Mellanoisescape

Gros morceau de musique expérimentale, ce disque coloré nous fait passer par tous les états!

Car Olivier Mellano est un romantique. Un musicien qui se lancent dans des élans artistiques douloureux et souvent héroïques. Il est rare de voir un Français se promener sur les terres bruitistes du noise et du rock plutôt grave et presque littéraire.

Ce n’est surtout pas élitiste. Dans la première chanson, une mélodie nous rappelle les péripéties soniques de Radiohead: on peut être exigeant et populaire. C’est le cas de ce disque hors des modes. On devine le passionné de musique sur chaque morceau, plus ou moins abordable.

Olivier Mellano est un aventurier. Il court après les expériences. Il rentre dans le lard et ne veut pas laisser indifférent. Au point de dérouter dans certains passages qui pourraient être brouillons. On ne va pas se plaindre: il ose et c’est déjà bien.

La pochette est colorée et cela souligne les innombrables nuances qui composent ce disque électrique et bouillonnant. Il est un peu lassant par instants. Néanmoins Mellano ne nous abandonne pas, obsédé par son chaos sonores visiblement bien organisé.

On sort un peu lessivé à la fin de cet album spécial mais emballant. On est tiraillé entre joie et amertume. Il est aussi généreux que trop envahissant. Un disque bizarrement trop bavard!

Ulysse productions – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.