Art-scène, Théâtre

Clara Haskil, Prélude et Fugue, Kribus, Nebbou,Laetitia Casta, Rond-Point

Elle est l’une des pianistes les plus brillantes du 20ème siècle et une véritable icône pour les spécialistes de la musique classique. Elle a enchainé les triomphes et pourtant, elle a peiné à trouver des engagements. Sur la scène du Théâtre du Rond-Point, Laetitia Casta et Isil Bengi ne font qu’une pour incarner le mystère Clara Haskil.

Clara Haskil est née à Bucarest en 1895 mais elle quitte sa famille dès l’âge de sept ans pour commencer des études musicales à Vienne. Son talent est rapidement découvert et elle commence à donner des concerts dans la foulée. Cette fulgurante percée est arrêtée net par la guerre et la maladie. Pour la soigner, on l’enferme alors durant des mois dans un corset en plâtre.

Une fois guérie, Clara reprend le chemin des concerts mais les cachets ne suivent pas. Dans le film « Clara Haskil, le mystère de l’interprète », le critique musical Alain Lompech explique : « En fait, il n’y a pas eu d’imprésario qui s’est intéressé à elle pour développer sa carrière ». D’autant plus que Clara Haskil a son petit caractère et ne cesse de douter de son talent en dépit de l’engouement qu’elle suscite.

A partir de la seconde guerre mondiale, elle trouvera refuge à Vevey. Et cette fois-ci, son talent éclatera au grand jour et elle enchainera les tournées mondiales.

Safy Nebbou nous fait découvrir la vie de cette prodige en mettant en scène le texte de Serge Kribu qui brosse un portrait romantique et puissant de l’étonnante pianiste.

Sur une scène dépouillée, Lætitia Casta incarne avec brio Clara Haskil ainsi que toutes les personnes qui l’ont entourée. Elle arrive avec beaucoup d’émotion à raconter les doutes, les pensées et les combats que Clara Haskil a dû traverser le long de sa vie parsemée d’embuches.

Elle n’aura cessé d’espérer et de jouer. C’est cette force et cette beauté qui ont séduit Lætitia Casta dans l’interprétation de ce personnage. Ce moment de théâtre se révèle à la fois intense et joyeux.

Lætitia Casta n’est pas seule sur scène puisque la pianiste Isil Bengi interprète de nombreux morceaux à ses côtés. Les notes de musique répondent ainsi au texte de Serge Kribus. Il s’agit bien plus que d’uniquement mettre en musique ou d’accompagner la comédienne.

Une très belle soirée au théâtre du Rond Point. Une très belle découverte de la vie de Clara Haskil interprétée avec brio par Laetitia Casta et Isil Bengi.

Du 5 au 23 janvier 2022
Théâtre du Rond Point
Texte : Serge Kribus
Mise en scène :  Safy Nebbou
Avec : Laetitia Casta
Pianiste : Isil Bengi

Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.