Dream Wife
Fév14

Dream Wife

C’est cet étrange dépouillement auquel nous ne sommes plus habitués qui fait bien la différence sur cet exceptionnel disque puissant et drôle. On a la gouaille de Blur et tout cet humour londonien qui nous revient en pleine face. Les guitares se limitent à n’être qu’une ligne claire mais redoutable. Tout comme la batterie.

Read More
Through the walls
Fév11

Through the walls

Les gaillards du groupe ont toujours aimé faire danser les foules mais surtout ils aiment bien tenter d’autres univers, d’autres ambiances, d’autres tempos. Les albums sont ainsi inégaux mais Whomadewho est un groupe qui travaille dur et qui refuse de s’arrêter à un style, une mode. Juste pour cela on les aime.

Read More
Blood
Fév06

Blood

Le rythme de l’amour, les coups de reins, les notes qui suintent le sexe… la soul selon Milosh, c’est d’abord une certaine lenteur, un autre temps, une dimension lointaine. Il fabrique de petits espaces où l’on prend d’abord le temps de s’installer avant de penser à autre chose (bande de petits coquins).

Read More
Aromanticism
Jan30

Aromanticism

Le bonhomme se livre. Son vague à l’âme est d’une beauté que l’on ne connaissait plus depuis longtemps. Il a une classe folle ce Moses Sumney. Il parle des amours lointains et décortique la solitude avec des chansons tristes mais jamais molles.

Read More
Songs of praise
Jan15

Songs of praise

Ils aiment les années 80; cela s’entend mais il est vrai qu’ils empruntent à beaucoup d’illustres ainés sans en avoir l’air. On est époustouflé par le souffle puissant et bien chargé de Steen qui pourrait être un membre de la famille Gallagher: un working class hero dans toute sa splendeur. Shame pourrait avoir toutes les qualités sonores et mythologiques pour être le premier groupe post Brexit pur et dur.

Read More
Songs of Experience
Jan01

Songs of Experience

Rois des stades, Bono et sa bande ne sont plus vraiment dans notre Monde. Bizarrement avec cet album U2 essaie de revenir sur Terre. Une bonne idée?

Read More
Jazz Loves Disney 2
Déc20

Jazz Loves Disney 2

Jamie Cullum, Madeleine Peyroux ou encore George Benson. Et plein d’autres. Venus de la pop comme Selah Sue ou Thomas Dutronc. Les interprétes se succèdent et rendent un hommage Big Band assez chaleureux pour faire la différence. Rapidement le disque semble être de saison. Il est généreux et en plus le style va bien aux fêtes de fin d’année.

Read More
Cry Cry Cry
Déc01

Cry Cry Cry

En plus de cela, l’élection du président orange Donald Trump les met en colère: ils se fachent tout rouge et cela nourrit ce retour de Wolf Parade. Bizarrement cela stimule leurs mélodies. En apparence, les Montréalais produisent une pop sautillante appuyée sur la new wave.

Read More
Who Built the Moon
Nov27

Who Built the Moon

Le beau cadeau du Père Noel

Read More
As you were
Nov24

As you were

Bien entendu, cela ressemble beaucoup à Oasis. Le cadet est moins aventurier que le grand frère. Il y a toujours cette obsession pour les années 60 et spécialement les Beatles. Le narcissisme subsite mais inspire des refrains finement arrangés. Bonne surprise!

Read More
Scream above the sounds
Nov21

Scream above the sounds

Les stereophonics sont toujours là mais ne sont plus très vaillants. Leur résistance mérite tout de même le respect!

Read More
Remember Roses
Nov18

Remember Roses

On peut dire que le disque n’est pas une succession de titres polis, beaux et agréables à l’oreille. La chanteuse semble avoir un petit faible pour Lana del Rey mais elle ne soigne pas l’ambiguité: elle travaille de simples harmonies folk. La folk contre attaque

Read More
Sleep Well Beast
Nov12

Sleep Well Beast

Le groupe, avec deux frateries à l’intérieur et un chanteur qui se prend pour un anglais, tournait un peu en rond sur ses derniers efforts. On doit reconnaître que la pause de quatre a fait du bien à tous. On redécouvre un groupe inspiré qui refuse la facilité!

