• Art-scène
  • Cinéma
  • Livres
  • Musique
  • Vu à la télé

Colette & l’amour, Poche Montparnasse

Sensuelle, amoureuse, passionnée, Colette était également audacieuse et courageuse. Et Philippe Tesson comme Elisabeth Quin font partager avec délectation leur admiration pour ce personnage hors normes.

BOXE BOXE – Mourad Merzouki – Quatuor Debussy- Théâtre du Rond-Point

Du ring, de la danse et des cordes… L’œuvre est belle. Ils sont douze...

L’ombre de Stella – Pierre Barillet – Denis d’Arcangelo – Théâtre du Rond-Point

  Denis d’Arcangelo ou la force des paradoxes Denis d’Arcangelo,...

Erich Von Stroheim, Christophe Pellet, Stanislas Nordey, Rond Point

Stanislas Nordey met en scène un poème érotique de Christophe Pellet. Brutale mise en scène d’une relation ambiguë d’un couple à géométrie variable.

Festival 100% Afrique : Génération A, Paris Villette

Ils se donnent sur scène avec fougue. Tels des bouquetins, ils se battent, se rencontrent, s’accordent Les moments de tension alternent avec les moments d’accalmie où l’on boit le thé. Et vraie valeur ajoutée : le rire !

Bonnard, Vuillard, La donation Zeïneb et Jean-Pierre Marcie-Rivière, Musée d’Orsay

Bonnard petit maitre Bonnard le brouillon le gentil bourgeois barbouilleur. Tranquillement.
 
Tandis que Vuillard
Vuillard le taiseux s’enfonce dans des silences que nul n’a encore percés

Paratonnerres, Didier Girauldon, Marc-Antoine Cyr, Tarmac

On repense à l’histoire du malentendu d’Albert Camus où Jan renoue le lien avec la terre natale de sa mère, le Liban, qu’elle a quittée des années auparavant en retournant dans son village natal et plus précisément dans une auberge tenue par un couple et sa fille.

Une saison en enfer, Arthur Rimbaud, Jean-Quentin Châtelain, Ulysse di Gregorio, Lucernaire

Pour la 3ème fois, j’ai la chance d’écouter Jean-Quentin Châtelain dans l’art du monologue.

C’est encore mieux l’après-midi – Ray Cooney – Théâtre Hébertot

              Adapté d’une pièce de...

La Planète des singes: suprématie

La fonction métaphorique de la science fiction fonctionne à plein régime une fois de plus. Simple dans la forme, le film interroge sans arrêt le spectateur sur ce qu’il voit: la violence, la politique, la guerre, l’individu, le film ne s’arrête pas au simple divertissement pour un été caniculaire.

Le jour des Morts vivants

Les années 80 ne furent pas les meilleures pour le regretté George Romero....

Gotcha!

Premier film sur le paintball. Nous sommes bien au mois d’aout, et on se repose avec des films légers tirés des années 80… profitez bien!

Boire et déboires

Un film qui marque le début d’une grande carrière pour un acteur de télé et souligne le début de la fin pour une blonde des années 80.

The Abyss

Le plus gros bide de James Cameron date de 1989. C’est peut être son meilleur film à l’heure actuelle!

2 Flics à Chicago

Hablo, Smith and Wesson? You have the right to remain DEAD. Anything you do will be used against you. You have the right to a CORONER. If you cannot afford one, we will appoint a medical examiner for you. Des phrases comme ca, il y en a tellement dans 2 flics à Chicago!

Chérie j’ai rétréci les gosses

Bon allez, aprèrs trois films avec Steve Martin, on peut aussi faire trois chroniques sur Rick Moranis puisqu’il était dans La Petite Boutique des Horreurs et Parenthood. Présentons ici son plus gros succès au cinéma: Chérie j’ai rétréci les gosses.

Portrait Craché d’une famille Modèle

Retour dans notre saga de l’été autour des années 80! Et on termine sur le meilleur film où l’on peut trouver le comédie Steve Martin, héros du box office dans les années 80.

L’Homme aux deux cerveaux

On continue notre visite estivale dans le monde merveilleux des années 80 et de ses mythiques héros. On continue de piquer des petites pépites dans la filmographie du comique, Steve Martin!

