Coincoin bless you ou la vie Trump

 

On s’y attendait, on n’est pas déçus, on sentait bien que l’élection du gars Donald à la tête du plus puissant des pays laissait entrevoir un joyeux bordel sous l’impulsion de ce que l’Amérique pouvait fournir de plus beauf et pathétique, un an après son arrivée réelle au pouvoir, 25000 tweets de bas étage plus tard, 100 parties de golf après, 1000 citations de gros lourd after, nous avons les deux pieds dedans et ça commence même à sentir le derm de pitbull façon collante sous la godasse.

Elu sur base de démagogie primaire promulguée aux quatre coins des US à grand coup de « votre usine de charbon qui est fermée depuis 30 ans, bah chers amis du Kentucky on va la faire fonctionner de nouveau », de « après ta belle-mère qu’est-ce que tu détestes le plus, les mexicains ? ok, va pour les mettre derrière un mur, truc jamais refait depuis les timbrés de la Stasi Est-allemande », j’en passe, autrement dit promettre avec la certitude d’enfler tout le monde ce que tout le monde veut entendre, on pensait le truc éculé, qu’en 2016 ou 17 ou 18 c’est le genre de trucs qui ne marcheraient plus…bah si mon con.

Même un jeune boutonneux sur la base de promettre à tous ses potes de collège 8h de sport par semaine et 2h de math et non l’inverse pour se faire élire délégué n’y arriverait plus…lui oui. La FDJ proclamerait dans une pub la garantie de gagner au Loto 1 fois sur 2 plus et non plus 1 fois sur 5 millions, même le plus abruti des blaireaux hurlerait au loup…mais Donald, lui, en faisant pareil, s’est fait élire, hop là !

Depuis, il enchaine les outrances et les outrages, dont le dernier en date consiste à clamer haut et fort qu’Haïti ou Porto Rico (dont il ignorait l’existence il y a encore un an) sont « des pays de merde », tweete à tour de gros doigt sur tout et n’importe quoi, tend le plus gros d’entre eux de doigt pour un big fuck à l’écologie, à l’avenir du monde, rien n’a foutre de rien hein hein.

L’excellent bouquin « Fire and Fury » développe en mode investigation inside the White House que Trump est l’archétype du ricain moyen moins, bouffeur de cheeseburger, confins ignare, qui connait mieux son trou du cul et le bout de son nez en géo bien plus que de savoir placer un pays vieux de deux mille ans sur une carte. Quand le nombrilisme et l’ignorance sont attribués à un footeux surpayé, c’est déjà limite, alors président des US…ça fait un peu beaucoup mal au derch mais tu vis avec.

Mais cela ne fait qu’un an seulement, oui, et par déduction bande de futés il nous en reste trois avec sa tronche de raté ; alors tout porte à croire que nous ne sommes pas au bout de nos surprises…imaginons sans trop s’avancer, quoique espérons quand même que non, les dix trouvailles de Donald dans les mois et années à venir :

1. Vexé par la victoire des Toronto Raptors sur les New-York Knicks en play-off de la NBA 2018, il décide de construire un mur de 9000km le long de la frontière canadienne.
2. Après un tweet où il se montre entièrement nu avec 4 stagiaires naines en chantant de la country, il décide de déclarer la guerre à l’Irak ; de toute façon suite problème de mœurs d’un président américain, il faut faire la guerre à l’Irak, c’est la règle.
3. Les USA obtiennent la Coupe du Monde 2026 de foot et Trump annonce qu’il la transformera en Coupe du Monde de Football américain, what a fuck the soccer.
4. Après un entretien en off avec Kim-Jong-un, il trouve finalement le mec sympa, et décide de former une armée américano-coréenne, re déclare la guerre à l’Irak juste pour s’échauffer puis à l’Autriche, prétextant qu’Hitler s’y cache encore.
5. Il déplace l’Ambassade des Etats-Unis en France à Chantilly, parce qu’il y a un golf, et beaucoup moins de blacks qu’à Paris.
6. Il accuse Tiger Woods, Lebron James et Martin Luther King à titre posthume du meurtre de JFK et les fait emprisonner pour haute trahison en réouvrant Alcatraz juste pour les deux premiers.
7. Il renomme la Maison Blanche The Donald House, Disney s’insurge sur le plagiat de la Maison de Mickey, du coup il réquisitionne les parcs Disney d’Orlando, de L.A et de Paris, pour les renommés TrumpLand et Trumpland resort, et remplace les ventes d’oreilles de Mickey par des kiosques de vente de perruques blondes.
8. Confondant le Président de l’Inde et Angela Merckel avec un couple de personnels de ménage durant le sommet du G20 2019, il les séquestre dans une cave du Palais des congrès de Moscou ; on retrouvera leurs corps 8 ans plus tard.
9. Il se représente à sa propre ré-élection et la gagne…mouhahahahahahahahahaah, j’sui con des fois j’vous jure !
10. Il décide que l’Afrique ne sert à rien, de fait, la fait retirer de l’ensemble des livres de géo des petits américains, un emoji doigt d’honneur avec une chevalière « Donald bless you » la remplace.

Pauvre merde.

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.