Insidious la dernière clef

ON OUBLIE “INSIDIOUS 3”, QUI NE TENAIT PLUS D’UN DIVERTISSANT MAIS PLUTOT D’UN SYMPATHIQUE TELEFILM ET ON REGARDE CE 4EME COMME UNE SUITE DIRECTE DES 2 PREMIERS VOLETS DE CETTE FRANCHISE HORRIFIQUE.

UNE SAGA PLUTOT CONFIDENTIELLE QUI FAIT SON PETIT CHEMIN ET QUI POUR MA PART SURPASSE DE LOIN “CONJURING”, QUI JOUE SUR LE MÊME TABLEAU. AVEC LES MEMES PRODUCTEURS.

ON Y RETROUVE ELISE CELEBRE MEDIUM DES AUTRES FILMS, CONFRONTÉE AUX PROPRES FANTOMES DE SON ENFANCE. UN RETOUR AUX ORIGINES DE SON DON, QUI POUR UNE FOIS S’INSCRIT PARFAITEMENT AVEC LES AUTRES: ON A CERTAINS ÉLÉMENTS DES AUTRES “INSIDIOUS” QUI VIENNENT APPUYER LE COMMENCEMENT D’UNE VIE DE CHASSE AUX DEMONS.

ELLE DOIT RETOURNER DANS LA MAISON FAMILIALE OU ELLE A GRANDIE, ENTOURÉE DE PLUSIEURS MONSTRES. L’HISTOIRE EST VRAIMENT BIEN CONSTRUITE, ET APPORTE TOUJOURS CE PETIT QUELQUE CHOSE EN PLUS, D’UN FILM D’ESPRIT LAMBDA. JE NE PEUX DEVOILER CE SPOIL MAIS IL EST TRES APPRECIABLE.

CELUI CI EST PLUS MALSAIN ET PLUS GLAUQUE QUE LES AUTRES. L’EFFROI, LE THRILLER ET LES FANTÔMES SONT DE LA PARTIE. CA JOUE DU JUMP SCARE CLASSIQUE MAIS TOUT AUTANT EFFICACE ET CA RECHERCHE DE NOUVEAUX ANGLES D’ATTAQUES HORRIFIQUE TOUT EN CONSERVANT LES BASES NÉCESSAIRES DE CE GENRE DE FILMS D’HORREUR. ALORS VIVEMENT LES PROCHAINS VOLETS. ET N’OUBLIEZ PAS “LES FANTÔMES DU PASSÉ HANTERONT VOTRE AVENIR SI VOUS NE LES COMBATTEZ PAS”.

Avec Lin Shaye, Leigh Whannell, Angus Sampson et Kirk Acevedo – Sony – 3 janvier 2018 – 1h40

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.