Picasso Sculpture

Dans les salons parisiens, il sera de bon ton de parler de l’exposition du Grand Palais, Picasso Mania. Avec détachement, n’hésitez à déclarer qu’il existe à New York une exposition beaucoup plus pertinente sur l’artiste. Voilà tout ce qu’il faut savoir sur cette rétrospective pour briller en société.

Tout d’abord il s’agit de la plus grande réunion de sculptures de l’artiste depuis des décennies. Le Moma, avec l’aide du musée Picasso a réussi son coup: toutes les périodes de Picasso sont représentées. Toutes ses obsessions sont visibles. Son goût pour la déconstruction se remarque sur son travail en trois dimensions.

En sculpture comme en peinture, Picasso ne fait rien comme tout le monde. Et surtout sa production semble colossale. La variété donne le tournis. Ca débute donc en 1902 avec des premières recherches et des idées déjà cubistes. Un style qu’il va affiner durant toute une décennie.

P1030711

 

En 1920, il participe à un concours pour décorer un monument dédié à Apollinaire. Son travail est totalement débridé et prouve son affection pour la sculpture. Là encore, il commence à s’amuser avec les matières puis recycler les matières.

Puis au château de Boisgeloup, l’art africain semble influencer cette nouvelle période. Il revient par étapes sur ce travail manuel, qu’il rend très fantaisiste. L’abstraction est totalement assumée. Son talent est cette agitation permanente.

Il travaille aussi sur la céramique et des objets plus petits (certains ont été très peu exposé) puis arrive la plus célèbre période où Picasso se consacre aux assemblages. Il y a de l’humour et de la rage. Picasso défie nos habitudes et nos regards. C’est aussi troublant que ses plus célèbres et fameux tableaux.

Le point fort de l’exposition c’est son emplacement. L’exposition temporaire se situe au milieu du musée d’art moderne de New York. Elle trouve sa place dans l’histoire de l’art contemporain. On y découvre les influences qui ont inspiré l’auteur. On remarque aussi l’extrême modernité du travail, de son évolution à sa production. La mise en perspective est franchement réussie.

Avec ça, vous ajoutez que vous ne faites même pas la queue pour voir l’exposition. Et vous voilà la star des salons parisiens, la personne qui a vu l’autre exposition du moment à voir, sur Pablo Picasso!
P1030713

Du 14 septembre 2015 au 7 février 2016 au MoMa

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.