Echoes from dawn

Encore un disque bien vintage avec des vieux synthétiseurs et des rythmes binaires pas débiles pour autant! Un disque de genre!

Comme il y a un cinéma de genre, il existe le disque de genre. L’hommage respectueux mais original dans sa démarche. Même si on ne compte plus vraiment les groupes français qui admirent sans faille le prince des ténébres, le cinéaste le plus musical, John Carpenter.

Carpenter Brut, Zombie zombie et maintenant Christine et sa référence à la troublante adaptation du livre de Stephen King par le maître de l’horreur… et de la musique minimaliste.

Avant ils étaient deux. Désormais il ne reste plus qu’un seul Normand mais la différence d’inspiration n’est pas évidente. En plus, depuis le temps, le survivant a quelques collaborateurs prestigieux. Nous sommes dans un son bien vintage, créateur d’ambiance, grand pourvoyeur d’images eighties et rassurantes.

Avec sa pochette de film d’horreur apocalyptique, le disque n’est pas de tout repos. Christine cherche absolument l’intensité et la trouve bien souvent.Il convoque le cinéma de Romero et de Carpenter avec tout de même un gout pour les petites touches funk et des beats plus énervés, histoire de ne pas être taxé de recopier uniquement de vieilles bandes originales.

Ca ne regarde pas vers le futur, mais clairement le coté Retour vers le Futur, lui a du charme!

Mouton noir records – 2019

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.