• Art-scène
  • Cinéma
  • Livres
  • Musique
  • Vu à la télé

Baba Yaga, Héloïse Martin, compagnie Carabistouilles, Comédie Bastille

  LA BABA YAGA, c’est un conte traditionnel russe, cité...

FLA-CO-MEN, Israel Galván, Théâtre de la Ville

Un objet trop expérimental…

Festival Animal.es – Luc Petton & Antonia Baehr

« Un festival transféministe antispéciste » enfin à Metz, une...

Victor F. – Laurent Gutmann – Théâtre de l’Aquarium- La Cartoucherie

  Victor F. comme Frankenstein ? Nous sommes en 2016. La décapante...

King Kong Théorie, Virgine Despentes, Emmanuelle Jacquemard, Déchargeurs

Rien de simpliste ni de caricatural, au contraire, les difficultés et les contradictions sont humblement admises et la discussion tellement poussée qu’on en arrive presque à regretter qu’aucune confrontation avec des points de vue masculins ne vienne l’enrichir.

CCN Ballet de Lorraine, Mathilde Monnier, Alban Richard, Cecilia Bengolea et François Chaignaud, Chaillot

Il est réjouissant de suivre cette compagnie du Ballet de Lorraine comme on surveille une pépinière.

La médiation, Chloé Lambert, Théâtre Poche Montparnasse,

Portée par des dialogues incisifs, drôles et touchants et des comédiens de très haut niveau, la médiation traite d’un sujet de société avec la distance précieuse des planches.

Barbe neige et les sept petits cochons au bois dormant, Laura Scozzi, Rond-Point

Si tu viens pour le hip hop, c’est léger mais si tu viens pour rigoler c’est gagné!

Kiki de Montparnasse, Jean-Jacques Beineix, Lucernaire,

  On aurait aimé un portrait plus fantaisiste ou malicieux et surtout, un...

From Black to Blue, Mats Ek,

La danse de Mats Ek ne fera pas répertoire.

Empire State

Dito Montiel – rien à voir avec ce voyou de Bernard qui hante le sud de la France et les plateaux de télévision – a beau s’appliquer à se la jouer Scorsese ou de Palma, il ne peut rien à faire avec un casting peu investi.

Les Petites Chéries

Nouveau rendez vous dans nos pages: un film idéal pour un samedi soir tranquillou au fond d’un vieux pyjama. Le film de Ron Maxwell raconte donc la rivalité entre Ferris et Angel pour appâter les beaux mecs durant leur séjour au bord de l’eau dans de jolis cabanons peuplés de donzelles excitées et d’animateurs forcément dépassés.

Spotlight

Bien entendu on pensera au maitre étalon du genre, Les Hommes du Président. Le réalisateur Tom McCarthy joue la carte de l’épure, jusqu’à l’austérité. On ne baille pas car le courage des personnages maintient l’intérêt mais nous ne sommes plus habitués à ce genre de spectacle, sobre et d’une subtilité assez rare à Hollywood.

45 ans

Qu’est­ce qu’un couple ? Qu’est­ce que l’usure du temps ? Le film tourne autour de ces points. L’émotion affleure. Elle peut nous submerger. Mais la mise en scène ne nous tient pas par la main et tous autant que nous sommes, nous ressentons différemment ce film.

The Danish Girl

Le film va donc raconter le combat de cet homme qui a toujours été une femme. Il s’agit là de la première femme transgenre, reconnu par la société danoise et qui a été jusqu’à l’opération chirurgicale. Le plus troublant évidemment c’est la présence et l’accompagnement de sa femme, Gerda Wegener.

Creed, l’héritage de Rocky Balboa

Rocky est une fois de plus de retour. Est ce bien raisonnable? Il sucre les fraises dans son restaurant. Jusqu’à ce qu’il rencontre le fils de son meilleur ennemi, Apollo Creed ! Devinez ce que veut faire ce jeune homme : boxer comme papa !

Carol

Après Loin du Paradis, le cinéaste Todd Haynes continue d’explorer la...

Joy

Tout est écrit et joué de la sorte que l’on ne se rende (presque) pas compte, comme dans la vie réelle en fait, qu’il s’agit d’une forme de maltraitance morale et verbale. C’est ce qui passe dans l’esprit de Joy, femme d’affaires en devenir, mais qui va devoir se battre contre tous pour aller jusqu’au bout de ses idées.

Les Huit Salopards

Western dépouillé, puis thriller ludique avant de devenir un spectacle de la violence quasi parodique, le film n’a finalement que la forme d’un genre éculé. Tarantino fait ce qu’il sait faire : de bons dialogues, des acteurs bien choisis et des ambiances étranges

The Big Short

Le cinéaste donne les meilleures répliques à un Steve Carell survolté. Mais surtout le cinéaste n’en fait pas des pantins au service d’une fiction à charges. Il y a de l’humanité qui déborde. On s’attache aux nombreux seconds rôles.

