Bienvenue à Marwen

PREMIER FILM DE L’ANNÉE, PREMIER COUP DE COEUR ! ET QUOI DE MIEUX POUR LA COMMENCER QU’UN ROBERT ZEMECKIS, UN DE MES RÉALISATEURS FETICHE.

IL S’ÉTAIT UN PEU PERDU DERNIEREMENT AVEC « THE WALK » ET « ALLIES » MAIS S’EST ENFIN RETROUVÉ AVEC « BIENVENUE A MARWEN ». ON Y RETROUVE LA MÊME POESIE QUE « LA VIE RÊVÉE DE WALTER MITTY », AUTRE FILM SOUS ESTIME. STEVE CARELL N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI AUTHENTIQUE ET TOUCHANT DANS CE ROLE A CONTRE EMPLOI, LUI QUI EST UN HABITUÉ DES BONNES COMÉDIES.

CA LE CHANGE GRANDEMENT DANS LA MÊME TREMPE QUE « FORREST GUMP ». UNE AUTRE ÂME TORTURÉE DONT ZEMECKIS A LE SECRET POUR LES METTRE EN VALEUR. ET PUIS CE PETIT CLIN D’OEIL A « RETOUR VERS LE FUTUR », UN AUTRE DE SES FILMS, JUSTE MAGIQUE …

C’EST INTELLIGENT, BEAU, LES DÉCORS MINIATURISÉS SONT EXCELLENTS. ENTRE « TOY STORY », « SMALL SOLDIERS » ET « BARBIE ». TECHNIQUEMENT C’EST IRRÉPROCHABLE ET SUPER COOL. QUAND LA FICTION PREND LE DESSUS SUR LA RÉALITÉ DE HOGIE.

LE SUJET DU POST TRAUMATISME EST BIEN TRAITÉ ET L’ON SENT BIEN QUE CE FILM EST INSPIRÉ D’UN VRAI FAIT DIVERS. ON IMAGINE PARFAITEMENT LA PEINE ET LA SOUFFRANCE DU GARS. POUR QU’APRÈS SON AGRESSION, SON SEUL REPIS ET SON SEUL MOMENT DE BONHEUR EST QUAND IL EST A MARWEN.

CE MONDE MERVEILLEUX QU’IL S’EST CRÉÉ OÙ DES FEMMES AUX CARACTÈRES BIEN TREMPÉS L’AIDENT DANS SON QUOTIDIEN ET LE SAUVENT ENCORE ET ENCORE DE CETTE TERRIBLE AGRESSION. UN TRANSFERT QUI L’AIDE A SUPPORTER CE QU’IL RESTE DE SA VIE, A JAMAIS CHANGÉE DEPUIS 3 ANS.

OU QUAND L’IMAGINAIRE DE L’ESP PREND LE DESSUS SUR SA RÉALITÉ OU LE PHYSIQUE SE PORTE MAL. CA ME DONNE BIEN ENVIE DE ME REMETTRE OU METTRE TOUT COURT A LA POUPÉE MOI ! CA A L’AIR DE FAIRE BEAUCOUP DE BIEN A NOTRE HÉROS ET SEMBLE ACCESSOIREMENT TRÈS SYMPATHIQUE, A CONDITION D’Y SAVOIR FAIRE. NE JAMAIS SOUS ESTIMER LES JOUETS POUR ENFANTS. LE SEUL PETIT BÉMOL DU FILM EST LESLIE MANN (DU MOINS AU DÉBUT) QUE J’AIME BEAUCOUP D’HABITUDE MAIS SON RÔLE DANS L’HISTOIRE EST TRES EN DESSOUS DE CELLE DE NICOL (SANS LE « E ») SON ALTER EGO MODE « GI JANE ».

LES DIALOGUES SONT UN PEU SIMPLETS MAIS CA RESTE UN FILM PLEIN DE CHARME, DE FANTAISIE, D’INVENTIVITÉ ET D’ÉMOTIONS. L’ANNÉE CINÉ COMMENCE BIEN, AVEC CE PETIT BIJOU TRÈS INHABITUEL ET POUR REPRENDRE UNE EXPRESSION QUE JE DÉTESTE PARTICULIÈREMENT MAIS QUI S’Y PRÊTE TRES BIEN, C’EST FRAIS ! ET CA ANNONCE DORS ET DEJA UN CLASSEMENT ANNUEL DIFFICILE. OUI DÉJÀ AU PREMIER FILM !

AVIS AUX AMATEURS.

Avec Steve Carell, Leslie Mann, Diane Kruger et Eiza Gonzalez – Universal – 2 janvier 2019 – 1h55

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.