Samba

Ode aux rencontres improbables, à l’engagement et au rire pour survivre. Coup de cœur.

Samba, alias Omar Sy, travaille dur sur Paris. Sénégalais sans papier, il galère pour aider sa famille au pays et rêve d’y construire une maison. Arrêté, emmené dans un centre de rétention, il fait la rencontre d’Alice et Manu qui s’activent pour faire valoir ses droits. Des êtres vivant dans des mondes éloignés font connaissance.

Inspirés du roman de Delphine Coulin, Samba pour la France, Eric Toledano et Olivier Nakache signent un scénario bien construit autour du quotidien des Sans papier. On ne se lancera pas dans les comparaisons stériles avec le film à succès Intouchables. Les deux films sont différents, Omar Sy tient des rôles bien singuliers, toujours avec la même sincérité. Force est néanmoins de constater que le plaisir devant le film est aussi élevé.

Tout d’abord grâce aux personnages : attachants, drôles et entiers. Ensuite grâce au jeu d’acteurs. Omar Sy prête son naturel, son humour et sa sensibilité à Samba. Charlotte Gainsbourg en cadre supérieur à la dérive nous offre des scènes jubilatoires où elle pète les plombs. Et enfin grâce au travail de fond perceptible qui fait sonner juste le film, fidèle à ce qui se vit sur le terrain. Samba trouve l’équilibre entre rires et larmes. Il touche du doigt des réalités sur lesquelles la société détourne souvent le regard ou juge à la hâte.

On admire, on apprend et on rit beaucoup. Bravo.

Avec Omar Sy, Izia Higelin, Charlotte Gainsbourg et Tahar Rahim – Gaumont – 15 Octobre 2015 – 1h55

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.