Les Gens Honnêtes T.4

Le dessin et surtout les couleurs pastel du tome 4 rendent cette atmosphère apaisée. Quelque chose qui ressemblerait à une chanson de Brassens. Le fond y est, la forme reste tranquille. C’est un peu la marque de fabrique de Gibrat que ce soit dans les aventures de Goudard où il décrivait le passage de l’adolescence à l’âge adulte ou dans ses récits sur l’Occupation que ce soit « Le corbeau » ou dans « Le sursis ».

Grand Prix d’Angouleme

Hermann, c »est aussi de grands albums « One shot ». Pour ceux-ci il dévoilera son goût pour l’Afrque « Missié Vendissendi », « Retour au Congo », ses coups de gueule: « Sarajevo Tango » et sa passion pour le western.
Le dernier album de Hermann, comme beaucoup des derniers albums sont scénarisés par son fils Yves H dont la qualité des histoires n’est pas toujours celles de son père.

Undertaker, la danse des vautours

Les rebondissements sont multiples, ingénieux et bien amenés. Jonas Crow est toujours aussi cinique, mais il est aussi vif et inventif et contrairement à ce qu’il laisse parfois entendre, il dispose d’un instinct de survie très développé…A ses côtés, Rose se met à douter que Crow soit juste un criminel.

Vive la Marée

Entre Hulot et Podalydes, il y a cette bédé qui fait son cinéma autour d’un concept simple et génial: une journée à la plage.

Bob Morane Renaissance

L’intrigue est contemporaine: Morane est un officier des casques bleus en charge d’assurer la sécurité entre 2 camps rivaux dans un pays d’Afrique. Contrairement à la réalité bien connue, Morane se permet d’intervenir et l’album s’ouvre sur le procès de l’officier français. Dans sa rebellion Morane a entrainé « une armoire à glace »issue de l’armée britannique, j’ai nommé le sergent Ballantine. Et voilà nos 2 acolytes réunis!

Le Fantôme de Gaudi

En tout cas c’est l’impression que cela donne. Et souvent, les choses qui semblent faciles demandent beaucoup de travail… Les monuments de Barcelone sont reproduits avec une profonde exactitude tout en s’intégrant parfaitement au reste du dessin. Les couleurs vives participent du rapport à l’oeuvre de Gaudi. L’ambiance est parfaite.

Qui ne dit Mot

Pour en revenir à l’histoire, donc, il semble que tous les éléments sont ligués contre ce pauvre John. Tout est mis en oeuvre pour l’empêcher d’atteindre sa destination. Et John se bat jusqu’au bout tel le héros contemporain qu’il est.

En effeuillant Baudelaire

Prendre un comptable, par exemple, l’attirer dans les venelles du crime et observer sa réaction. Je voulais mesurer comment auraient résisté, à cette mise en cause de leur sécurité et de leur stabilité, les plus « passe muraille » de nos concitoyens. En ajoutant Baudelaire aux mailles du filet, on faisait pencher le plateau de la balance… il n’existe guère d’animaux plus dangereux qu’un anglais déstabilisé. »

Celestin Gobe la Lune

Il y a ce qu’il faut de modernité dans la mise en page pour que le résultat soit aussi exalté que son personnage principal, Célestin, formidable personnage aveuglé par son amour pour les femmes. On est à deux doigts d’une forme de poésie à l’intérieur d’une histoire finalement assez classique, proche des classiques du genre.

Le retour du professeur de danse

Une des questions posées est celle du rapport à nos parents : que savons-nous d’eux et sommes-nous esclaves de ce que nous ignorons ? Que faire si l’on nous révèle des faits dont nous n’avions pas connaissance et qui permettent de réévaluer ou de dévaluer l’image de nos parents ?

Hidden City

Rien de nouveau chez The Cult mais depuis l’album Sonic Temple en 1989, on sait de quoi ils sont capables et que le succès leur a joué un mauvais tour: ils auraient tout simplement pu être les meilleurs, le fer de lance d’un rock débridé, un peu aventureux et spectaculaire. D’autres ont pris la place!

The Waiting Room

Les arrangements sont d’une singularité que l’on attendait plus. Là où l’âge aurait du mener la bande à la sécurité, l’envie de se transcender subsiste malgré les galères et les réussites. Le disque est accompagné d’un film. Les Tindersticks travaillent avec sérieux leurs ambiances différentes, minimalistes mais fourmillant de détails croustillants,de petites idées musicales charmantes et de parties instrumentales reposantes.

