Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été, Anaïs Allais, la Colline

 

 

Dans son spectacle Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été, nous suivons l’histoire de Lilas et son frère Harwan. Ils se positionnent différemment par rapport à l’histoire familiale qui leur a été cachée.

D’un côté, Lilas se plonge à cœur perdu dans l’histoire de l’Algérie, ce pays d’où leur mère est originaire. Elle décide de découvrir la « grande » histoire à travers des ouvrages variés ; personnages sportifs, écrivains, artistes… Ces lectures et ces découvertes lui permettent de faire des rattachements avec la « petite » histoire familiale. Grâce à Méziane, musicien et professeur d’arabe, elle s’imerge un peu plus dans la culture arabe, notamment en apprenant une chanson.

Cette soif d’apprendre fait tenir Lilas et lui donne le goût de vivre alors qu’elle est en pleine rémission d’un cancer.

D’un autre côté, on retrouve Harwan. C’est le frère peu sûr de lui, qui s’inquiète pour la santé de Lilas. Il ne comprend pas l’engouement de Lilas pour ce pays qu’ils ne connaissent pas. L’Algérie, c’est le pays de sa mère et rien de plus à ses yeux.

 

Au milieu, on retrouve Méziane, c’est lui qui va réussir à reconnecter un frère et une sœur, la France et l’Algérie. Il raconte la douloureuse histoire partagée entre les deux pays sur fond de colonisation et d’indépendance.

 

On se laisse complètement embarquer par ce conte à l’atmosphère des mille et une nuit mais qui nous écorchent par les thèmes abordés : la fraternité, la mort, l’héritage…

 

Jusqu’au 1er décembre 2018 

 

La Colline, Théâtre National

Durée 1h30

Rebecca Bory

 

Auteur: Rebecca Bory

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.