The Outsider

Le regard bleu de Jared Leto mérite un film. C’est fait. Mais c’est à peu près tout dans cet étrange produit multiculturel.

Car le comédien de Requiem for a dream a vraiment de beaux yeux. Ils sont tristes. Ils sont profonds. Ils font oublier le coté un peu fadasse du comédien qui rêve aussi d’être une rock star. Depuis qu’on l’a découvert dans la série Angela 15 ans, Jared Leto a une carrière bien particulière. Gros machins hollywoodiens. Productions indépendantes. Rôles difficiles. Cabotinages insupportables. Jared Leto peut réjouir comme il peut décevoir.

Reste son regard plein de spleen. Ce sera notre point de repère dans The Outsider. Le héros a appris à ne rien laisser transparaitre. Pour éviter les problèmes. Pour montrer son respect. Américain perdu dans un camp de prisonniers japonais, il sait rapidement que la réserve est la meilleur arme pour survivre dans le Japon des années 50.

A sa sortie de prison, il est pris en main par un yakuza authentique qui va l’initier à cette vie de voyous. Evidemment ses origines posent un problème à toute une bande d’Osaka. Cela explique le quasi mutisme du héros et l’interprétation quasi neutre de Jared Leto. Le film fut descendu par la critique en Amérique. Franchement ce n’est pas un nanar.

Ce n’est pas non plus un polar puissant et original. C’est juste une oeuvre ouverte, avec un mélange déjà connue entre la culture occidentale et les traditions japonaises. C’est donc esthétique et efficace en même temps. Le scénario ne réserve aucune surprise mais il est vrai que le jeu du comédien a de quoi dérouter. Tadanobu Asano, sorte de Russell Crowe nippon, lui vole la vedette.

Le réalisateur, danois, rend hommage à Kitano, Scott ou Wong Kar Wai, tous ses artistes qui ont osé le mélange entre l’Asie et l’Occident. Il y a de très jolies filles, de très belles images, de belles idées mais il y a un étrange peur de surprendre. Le film n’est qu’un énième film de gangsters avec de l’honneur et de la trahison. Ce n’est pas un désastre. Juste un produit qui doit être vu sur toutes les rives de la Terre.

Avec Jared Leto, Tadanobu Asano, Shioli Kutsuna et Kippei Shiina – 2h – netflix – 2017

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.