American Nightmare 4: les origines

IL FAUT DONC ATTENDRE CE QUATRIEME VOLET POUR CONNAITRE LES ORIGINES DE CETTE PURGE (ENCORE QUE), QUI JE VOUS LE RAPPELLE, AUTORISE UNE FOIS PAR AN, LE MEUTRE GRATUIT ET SANS CONSÉQUENCE DE VOS CONCITOYENS.

ALORS JAMES DEMONACO N’EST PLUS DERRIÈRE LA CAMÉRA COMME POUR LES 3 PREMIERS MAIS RESTE IMPLIQUÉ DANS LE SCÉNARIO CE QUE J’AI BEAUCOUP DE MAL A CROIRE. J’AI PRESQUE ENVIE DE L’EXCUSER VU LA QUALITÉ DE CE DERNIER MAIS C’EST A SE DEMANDER SI IL N’Y A PAS SON NOM JUSTE PAR CRÉDIT.

C’EST D’UN BATEAU ET D’UN CONVENU COMPARÉ AUX 3 AUTRES. ILS N’ÉTAIENT PAS NON PLUS OUF NIVEAU SCÉNAR MAIS AU MOINS IL Y AVAIT DE LA TENSION ET DE QUOI S’IDENTIFIER. ON CRITIQUE « BLACK PANTHER » D’ÊTRE UN FILM DE BLACK, CE QUE JE NE TROUVE PAS.

J’AI TROUVÉ QUE C’ETAIT CULTUREL ET QUE CA SERVAIT LE FILM. CELUI CI EN REVANCHE EST TRÈS COMMUNAUTARISTE (ET PAS COMME DANS « DOPE » NON PLUS), LA ON A L’IMPRESSION QUE LE RÉALISATEUR (NOIR) INCONNU, S’EST DIT QUE C’ÉTAIT L’OCCASION DE RENDRE JUSTICE À TOUS LES GENS DE COULEURS, GENRE C’EST SA CHANCE, A NE PAS RATER. (C’EST CON CA AURAIT PU ETRE TOTALEMENT DIFFÉRENT SANS CETTE VOLONTÉ, C’EST PAS DU TOUT CE QU’ON ATTEND DE CE FILM).

EN GROS JE SUIS DÉSOLÉE MAIS SI TU N’ES PAS NOIR ET PAUVRE, ET BIEN TU N’ES PAS CONCERNÉ. LA TRISTE VÉRITÉ EST QUE SEULS LES BLANCS SONT RICHES ET MANIPULENT L’OPPRIMÉ. C’EST UN PEU RADICAL COMME TRAITEMENT MAIS C’EST VRAIMENT CE QU’ON RESSENT DANS LE FILM.

ET C’EST VRAIMENT CE QUI M’A AGACÉE. CERTES LES PÈRES FONDATEURS RESSEMBLENT A S’Y MEPRENDRE AUX SUPRÉMATISTES BLANCS AMÉRICAINS. QUI EUX MALHEUREUSEMENT SONT BIEN RÉELS. C’EST D’UN CLICHÉ TELLEMENT FACILE QUE CA DISCRÉDITE LE FILM ET LE SENS MÊME DE LA PURGE, QUI EST DE LIQUIDER N’IMPORTE QUEL HUMAIN, SANS DISTINCTION DE STATUT SOCIAL, DE COULEUR…

DU COUP LA CA ANNULE TOUT. ATTENTION SI TU ES NOIR, QUE TU ECOUTES DU RAP, QUE TU DEALES DE LA DROGUE, PARCE QUE COMME TU ES NOIR, TU ES PAUVRE DONC TU NE FAIS PAS D’ÉTUDE ET BIEN TU AS PRESQUE TOUTES TES CHANCES DE TE FAIRE BUTER LORS DE LA PURGE.

MALHEUREUSEMENT AVEC CE FILM ON EN EST ENCORE LA, ET C’EST PAS CA QUI VA AIDER L’HISTOIRE A ÉVOLUER ! Y’A QUAND MÊME UN PROBLÈME DANS L’HISTOIRE, SI ON SUIT TOUT CE QUI EST ENTENDU, ALORS LES BLANCS DEVRAIENT BUTER LES NOIRS MAIS CE N’EST MÊME PAS LE CAS.

ILS SE TUENT ENTRE EUX. CE QUI PROUVE LE GRAND N’IMPORTE QUOI DE CETTE AMERICAN NIGHTMARE ! MIS A PART CE GROS POINT NOIR (JE VAIS AU BOUT DU BOUT AUSSI), LES SCÈNES DE PURGE SONT TROP FURTIVES, ET PAS BIEN AMENÉES, C’EST PAS TRÈS BIEN FILMÉ, C’EST PAS TRÈS BIEN JOUÉ NON PLUS.

LE PARALLÈLE ENTRE LE PREMIER JOUR DE PURGE ET DES GANGSTERS QUI VEULENT METTRE EN SUSPENS LEUR PETITE AFFAIRE LE TEMPS DU MASSACRE N’EST VRAIMENT PAS BIEN CHOISI ! J’EN AI CLAIREMENT RIEN A FOUTRE DE VOIR UNE BANDE DE DEALERS, SE FAIRE DU FRIC, PARLER BITCH, BRO, MOTHER FUCKER…

J’ESPÉRAIS UN PARTI PRIS BEAUCOUP PLUS INTELLIGENT, MOINS ÉVIDENT ALORS QUE C’ÉTAIT CARRÉMENT ÉVITABLE…. J’ATTENDAIS CLAIREMENT AUTRE CHOSE QUE CETTE PURGE BLING BLING. LE RÊVE AMÉRICAIN EST MORT, TOUT COMME CETTE FRANCHISE (LA TRILOGIE QUE J’ADORE), QUI VIENT DE PRENDRE UN SACRÉ COUP SUR LA GUEULE.

AVIS AUX AMATEURS

Avec Y lan Noel, Lex Scott Davis, Marisa Tomei et Joivan Wade – Universal – 4 juillet 2018 – 1h35

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.