Spider man new generation

COMME VOUS LE SAVEZ PEUT ETRE, SPIDERMAN EST LOIN D’ÊTRE MON HÉROS PRÉFÉRÉ, MAIS UN JEU DE CONSOLE PLUS TARD ET LE GOÛT DU DERNIER MARVEL EN TÊTE (HOMECOMING) ONT SUFFIT POUR M’INCITER A VOIR CE SPIDERMAN NUMERO 7. SUR GRAND ECRAN!

ON PEUT COMPTER LES MARVEL DU MCU MAIS ON PEUT EN FAIRE AUTANT AVEC L’ARAIGNÉE. SPIDERMAN VERSION ANIMÉE DÉBARQUE DONC SUR NOS ÉCRANS APRÈS UNE FLOPÉE DE FILMS. JE NE VAIS PAS MENTIR, JE ME SUIS VRAIMENT EMMERDÉE MAIS OBJECTIVEMENT C’EST RÉUSSI.

A UN MOMENT, ASSEZ RAPIDEMENT D’AILLEURS (AU BOUT DE 40’) J’AI TOTALEMENT DÉCROCHÉ DE TOUT MAIS CA N’ENLÈVE RIEN A LA QUALITÉ DE CE DERNIER. CA REPREND EN GRAND RÉSUMÉ LES FILMS PRÉCÉDENTS ET LA TRAME DU JEU VIDÉO DE 2018, AVEC MILES NOUVEAU VENU, QUI SE FAIT PIQUER PAR L’ARAIGNÉE MAGIQUE.

VISUELLEMENT JE SUIS PARTAGÉE ENTRE LE STREET TRASH ART SPIDY (DU DÉBUT PRINCIPALEMENT), TRÈS RÉUSSI. ET LES INCRUSTATIONS DANS LES BASTONS TROP DIGITALES ET EMPRUNTÉES DE COMICS… MOINS MA CAME. IL Y A BEAUCOUP D’UNIVERS GRAPHIQUES DIFFÉRENTS, UN PEU TROP A MON GOUT.

MAIS L’ENSEMBLE RESTE TRÈS ABOUTI. JE REGRETTE QUE L’ACTION SOIT TOUJOURS LA MÊME, AVEC LES MOUVEMENTS DE CAMÉRA ET UNE NARRATION SIMILAIRE A TOUTES LES GROSSES SCENES DE FIGHT ET UN MECANISME RECURRENT. ON POURRAIT PRESQUE FAIRE ROND ROND CARRÉ CROIX, TRIANGLE, PAROLE DE GEEK…

LE TRAVAIL RÉALISÉ RESTE NÉANMOINS COLOSSAL, IL FAUT BIEN LE RECONNAÎTRE ! APRÈS IL DURE 2 H DONC BONJOUR LA CRISE D’ÉPILEPSIE SUR LA LONGUEUR. LA MUSIQUE EST ENTRAÎNANTE, TRÈS STREET ENCORE UNE FOIS, CE QUI EST COHÉRENT AVEC LE RESTE. LE SCÉNARIO EST DIFFÉRENT DE CE QU’ON A L’HABITUDE DE VOIR, SURTOUT POUR UN ANIMÉ, C’EST INNOVANT, DARK ET DRÔLE.

ON A VRAIMENT L’IMPRESSION DE VOIR UN HOMMAGE AUX ANIMÉS DE BATMAN DE 1992 (OUI CA C’EST PLUS MON TRUC), EN VERSION LONGUE. JE PENSE D’AILLEURS QUE CE FILM NE PARLERA QU’AUX AFICIONADOS DE L’AMI ARAIGNÉE, DE SON UNIVERS ET DE SES ENNEMIS. AUTANT J’AI PAS DE SOUCIS AVEC LES BOUCLES TEMPORELLES DANS LES FILMS, AUTANT LA REDONDANCE SUR LES PERSONNAGES M’A CARRÉMENT SAOULÉ. 1H20 AVEC MOINS DE PERSONNES AURAIT ÉTÉ PARFAIT.

ET LA FIN EST UN PEU TROP EXPÉDITIVE. 1H30 A SE METTRE EN PLACE POUR 10 MINUTES, ENCORE JUSTIFIÉE PAR UNE POINTE D’HUMOUR. JUSTE PAR ENVIE DE NE PAS PERDRE SON HÉROS, SONY AURAIT PU SE CONTENTER DE BIEN MOINS, DONC MEGA RESPECT POUR CELA. ILS ONT RÉUSSI A SE RENOUVELER ET C’ÉTAIT PAS GAGNÉ DE PASSER APRES TOUS LES AUTRES. JE NE LE REVERRAI PAS, C’EST CERTAIN MAIS LA DIRECTION PRISE EST PLUS QUE SURPRENANTE ET PROUVE QUE LE STUDIO EN A ENCORE SOUS LE COUDE. ET PUIS JE DIS CELA COMME CA MAIS SI ILS DECIDENT DE FAIRE CELUI DE 1933, SPIDY CONTRE LES NAZIS EN MODE « SIN CITY », LA JE VEUX BIEN RETENTER MA CHANCE.

AVIS AUX AMATEURS.

Sony – 12 décembre 2018 – 1h57

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.