The Straight hits

Rions un peu avec Josh T.Pearson et toutes ses chansons avec le mot “straight”!

Elles sont au nombre de dix et elles sont plutôt sympathiques. Josh T.Pearson ne pouvait pas nous préparer à un tel running gag. Quand on l’a découvert il y a quelques années, il avait un look de folkeux un peu poilu, un peu triste et un peu mélancolique.

Désormais il est tout de blanc vétu. Il a coupé la barbe drue pour une petite moustache fine. Il est un cavalier blanc qui saute sur un cheval fou de l’humour country. Dans son album précédent: il se présentait comme le dernier des derniers gentlemen country. Là, il a visiblement bien changé.

Sous son stetson blanc, il y a encore ce goût pour les couleurs iconoclastes qui font le charme du bonhomme. C’est donc une sorte de rock’n’roll déglingué que propose le cowboy immaculé, Josh T.Pearson. Ses arrangement sont pas spectaculaires mais ils sont ludiques et souvent drôles.

Il nous donne le sourire avec ses ritournelles assez sèches, bavardes mais rigolardes. Il ne dénigre jamais le genre qu’il défend depuis des années avec le groupe Lift to Experience. En réalité, Josh T.Pearson est le punk de la country moderne.

Il fait du post modernisme avec le sourire. Il en ajoute dans toutes les couches de son art mais il le fait avec une certaine classe et sans aucun cynisme. En plus il a la bonne idée de ne jamais s’attarder. Le disque est rapide et dense grâce à une grande diversité des refrains. Il sait être moderne comme il sait prendre le meilleur du passé. Droit au but, son disque est une amusante découverte!

Mute – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.