Fanfare

Producteur demandé, Jonathan Wilson est aussi passionné par King Crimson, Pink Floyd, George Harrison et tous ses musiciens poilus qui se droguaient à la pédale wah wah!

Fanfare est un paradoxe. Il a bien été composé à notre époque mais pas un seul titre se semble se confronter aux modes actuels. Ce n’est pas un mal diront certains. Il est vrai qu’en manque de repère, une nouvelle génération de musiciens américains adoptent le style de vie et l’envie musicale d’illustres aînés.

Depuis le succès des Fleet Foxes, le son californien refait donc surface avec ses douces utopies, ses harmonies vocales et ses délires électriques. Et Wilson y contribue grâce à ses connaissances incroyables sur les années 70 et ses petits secrets de fabrication.

Pour que l’imitation soit parfaite, il invite de prestigieux anciens comme David Crosby, Graham Nash ou Jackson Browne. Ne soyez pas surpris si vous trouvez que cela ressemble beaucoup à CSNY! Aidé par les musiciens de Wilco, Wilson améliore un peu sa formule magique qu’il avait découvert sur l’album Gentle Spirit.

Avec un soutien aussi solide, Wilson rend hommage à tous les auteurs qu’il aime, de George Harrison à Neil Young en passant par Pink Floyd et quelques adeptes du trip progressif. Ca donne un disque copieux. Peut être indigeste. Mais le voyage dans le temps est immédiat. Et on se sent bien.

A chaque écoute, un petit détail vient titiller la curiosité et ressuscite un souvenir rock. Il y a un petit coté irréel et divin à ce patchwork de rock psyché. C’est un rock chargé de bonnes ondes. Une fanfare explosive et riche. Ne la ratez pas. Ca va forcément vous faire du bien!

Bella Union – 2013

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.