Et toi tu regardes quoi comme série ?!


Cette semaine, un peu de sérieux ! Pas de délires pas de folies, pas de fête du slip à raconter n’importe quoi, on fait dans la chronique sérieuse et posée, on va parler séries, on va se mettre au chaud pour la fin de l’hiver, qui est déjà censé être le printemps mais vu les oscillations de températures ma bonne dame, rien ne dit que le joli ciel bleu du week-end ne redevienne pas tempête de neige, et quand y’a tempête, bah y’a canap, et quand y’a canap, bah y’a série…

Aussi, faisons tranquillement un petit top joli top des séries qui, dans la plus grande subjectivité, tendant au maximum de l’élastique de mon boxer short vers la plus grande objectivité, des séries à ne pas louper, forcément j’en oublie, forcément tu vas encore pigner que c’est pas assez tout ça tout ça, mais voilà mon avis, rhoooooo !!!

1. Peaky Blinders : Dispo sur Netflix après être passée sur Arte, l’histoire d’un gang familial de crapules dans le début du 20ème siècle à Birmingham…sans doute une des meilleures séries des 10 dernières années, personnages, acteurs, musique, intrigue, décor, surprise, suspens, histoire…magnifique sur 4 saisons.

2. Mindhunter : Un jeune loup un brin timide du FBI au milieu des 70’s invente ou presque le profilage, la psychologie criminel pour mieux comprendre les cerveaux malades des serial killers…visites de prison, des face-à-face improbables avec des grands tarés meurtriers, des résolutions de crimes quasi psychiques, dérangeant, déroutant, fort…

3. Godless : Bienvenue dans le far-west, mais attention, loin de Terence Hill et de Bud Spencer, ça brigand de grand chemin, ça dramatique lourd, ça tire à tout va, ça joue sur le mental, ça paysages absolument sublimes, ça dérange un peu aussi…magnifique.

4. La Casa del papel : Si le nom ne fait pas rêver à la base, si le fait que la série soit espagnole, pas maitre du genre a priori, il faut à peine un petit ¼ d’heure pour se laisser embarquer dans ce braquage de la maison de la monnaie à Madrid ; des personnages racées, un cerveau du gang absolument surprenant, une Saison 1 (la 2 arrive début avril) qui embarque, accroche, abime, habite.

5. Le bureau des légendes Saison 3 : Of course, les deux premières saisons étaient déjà de haut vol, mais la 3 continue de surprendre de la plus belle des façons ; en plein cœur du cœur de la DGSE, entre flip et intrigue, entre rôle taillé ciselé joué subtilement…un régal.

6. Engrenages Saison 6 : La vie du commissariat du 19ème arrondissement pourrait lasser après tant d’années, mais non, on continue à suivre les aventures toujours borderline de cette escouade pas toujours très clean et dans les faits et psychologiquement. Du très bon !

7. Black Mirror Saison 4 : Comme dans les 3 premières saisons, on se projette juste 20-30 ans demain…on part de la base contemporaine (Réseaux sociaux, robots, intelligences artificielles, l’humain et le digital), on secoue bien fort, on imagine que tout ça ne va pas donner que du bon dans les générations futures…et ça donne Black Mirror, flippant, troublant, déroutant. Onctueux comme les 3 premières saisons.

8. Strangers Things : Si la première saison avait enthousiasmé de par ses foultitudes de références aux 80’s, le jeu d’acteurs des petits comme des grands, et une intrigue que se tenait malgré un alliage monde réel-monde parallèle toujours très casse-gueule, la deuxième, encore plus périlleuse, tient toutes ses promesses, voyez, j’vous avais dit que je serai gentil, bah j’suis gentil !

9. Narcos Saison 3 : Pablo Escobar n’étant plus, il apparaissait difficile de tenir la distance sans le « personnage » principal…et bien non, figurez vous que cette 3ème saison qui se concentre sur le cartel de Cali, transpire peut-être même plus de vérité sur la Colombie des 90’s où il ne faisait définitivement pas bon habiter ou de s’opposer aux grands barons de la cocaïne…encore parfait !

10. Plus belle la vie saison 26 épisode 689365 : Non je déconne.
Voilà, c’est offert, c’est cadeau, tu prends, tu jettes, tu gardes, tu conserves, tu réfléchies tu me reviens, tu me dis oui ou non, tu Netflix, tu Canal, tu streaming, tu VOD tout ça en semaine ou le dimanche, mais tu fais ce que tu veux.

Allez j’vous embrasse.

 

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.