La Petite Boutique des Horreurs

L’été revient: on retourne dans nos vieilles VHS et nos laser disc pour vous trouver les pépites de cette décennie assez bariolée et mythique en matière de cinéma. On ouvre la saison avec un idole aux cheveux argentés: Steve Martin.

Les fils d’Odin, Harald Gilbers, éditions 10/18

Le style d’Harald Gilbers est fluide, les descriptions si subtiles et précises qu’on vit littéralement ce récit. Les abris anti-aériens paraissent réels : escaliers, odeurs de terre, odeurs de peur, le temps qui passe si lentement.

Derrière la porte, Sarah Waters

Sexe, mensonge et meurtre. Le dernier livre de Sarah Waters nous plonge dans une histoire impossible à lâcher où la tension est palpable de la première à la dernière page.

Ma vie, Lyn Hejinian,  Les presses du réel

Ici le langage est agité, le désordre d’une vie organisé selon une partition musicale expérimentale. En cadence.

Sélection BD: le plein d’actu

C’est pourquoi la bédé s’est intéressée de plus en plus à des sujets d’actualité. Il y a même des bédés qui traduisent l’actualité. Un autre support pour voir les choses autrement. Cela fait du bien. Car la lecture appelle du temps et de la compréhension. Une volonté particulière. Avec des petites bulles et des petits personnages, c’est toujours mieux !

Selection BD: les idées noires

Cette semaine, on fait la tronche. On vient encore de se souvenir du 11 septembre, on a encore évité des attentats, on a revu la tronche des aigris de tout poil nous expliquer leur programme politique. Bref, faisons la gueule! Des lectures peuvent nous aider pour cela!

La Carrière du Mal

Très occupé par la pièce de théâtre Harry Potter et la sortie d’un film dérivé de la saga culte, la Britannique JK Rowling se métamorphose de temps en temps en Robert Galbraith pour nous conter les enquêtes difficiles de Cormoran Strike. Fils de star, ancien militaire, estropié indélicat, gros costaud au coeur tendre, ce détective privé connaît les bas fonds de Londres comme sa poche.

Sélection BD: Les Réac’

Non, non, on ne va pas s’intéresser au climat extrêmement détendu autour du communautarisme, de la peur de l’autre, du burkini et de la rentrée politique délétère. Sérieusement si on ouvre un livre ou une bande dessinée, c’est bien pour fuir ce genre d’horreurs qui s’étalent dans nos journaux.

Sélection BD: les vieux héros

Durant l’été, on a bien glandé. On a bullé pour reprendre le langage des amoureux du 9e art. On va donc revenir en arrière avec quelques vieux héros qui continuent de garder la forme.

L’histoire des trois Adolf

Il ne faut toutefois pas perdre de vue que le véritable talent de Tezuka réside dans son intelligence du scénario, dans la force et l’émotion que son dessin, vif et efficace. Il le prouve amplement avec « L’histoire des 3 Adolf » que l’on ne lâche pas avant la dernière case du dernier tome !

La guerre des jours lointains

Quelque temps après, lorsqu’il sera face à des prisonniers américains – ces grands hommes occidentaux, à la stature imposante nécessitant une nourriture riche et abondante alors que la population manque de tout – il jugera naturel qu’ils soient exécutés.

Mehari

Deux frangins, deux grandes gueules et pas mal de mélodies qui se collent dans la mémoire. Au fil du temps, cette ancienne version française d’Oasis a réussi à se faire une véritable identité! Archiméde appartient à la catégorie « groupe meilleur copain »!

Slowdive

Encore des vieux sur le retour! Surprise: un des meilleurs disques de l’année!

Plates coutures

En bons bretons, ils sont bons musiciens et artistes engagés. Ils ont connaissance assez fine de la science rock. Il y a là des morceaux pour faire soulever les foules dans les festivals. Il y a là du refrain à reprendre d’une seule voix. Il y a aussi des passages jubilatoires.

The Magpie Salute

Des anciens Black Crowes se retrouvent pour quelques concerts. Cela donne un disque. Et parfois, la chaire de poule!

Special Forces

Petite parenthèse nostalgique entre deux retours de vieilles connaissances. 38.Special a le gout de l’Amérique d’en bas et leurs chansons sont d’hilarants vestiges de tout un style! Yippee-ki-yay motherfu##er!

