Lamp Lit Rose

Bienvenue dans le catalogue Ikea de la rentrée… euh non, bienvenue dans l’univers compulsif et passionnant des Dirty Projectors et leur nouvel album au titre de bric à brac qui résume bien la situation.

Car une chanson de Dirty Projectors assemble des notes, des sons ou des instruments. Right Now impose l’idée avec une grace que l’on ne connait peu. Pas d’emphase. Juste des idées et des bidouillages très précis. Un pur bijou de patchwork sonore. Bon comme cela, ca peut ne pas donner l’envie d’aller plus loin.

Mais le quatuor de Brooklyn a souvent des idées géniales. Break thru augmente un peu le rythme mais continue de fabriquer des chansons sans fiche de montage. Juste avec de l’inspiration. That s a lifestyle confirme la douce construction d’un disque bien dans ses baskets, très à l’aise dans son époque.

David Longstreth tient son groupe depuis sept albums et celui là a quelque chose de particulier. C’est un groupe remuant. Les départs fracassants ne se comptent plus. Mais Longstreth semble avoir trouvé une certaine sérénité.

I Feel Energy est un morceau blanc de funk assumé. Zombie Conqueror montre que le groupe a encore un pied dans l’indie rock. D’ailleurs les invités sont prestigieux. De Fleet Foxes à Rostam en passant par les midinettes californiennes de Haim.

Cependant Dirty Projectors assume sa place particulière dans le rock indépendant, presque que avant gardiste! Blue Bird rappelle une pop proche des Beatles. I found it in U est une intrusion amusante dans le garage rock. On remercie le groupe d’avoir abandonné tous les tics de l’electro actuel. Leur mutation est une preuve d’intelligence.

What is the time propose une pause glam et chaude. You’re the one s’oppose à la précédente avec des airs folk assez ensoleillés puis I Wanna feel it all se termine comme un hommage à King Crimson, pionnier dans le genre “musique baroque mais abordable” ou “free jazz mélangé avec tout et n’importe quoi du moment que cela sonne bien”!

Le disque ne dure que 37 minutes, mais, avec ses dérapages controlés, ses sorties de route inhabituelles et ses envies de liberté, il vous aura offert un grand espace d’amusement, de folie et de joie. En ce moment, vous voulez quoi d’autres?

Domino – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.