Lolo

Julie Delpy fait dans la comédie populaire! Une bonne idée pour un film moins rigolo qu’il n’y parait!

C’est le petit plus de la nouvelle comédie de l’actrice réalisatrice Julie Delpy: son film est cruel. Beaucoup plus que le norme d’aujourd’hui. Elle pourrait se comparer à l’humour vachement acide de Chatiliez et ses contes moraux, drôles et populaires.

On pense d’ailleurs à Tanguy avec ce drôle d’adulte qu’est Lolo. Un enfant roi qui ne veut pas quitter sa mère, parisienne jusqu’au bout des doigts. Il voit donc débouler sur la Capitale, Jean René de Biarritz. Informaticien doué, il est le nouveau petit ami de Violette, la maman qui travaille dans la mode et qui doit gérer les ambitions artistiques d’Eloi, dit Lolo.

Le trio n’est donc pas très bien accordé mais la partition n’en sera que meilleure. Car Julie Delpy n’a pas froid aux yeux pour décrire les supposés préjugés entre les Parisiens et le reste de la France. Avec Karin Viard, elle forme un duo aussi insupportable qu’hilarant de quadras en mal d’amour, de cul et de tendresse!

Vincent Lacoste est la plus belle tête à claques que l’on est vu au cinéma. Sa répartie, son cynisme et ses idées tordues donnent à voir le pire du parisianisme souvent décrié. Les clichés pleuvent aussi sur la « Province » mais Delpy montre un certain réalisme dans une comédie française: autant vous dire que c’est rare pour être signalé!

Son expérience américaine a peut être amené sa singularité mais le parcours de cette réalisatrice est intéressant car elle touche à tout et le fait avec une fausse désinvolture qui révèle une personnalité assez aventureuse. En tout cas son film est un portrait acerbe de la culture française. Ca n’évite pas deux ou trois situations un peu too much mais, même avec Dany Boon en roue libre, les nuances ont le droit de citer dans Lolo. On est pas dans le comique pour public abruti par la TNT.

Sur la bêtise, sur la famille, sur le choc des générations, le film cache pas mal d’amertume derrière des dialogues croustillants et des comédiens ravis de jouer avec les stéréotypes. Ca rigole beaucoup mais ca ne dit pas que des banalités. Une comédie plus fine que d’habitude. On l’adopte ce Lolo!

Avec Julie Delpy, Dany Boon, Vincent Lacoste et Karin Viard – Mars distribution – 28 octobre 2015 – 1h35

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.