Chuck

Depuis le 18 mars, le rock est un peu orphelin et voilà le testament de Chuck Berry! Enfin! Il prouve aussi que le rock’n’roll ca conserve: le disque démarre sur un bon vieux blues qui balance et qui rappelle que le retro vintage est à la mode. Wonderful Woman est une introduction d’outre tombe mais qui célèbre cette sève du rock!

Bloodlust

Revue des anciens qui reviennent cette année. Ice T, ancien rappeur approche les 60 ans mais retrouve toute sa jeunesse pour balancer sa colère et ses stéréotypes urbains en hurlant, entre chant et rap! La musique oscille entre speed metal et trash proche du punk survolté. Bref les plus sensibles doivent s’éloigner de cet album particulièrement radioactif.

Is this the life we really want

Accompagné du producteur de Radiohead et aidé par Jonathan Wilson, Roger Waters donne de la voix à nouveau et son souffle est encore épique. Il a beau avoir des petits jeunes pour soutenir son nouveau coup de gueule, Roger Waters d’aujourd’hui n’est pas différentdu bassiste autoritaire du Pink Floyd!

A kind revolution

Paul Weller sait être respectueux (le soft Long Long Road, le gospel The Cranes are back) comme il peut encore s’imaginer à Madchester (l’impetueux Nova) ou ailleurs, avec une envie de faire la fête! Paul Weller est un musicien épanoui, heureux de se confronter à son époque et ses passions. Sa nouvelle révolution, à 59 ans, est un moment d’optimisme où son rock reste robuste.

Pollinator

Avec Chris Stein, ils reviennent aux bases. On ne va pas s’en plaindre. Ils font plus ragaillardis que nos petits Biscuits, qui se cachent derrière leurs consoles. Le sens de la fiesta, Blondie l’a assurément. Cela s’entend sur la totalité de l’album, rafraichissant! A plus de 70 ans, l’illusion est une réussite qui force le respect!

X-or est-il toujours le shérif de l’espace ?!

Bien sûr, X-Or s’est rangé des voitures, il y a de cela des années, bien sûr, le mec approche de sa 70ème année, bien sûr, en cherchant bien, on pourrait le voir en polo Ralph Lauren à  applaudir comme un foufou la prestation de Sabrina BoysBoysBoys dans un concert RFM Party 80’s !

SOS ma famille a besoin d’aide…tu m’étonnes ! 

On le sait tous, NRJ12 est LA chaine de l’intellect, la farouche concurrente d’Arte

Leymergie, youhooou, retraite number one !!!

Alors ça y est William, c’est la quille, c’est la fin, c’est la...

Manu, Marine, Brigitte et Jean-Michel Perlimpinpin

Ahhhhh, il est resté bien planqué le consortium de scientifiques qui a annoncé la découverte du concept du vide intersidéral et qui aura désormais un nom : Marine Le Pen ! Après le visionnage du débat d’entre deux tours.

Complotons peu mais complotons bien

Le leader d’En Marche n’est sans doute pas complètement innocent dans l’affaire du petit Grégory !

Débats, blabla et gnagnagna, et si tu votais ?

  Non non non  de non, ne voyez pas en mon prochain exil vers d’autres...

Aidons C’est mon choix ! à trouver de bons thèmes

Dans la grande tradition de la télé qui s’immisce dans les vies des...

« De juste un jour devant la télé ! » – Episode 2

j’ai continué, sans relâche, à me fader un zapping fou, un zapping dingue, la zapette en gâchette

« De juste un jour devant la télé ! » – Episode 1

On se détend, on se décolle l’élastique du slip du pubi, on fait la roue, on fait le paon, on s’étire, on ne fait pas tout en même temps sinon on se casse la gueule ; oui, c’est bon voilà j’arrive, oui je suis de retour.

Et il est où mon reportage sur la galette !?! 

Oui, c’est bien joli tout ce monde qui bouge, mais moi, oui moi, je veux mon reportage sur la galette.

Recent Reviews From All Categories

JE SUIS CHARLIE

http://www.charliehebdo.fr/

Vu à la télé !

advertisement
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.