Bleu Jane

Heureusement il y a encore des types qui ont des idées folles et qui les partagent avec plaisir!

Ca va être difficile de mettre une étiquette sur les épaules du musicien canadien, Julien Sagot. Autodidacte et passionné, le gaillard sort un troisième album qui va vous faire sortir de votre zone de confort, terme que l’on entend désormais partout dans la presse, dès qu’on veut passer à la ligne.

C’est fait! Car tout le monde va le dire: Julien Sagot c’est un drôle d’oiseau. Son Bleu Jane a des teintes que vous n’avez jamais entendu. C’est un type qui a une idée très précise de la création musicale et ca ne correspond pas du tout aux standards de la radio ou les canons habituels.

Les dissonances, ca ne lui fait pas peur. Les structures, ca ne les intéresse pas trop. Il aime bien faire ce qu’il veut. Et il se sent bien dans l’invention. Donc Bleu Jane forme un tout, protéiforme et farfelu. Ce n’est pas facile d’accès mais la fraîcheur du compositeur est évidente. En quelques notes, il vous mène à une poésie sonore, urbaine et juste.

On est finalement toucher par son atypisme. La créativité explose comme des coups de pinceaux sur une peinture. La liberté est la sensation (agréable) de ce troisième essai. Comme pas mal de compositeurs canadiens, Julien Sagot a vraiment l’intention de se battre avec les conventions et abuse de toutes les audaces. Le résultat est réellement bizarre mais comme dans un film de Lynch, l’impression de labyrinthe sensible donne l’impression d’un vertige. Quand un disque arrive à faire ressentir, il est très loin d’être mauvais. Le bleu à l’âme de Julien Sagot a toutes les raisons de vous intriguer!

Ici d’ailleurs – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.