Lune de miel

Un couple décide de partir en Pologne à la recherche de leurs origines. Un road movie simple, entendu mais assez drôle.

Le film d’Elise Otzenberger est parfois hilarant. Quand il s’éloigne de son sujet. La cinéaste décrit la vie de couple avec une malice évidente et les répliques sont cinglantes entre Anna, jeune femme curieuse de ses origines et Adam, grand dadais lunaire. Il aurait préféré aller à New York mais il abandonne son fils de un an, pour retrouver les traces d’une grand mère exterminée par les nazis.

L’intimité entre les deux amoureux est scrutée car elle est une sorte de soupape à ce film qui interroge le passé, les racines et l’importance de la famille sur l’individu. Là, l’oeuvre de Otzenberger est classique et même un peu lourde.

On préfère les blagues entre eux, et même leurs incompréhensions. C’est dans les détails, que se niche un humour bienvenu. La location de voiture au milieu de nulle part frole l’absurde avec un doux humanisme. Les deux comédiens principaux y sont pour beaucoup au charme délicat de ce couple plus torturé qu’il n’y parait.

Le reste est un peu mou. Le coté road trip nous amène à un point trop attendu et on les suit sans surprise, si ce n’est de voir de plus en plus les clichés s’accumuler. Heureusement pour l’ensemble, on s’est pris rapidement d’affection pour ces Parisiens plus vrais que nature… La gravité n’est pas toujours maitrisée mais on apprécie cette légèreté qui en dit souvent plus sur les souffances et les doutes de chacun. Maladroit mais tendre.

Avec Judith Chemla, Arthur Igual, Brigitte Rouan et André Wilms – Le Pacte – 12 juin 2019 – 1h28

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.