Health

Après le Californien qui rend hommage à ses parents, la vieille gloire qui refait surface, la pop actuelle profite d’un Ecossais qui envisage la vie en sautillant!

Pour un Ecossais, on est loin des clichés. Pas de rudesse chez ce jeune homme surdoué qui réalise ici son troisième album. Il a déjà été nommé pour le prestigieux prix Mercury. Il se fait aider pour ce solaire opus par le clavieriste du tout aussi prestigieux groupe, Elbow.

Ajoutons à cela une magnifique pochette d’album qui donne des envies de vacances, et vous devez donc écouter le troisième album de C Duncan, extra terrestre de la pop.

Pour lui, la musique c’est de la curiosité, de la nuance et un peu de disco. Il fabrique de la mélodie avec tout ce qui lui plait: des beats entêtants et des refrains sautillants. C’est de la pop fluette mais assez bien écrite. L’électro se conjugue avec le lyrisme et l’épicurisme.

C’est un disque où l’on se sent bien. Comme au bord d’une piscine effectivement. C’est un peu répétitif mais les efforts de délicatesse sont louables. Il n’oublie pas que l’on est là pour s’amuser: l’introspection n’empêche pas les petits pas de danse.

Les chansons pourraient donner des coups de soleil. C Duncan et ses complices nous passent de la crème. Ce n’est pas surprenant mais franchement, c’est joliment fait et cela suffit à notre bonheur… Vous l’aurez compris: pour vos jours de farniente, ce disque vous est vivement conseillé!

Fat cat records – 2019

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.