

Automaton

Encore un bon gros disque bien anglais, un peu terre à terre mais absolument efficace!

English Tapas

Pendant que certains gambadent dans la rayonnante Californie, d’autres s’imposent une degustation acerbe et acide d’un fish’n’chips sonore particulièrment britannique!

The search of everything

Chez nous, il est personne. Il est peut être connu pour avoir été le boy friend quelques mois de la star Jennifer Aniston. Ses albums sont rarement chroniqués chez nous. Il faut dire que le garçon a un sens très américain de la musique: c’est de la soul jouée par un rocker.

What we’re made of

On sort donc les Stetson et les cuirs à frange. On se met à la moto. On aime les grands espaces et les bars avec des billards et des néons. Si on peut ajouter quelques belles pépées, on fera l’éloge de l’authentique. Le groupe de Nashville en tout cas ne va pas vous décevoir si vous connaissez ou aimez ce genre d’ambiance.

Somewhere under Wonderland

Coucou à nouveau, Le périple californien se poursuit et je vous envoie une...

Funkfornia

le disque produit par L’s, le « secret le mieux gardé de Long Beach », réunit de chouettes morceaux de rap. On est loin du bling bling même si l’empreinte sonore de Dr Dre sur la production de L.A. semble profonde. Mais certains sont visiblement au niveau. Cette musique de la rue est bien plus musicale que les hits qui arrivent dans nos oreilles franchouillardes.

Complotons peu mais complotons bien

Le leader d’En Marche n’est sans doute pas complètement innocent dans l’affaire du petit Grégory !

Débats, blabla et gnagnagna, et si tu votais ?

  Non non non  de non, ne voyez pas en mon prochain exil vers d’autres...

Aidons C’est mon choix ! à trouver de bons thèmes

Dans la grande tradition de la télé qui s’immisce dans les vies des...

« De juste un jour devant la télé ! » – Episode 2

j’ai continué, sans relâche, à me fader un zapping fou, un zapping dingue, la zapette en gâchette

« De juste un jour devant la télé ! » – Episode 1

On se détend, on se décolle l’élastique du slip du pubi, on fait la roue, on fait le paon, on s’étire, on ne fait pas tout en même temps sinon on se casse la gueule ; oui, c’est bon voilà j’arrive, oui je suis de retour.

Et il est où mon reportage sur la galette !?! 

Oui, c’est bien joli tout ce monde qui bouge, mais moi, oui moi, je veux mon reportage sur la galette.

Pénélope and down 

« J’ai vaguement croisé Pénélope lors d’un BBQ chez l’adjoint au Maire à Sablé chargé de la petite enfance, sincèrement, je ne crois pas connaître cette femme, Pénélope comment vous m’avez dit déjà ? »

Arrête de sourire tu m’agaces, n’oublies pas de faire la gueule !

cette BMW qui m’a encore doublé hier soir, puis une Audi, puis un 4×4 Nissan, puis une 3008 toute neuve, sur une route de campagne de la Sarthe, pas à Boulogne-Billancourt, non non, dans la Sarthe, n’était-ce pas là les parfaits camouflages de mobylettes trafiquées car, comment, en période de crise, de récession, de guerre, de terrorisme quotidien, peut-on s’acheter de telles voitures !!!

Laborde s’en va comme une Météo RIP !

Ah bah voilà, patatra, elle démarrait plutôt pas mal pourtant cette...

De Bowie, Cohen, Prince, Michael…à Jul…rip rip rip houraaa

Georges Michael, Leonard Cohen, Bowie et Prince s’en sont allés en un coup de faucheuse, les smileys larme à l’œil pleuvent et hop, quoi que c’est qu’on découvre, que l’album de JUL est disque de diamant et que le mec rempli des Zénith, ouch… #mondedemerdedemerde

Recent Reviews From All Categories

JE SUIS CHARLIE

http://www.charliehebdo.fr/

Vu à la télé !

advertisement
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.