X Men: Days of Future Past

Dans le futur, le Monde tournera mal. L’avenir de Terminator à coté, c’est Disneyland! Ca va tellement mal que les mutants ressemblent dans le futur à des fans de Tokio Hotel. Ca fout vraiment les boules le futur! Pour transformer tout ce foutoir, les quelques survivants imaginent un plan d’une logique infaillible: si on envoie des mutants du futur dans le passé pour détourner l’événement fondateur de la fin du Monde, le sens de l’Histoire changera et hop, il n’y aura plus de méchants robots, les Sentinelles, coupables de tous les maux!

Ainsi le plus costaud d’entre eux, Wolverine, déboule dans les années 70 pour castagner des humains et d’autres mutants! Il doit demander de l’aide à un jeune professeur Xavier, perdu dans la drogue mais aussi Magneto, charismatique en diable mais toujours torturé par son coté obscur!

Ensemble ils courent donc après un scientifique moustachu de petite taille (l’excellent Peter Dinklage) et Raven/Mystique jouée par Jennifer Lawrence. On comprend pourquoi tout le reste du casting masculin joue au chat et la souris avec elle!

Le ton est moqueur mais ce nouvel épisode nous console un peu de tous les derniers super héros, fades et interchangeables. Bryan Singer, le réalisateur du tout premier X-Men, revient aux affaires avec de l’ambition et pas mal d’idées de mise en scène. On retiendra une scène d’action au ralenti d’une drôlerie surprenante.

Il réunit aussi un casting fou puisqu’à l’écran, tous les anciens X Men sont là! Michael Fassbender fait un show qui écrase les autres mais cela reste une belle réunion de famille. L’ambiance catalogue  ne fait pas oublier un scénario résolument tourné vers la science fiction.

La bonne idée est là: le film défend un propos, a une envie de disserter sur le Monde et son état. Singer accroche son histoire à l’Histoire sans faire dans la nostalgie appuyée et son film se révèle futé. Le film d’action est gommé pour quelque chose de plus ambitieux, un peu au delà des rêves commerciaux de la compagnie Disney Marvel. Le film ne nous prend pas pour des spectateurs bouffeurs de pop corn. Ou pire: des fans de Tokio Hotel!

Avec Hugh Jackman, James McAvoy, Jennifer Lawrence et Michael Fassbender – 20th century fox – 21 mai 2014 – 2h10

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.