Repeupler

Gontard! sait créer des ambiances. Elles ne sont pas confortables mais elles passionnent par leur complexité et les petits secrets mélodiques sonores. C’est un disque mal aimable donc nécessaire.

Confessions of a Romance Novelist

Evidemment la chanteuse nous parle de ses blessures amoureuses et de sa rage de vivre. Brillante étudiante en littérature et fine connaisseuse de la poésie épique (et pourquoi pas?), sa musique ne peut pas être populaire et prête à l’écoute. Ca ne demande pas une exigence de passionnés!

You & I

Le folk et le jazz se mélangent parfaitement pour que la belle s’épanouisse sur un album pas si sage qu’il en a l’air. C’est calme mais diablement sexy. Elle avait sorti 4 EP à chaque saison l’année dernière; 2016 s’ouvre un mois de janvier teinté d’amour et de sérénité

Doni Doni

Si Maalouf est à la mode avec son style arabesque, Truffaz s’applique à freiner au maximum ses notes et ses sons si agréables. Il baisse le rythme de son instrument en demandant à son entourage d’accélérer. Kudu est un morceau qui devrait rester: impressionnant!

Red and Black Light

Les huit titres sont assez irrésistibles. Pour Maalouf, le jazz ne doit pas s’enterrer sous les conventions. On est quasiment en transe sur certains numéros d’artistes! Il fait virevolter les stéréotypes avec ses pistons capricieux et son souffle intrépide.

Kalthoum

L’Astre d’Orient a traversé le ciel musical de Maalouf qui tient à lui offrir une adaptation jazz du chant si particulier de la chanteuse arabe. Le disque est à la fois classique mais profondément marqué par le talent atypique de la chanteuse. Les respirations, les élans arabisants, les moments calmes, tout se suit avec une limpidité rassurante et une volonté farouche.

Songs for Quintet

Album testament de Kenny Wheeler, Canadien défenseur de la trompette. Une manière délicate de vous offrir quelques conseils sur des albums de jazz de 2015

No cities for love

C’est old school mais terriblement attachant. Les dames sont rayonnantes, héritière du rock spontané des Runaways et de la radicalité des Sonic Youth. Ce ne sont plus des adolescentes. Elles ne veulent pas rester sages. Leur rock est une bannière, un étendard, une volonté spectaculaire d’exister.

« Mon fils, la philo, Arte et les Pokemon…»

Chaque matin, durant les quelques centaines de mètres qui séparent ma...

« Et toi dis…tu regardes quoi comme série ? » – Episode 2.

Je suis hyper embêté, confus, vraiment navré, mais alors, vous m’en...

« Et toi dis…tu regardes quoi comme série ? » – Episode 1

« être fan de série(s) » est devenu swag !

Tous les matins suis Narta…bah moi moyen en fait…

Voilà, je vais enfin casser le mythe, briser 28 ans de silence et de...

Et m****, on a encore loupé les vœux présidentiels !!!

Voilà les 10 raisons, plus que probables pour lesquelles vous n’avez pas, vous non plus, regardé les vœux présidentielles et ce depuis une bonne vingtaine d’années !

Et finalement j’vais faire Tapie…

  Voilà, touche à sa fin une tumultueuse année 2015 où se seront...

Marion, Marine, Cazeneuve, un procureur…et finalement Candy… bah oui

En ces temps on ne peut plus perturbés ma bonne dame, et c’est rien de...

Je suis je suis je suis…nous sommes?

Allez, j vous embrasse, et à l’image des pompiers, ambulanciers, urgentistes, taxi gratuit un soir d’horreur, flics, mecs du RAID, médecin, infirmières, concierge, oui malgré tout, volontaires, restaurateurs dans le 11ème soudainement secouristes, et j’en passe, bravo les mecs, bravo les filles ; oui, soyons unis, soyons nous, vraiment bordel de merde, et ce coup si j’en suis sûr, quoique.

Halloween, le nouveau marronnier

Afin d’aider à la compréhension de tous, voici donc en 12 mois comme en cent, ça ne veut rien dire je m’en fous j’écris ce que je veux, les 12 marronniers annuels auxquels nous avons le droit since 1977 (avant j’étais pas là)

RWC 2015 : Retour sur un Nouvelle Zélande Moldavie de légende

A la mêlée c’était Morgana Parratoski un jeune adolescent d’1m56 tremblait dès qu’il avait le ballon et mettait une pénalité 50m à côté juste en face des poteaux ! Christian Jean-Pierre hurlait dès que les Moldaves, au bout de 50 minutes arrivaient à gagner une touche, tel un essai de 60m…c’est beau le sport

Recent Reviews From All Categories

JE SUIS CHARLIE

http://www.charliehebdo.fr/
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.