Actrices, Pascal Rambert, Marina Hands, Bouffes du Nord

 

“ACTRICE”, une pièce comme une déclaration d’amour aux acteurs, à leur gloire et à leur fragilité.

L’auteur (et metteur en scène et chorégraphe) Pascal Rambert parcourt le monde depuis les années 90, des Etats-Unis au Japon, en passant par le Chili, Berlin, Milan, pour présenter ses créations mais surtout pour rencontrer des artistes et s’inspirer de leur Histoire. “ACTRICE” a été écrit en 2015 pour les acteurs du Théâtre d’Art de Moscou (Théâtre fondé par Constantin Stanislavski, pour lequel Tchekhov a écrit toutes ses pièces et qui les représente encore aujourd’hui). C’est la création française d’une pièce écrite en français pour des acteurs russes que l’on peut voir au Théâtre des Bouffes du Nord actuellement.

Et justement, c’est une grande actrice qui accompagne le travail de Pascal Rambert depuis des années: Audrey Bonnet a créé “CLOTURE DE L’AMOUR” avec Stanislas Nordey en 2011 (joué depuis 180 fois et traduit en 23 langues…); elle donne la réplique ici à Marina Hands (qu’on a pu voir au cinéma notamment dans L’Amant de Lady Chatterley de Pascale Ferran). Marina Hands interprète une grande actrice russe admirée et aimée, qui s’éteint sur son lit d’hôpital. Ses proches viennent lui dire adieu et c’est l’occasion de retrouvailles, de règlements de comptes, et d’une certaine ode à la vie et au théâtre.

Si l’argument effraie, il faut noter aussitôt que la farce n’est jamais loin. Son mari est alcoolique, sa fille en crise d’adolescence, ses parents dépassés, ses amis empathiques et emphatiques. Ses collègues du Théâtre et son professeur sont de cette dernière fête, et sa sœur (interprétée par Audrey Bonnet) a fait le voyage depuis le Monténégro où elle vit depuis vingt ans sans jamais donner de nouvelles.
Pascal Rambert dit qu’il aime écrire des rôles à la mesure du talent des actrices ou plutôt leur donner l’occasion de laisser éclater leur talent. Et en effet, Marina et Audrey ici se cherchent et s’affrontent puissamment.

A leur côté, une troupe internationale et bigarrée, composée au fil des rencontres: trois acteurs finlandais, un danseur de l’Opéra de Paris, un acteur chinois… et tout ce petit monde offre une surprise inédite à notre mourante: un spectacle bouffon, une fresque allégorique où la Mort et l’Amour s’affrontent, et comme c’est une comédie, l’Amour triomphe. Après cette orgie bouffonne, le drame peut aboutir, le rire et la poésie l’ont rendu plus supportable peut-être.

Donc “ACTRICE” est une fantaisie plus qu’un drame. En tout cas, l’occasion d’écouter un peu de silence, de goûter un peu de paix, d’échanger des propos sur la vie, les êtres, pas seulement d’évoquer leur souffrance, mais de montrer comment l’homme allie si bizarrement au cours d’une vie le ridicule et la dignité.

Si l’on aime déjà le théâtre ou si l’on cherche à le comprendre et si on aime les acteurs, il faut voir “ACTRICE”!

 

du 12 au 30 décembre 2017
au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris ou en tournée (dates prévues à Annecy, Tarbes, Strasbourg, Cergy, Rennes, Lyon, Clermont-Ferrand, Valenciennes, Amsterdam…).
Texte, mise en scène et scénographie Pascal Rambert
Avec Marina Hands, Audrey Bonnet et Ruth Nüesch, Jakob Öhrman, Elmer Bäck, Yuming Hey, Emmanuel Cuchet, Luc Bataïni, Jean Guizerix, Rasmus Slätis, Sifan Shao, Laetitia Somé, Hayat Amiri, Lyna Khoudri et Anas Abidar en alternance avec Nathan Aznar et Samuel Kircher.

Auteur: Audrey Bigel

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.