Tailleur pour dames, Georges Feydeau, Amélie Dhée, Comédie St Michel

Feydeau est indémodable. Le roi du quiproquo est en effet toujours joué avec un réel succès.  Il faut dire que, de « L’hôtel du libre—échange » à « On purge bébé  »  en passant par  « Feue la mère de madame », on est assurés de vivre un bon moment.

« Tailleur pour dames » ne déroge pas à la règle. Et le théâtre de la Comédie Saint—Michel l’a bien compris, qui remet au goût du jour — de façon réaliste — cette hilarante histoire de femmes, de maris, d’amants et de maîtresses, rouage comique essentiel dans l’œuvre de Feydeau.

Prenez un médecin couturier malgré lui (mention spéciale à Anthony Gavard), une belle—mère hystérique, un domestique un peu trop familier, ajoutez une femme trompée, une autre hésitante et une demi—mondaine : tout est en place. Les situations cocasses et les malentendus en cascade s’enchaînent, interprétés par des comédiens talentueux et qui semblent ravis de jouer leurs personnages. Ainsi, Dominique Fouilland (Saint—Aubin) révèle un vrai sens du comique  dans ce rôle de personnage ridicule et imbu de lui—même.

Le rythme est soutenu et, chose agréable, « Tailleur pour dames » est joué en costumes. Bien loin des reprises contemporaines exaltées et parfois ratées, ici le public est conquis. Avec raison.

Jusqu’en juillet 2020
Vendredi Samedi 19h30
Comédie St Michel
Tarifs : CAT1: TN:32€ /TR:26€ / – de 15 ans:22€ – CAT2: TN:26€/ TR:20€/ – de 15 ans:16€

Auteur: Marie Leon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.