Equalizer 2

Denzel washington sauve des vies, régle ses comptes et protège la communauté ! Le justicier idéal ! Il dérange personne. Cinéphile y compris !

Le comédien aime les réalisateurs de films d’action. Il suivait Tony Scott dans tous ses projets. Même les plus fous. Il adore travailler avec Antoine Fuqua, yes man d’Hollywood, qui film avec efficacité des histoires plus ou moins intéressantes mais toujours viriles. Donc Training Day dans le meilleur des cas ou La Chute de la Maison Blanche dans le pire.

Mais Denzel lui fait confiance pour faire de lui, un héros cool, positif et violent s’il le faut. En adaptant la série molle Equalizer, le cinéaste a fait un film rageur, un peu réac et complètement à la gloire de son comédien principal.

Dans le second épisode, c’est la même chose. Avant McCall, c’était un type charismatique comme Derrick. Aujourd’hui, c’est la coolitude incarné, le redresseur de torts ultime… Denzel quoi ! Dès qu’il voit une injustice, le gars s’énerve et casse des bras comme le faisait Steven Seagal à sa grande époque.

Cette fois ci, on s’en prend à sa vieille copine de la CIA donc il n’est pas content et le fait savoir en cassant tout sur son passage avec une attitude de badass sûr de son coup. C’est pour cela qu’on l’aime Denzel : pas de chichi et d’atermoiements. Il fonce dans le tas et tabasse le moindre gredin qui sort des clous. C’est un peu sévère mais il est la loi en quelque sorte. Ce n’est pas le premier, ni le dernier. Comme c’est Denzel, il le fait bien avec une nonchalance désarmante.

Oui car il faut dire la vérité. C’est un film d’action pantouflard où le héros joue le chauffeur de vtc pour être au plus près de sa communauté et venir en aide à ceux qui sont dans la détresse. Quand on touche à sa copine, il se vénère et le scénario se met en route, au bout d’une demi heure et pour ne pas aller très loin.

Dans votre fauteuil, vous irez plus vite que le héros dans sa grosse voiture américaine… C’est donc l’été, on ne fait pas la fine bouche et on veut bien croire que Denzel Washington sera un jour l’alter égo de Charles Bronson… en plus cool bien entendu !

Avec Denzel Washington,

Auteur: Le Z au Top

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.