Read More
Anarchy and alchemy
Oct15

Anarchy and alchemy

On continue de se souvenir de ce joyeux temps où Suede sexualisait la musique, où Pulp se moquait de ses contemporains, où Blur et Oasis se faisait la guerre, avec la sortie discrète du nouvel album de Echobelly, premier amour pour beaucoup de lads!

Read More
Kicking up the dust
Oct12

Kicking up the dust

Il n’y a pas que les Gallagher dans la vie. D’autres vestiges de la britpop des années 90 refont surface!

Read More
Something to tell you
Oct09

Something to tell you

Elles sont belles. Elles sont habillées et coiffées comme des mannequins. En plus elles chantent bien. Les soeurs Haim devraient plaire aux adolescentes comme à leurs papas… et même les mamans. On écoute la première chanson avec un peu d’inquiétude. Il y a bien de jolies voix féminines qui se répondent avec un sens du rythme assez séduisant. Mais on entend surtout des bidouillages un peu partout pour apporter toute la modernité qui plait aux radios du monde entier ou pour des publicités! Il faut dire que les filles de Haim ont tout pour plaire. Ce sont trois jolies soeurs qui jouent de tous les instruments. Une version californienne des charmantes The Corrs d’Irlande. Et en plus elles chantent parfaitement. Brillantes, elles poursuivent une tradition de chanteuses qui modernisent les vieilles traditions de la pop ensoleillée. Elles sont souvent comparées à Fletwood Mac, les Haim sont plutôt les héroïnes des nineties. Il faut donc ici entendre un mélange des années 90 et tous les tics de production de ces derniers mois. Parfois ca passe. Parfois ca casse. On veut bien tomber amoureux du trio mais pas à n’importe quel prix! De temps en temps, c’est de la bête chanson de stade. Et puis on est surpris par un raffinement ou une nuance que l’on doit uniquement aux soeurs. Evidemment si tu as un producteur ami de Madonna et Usher, il ne faut s’étonner que ca ne sonne pas comme dans un vieux disque de Johnny Cash. Mais finalement ce qui agace ici, c’est le potentiel de Danielle Sari, Este Arielle et Alana Mychal Haim. On devine de vraies qualités d’ecriture. Sur de la folk, elles seraient exceptionnelles. Sur de la pop bien standardisée, elles représentent une version un peu plus qualitatif des Spice Girls. On voit bien qu’elles lorgnent sur les idoles Taylor Swift ou Katie Perry. Elles devraient donc avoir un compte instagram, un compte twitter et d’autres réseaux sociaux. Le disque n’est plus qu’un accessoire et la musique, une excuse. Au début de leur carrière, on va leur laisser le bénéfice du doute mais on espère qu’elles trouveront rapidement un type qui leur veut vraiment du bien. Un artiste par exemple! Columbia –...

Read More
Coastline
Sep28

Coastline

De l’electro qui n’est pas froide et déprimée, c’est ce que propose ce Canadien qui fait des rêves californiens. Une bonne idée pour prolonger l’été…

Read More
Different days
Août25

Different days

The Charlatans, ce n’est donc pas du pipeau!

Read More
Slowdive
Août16

Slowdive

Encore des vieux sur le retour! Surprise: un des meilleurs disques de l’année!

Read More
A kind revolution
Juil17

A kind revolution

Paul Weller sait être respectueux (le soft Long Long Road, le gospel The Cranes are back) comme il peut encore s’imaginer à Madchester (l’impetueux Nova) ou ailleurs, avec une envie de faire la fête! Paul Weller est un musicien épanoui, heureux de se confronter à son époque et ses passions. Sa nouvelle révolution, à 59 ans, est un moment d’optimisme où son rock reste robuste.

Read More
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.