Heavy Metal Rules

Champions du mauvais gout, les tatoués de Steel Panther continue de défendre une idée particulière du bon vieux rock’n’roll. Hilarant!

Ils ont des bandeaux dans les cheveux. Ils cachent leurs regards de bovins californiens derrière de grosses lunettes. Ils portent du cuir solide, du lycra violet et des gros tatouages. Ils sont bêtes et ils l’assument: ici, on aime les joyeux abrutis de Steel Panther!

On se demande si ces ersatz de Motley Crue n’ont pas pris le film Spinal Tap au premier degré. Ils sont crétins mais ils se battent pour que le heavy metal conserve toute cette magnifique beauferie!

Le rock pour eux, c’est donc un art de vivre. Avec du sexe. De la drogue et des grosses guitares pour faire secouer les cheveux des stades et de tous les hardos qui ne se remettent pas des Guns et tous les autres zinzin du metal californien, qui se bourrent la gueule avec style et se tapent toutes les bimbos d’Hollywood Boulevard. Un art de vivre, on vous le dit!

Toujours proche de la parodie, le groupe de Stix Zadania (juste cela cela suffit pour nos zygomatiques) a tout de même un minimum de savoir faire. Les chansons sont bien troussés, exagérés et crétines.

Tous les clichés se chevauchent les uns sur les autres pour une énorme orgie du mauvais gout! A l’image de la géniale pochette qui multiplie les références ou les hommages. On ne sait plus trop! Sur la longueur, la potacherie peut un peu lasser mais on rigole vraiment beaucoup et bon coeur avec ces Charlots du metal!

Plus c’est con, plus c’est bon!

Steel panther – 2019

Auteur: Le Z au Top

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.