Up on high

Qu’est ce que l’on peut attendre d’un groupe de San Francisco? De la musique planante? Allez, c’est parti!

Pour l’originalité, il faudra repasser. Vetiver est surtout pour être un groupe important dans la carrière du céleste Devendra Banhart. Il s’agit effectivement d’une réunion de musiciens autour de Andy Cabic.

Ce dernier appartient à la même génération des Fleet Foxes et autres groupes qui aiment les douces harmonies qui vous élèvent un peu au dessus de la mélée et du quotidien.

De San Francisco, la musique de Vetiver est verte, élégante, écrite au papier crayon et couchée avec une bienveillance héritée de l’age d’or des hippys. Il y a tout ce qu’il faut pour nous agacer!

Au bout de quinze ans d’existence, les musiciens ont toujours l’envie de monter à l’assaut de cette montagne hédoniste qu’est la musique. Ils arrivent effectivement à nous faire oublier nos turpitudes.

L’ambiance est décontractée et boisée. La pochette suggère le grand air et nos guides connaissent le chemin et surtout les raccourcis. C’est une sorte de musique qui voudrait etre psychédélique mais sans les gros moyens.

Andy Cabic fait confiance à sa voix, sa guitare et ses copains de fortune. Ils nous perdent dans un rythme mid tempo, qui nous absorbe sur des refrains simples et entêtants. Avec eux, on plane et il n’y a rien d’interdit par la loi.

L’inspiration du groupe est simple et déconcertante. Ce disque est d’une détente absolue. Profitons en!

LOOSE 2019

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.