Old Mountain Station

Faut il être mélancolique pour écouter un disque?

Faut il absolument entendre quelque chose que l’on connaît déjà pour se rapprocher d’une découverte? Est ce la référence qui fait la préférence? Les petits malins de Old Mountain Station soulèvent de sérieuses questions pour leur musique est fort plaisante.

Elle n’est pas spécialement sophistiquée pour appeler de tels problèmes. Mais la comparaison avec le groupe américain Grandaddy est saisissante. Si on aime ce vieux groupe culte, on est obligé d’apprécier le second opus de ce groupe français. Il y a du riff brutal et direct pour s’opposer à des petites notes enfantines et une douce voix caressante. Ca vous rappelle quelque chose?

Pas bien grave car l’imitation est assez spectaculaire pour que l’intérêt subsiste. Les petits Français de Old Mountain Station n’ont pas écouté de musique après 2000. Leur musique est tournée vers les années 90. Ils savent faire dans la pop song percutante comme la ballade faite de bric et de broc. Ils sont très sympathiques!

Le quatuor assume les clichés sans rougir. Au contraire, l’hommage est très sincère et parfois on est saisi par la reconstitution. On s’y croirait. Tel un archéologue, on aurait bien l’impression de découvrir un trésor perdu ou secret. Des tubes, il y en a. A une époque il aurait fait chavirer le critique des Inrocks ou de Télérama.

Tout ceci est passé de mode mais ca n’empêche pas d’être sensible à la nostalgie intelligente du groupe qui fait de beaux efforts pour être digne de ses illustres aînés. Comme le suggère le nom du groupe, on pourrait se brancher avec cet album à une vieille station…

We are unique records – 2016

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.