Zigmunt follies, Cie Philippe Genty, Grand Parquet

Zigmund Follies - Rodric Arsse

Des marionnettes s’animent dans un univers entre Michel Gondry et Tex Avery sur les planches du Grand Parquet. Bluffant !

Depuis sa création en l’an 2000, le spectacle culte de marionnettes transporte dans un univers fantasmagorique. Sous les yeux ébahis du public se joue la rencontre d’un conteur, d’un inspecteur de policier et d’une infirmière sous le regard du père. Telle une traversée dans les méandres de l’âme humaine, de ses peurs, ses désirs inconscients, on va de surprise en surprise. Avec l’énergie des cartoon Tex Avery et dans des décors oniriques dignes de Michel Gondry.

Les mains de l’ombre sont celles de Philippe Richard et Eric de Sarria. Deux passionnés, deux magiciens. Avec leurs doigts agiles et leur sens des mots qu’ils laissent jouer, ils nous emportent loin. Leurs personnages vivent des aventures drôlement farfelues, sources de rire et de poésie. Ils traversent le temps et l’espace. Sur terre ou dans les airs, à montgolfière ou à bicyclette.

On est saisi. Pas tant pour l’histoire, un peu difficile à suivre et parfois un peu lubrique ou scabreuse mais pour l’imagination débordante, les pirouettes techniques, l’univers empli de fantaisie et de poésie. Oh que l’on aimerait que la création soit toujours aussi inventive! Bravo.

du 5 au 15 mars 2015 et du 2 au 5 avril 2015

Au Grand Parquet

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.