La Dune

Bon franchement, c’est le genre de film que l’on adore détester. Parce qu’il est inattaquable dans le fond.  Les sentiments sont bons et remplis de chlorophylle. Le réalisateur Yossi Aviram se promène entre la terre aride d’Israël et le littoral français avec une douceur de vivre sympathique.

Le voyage  s’exécute en quelques plans mais il est agréable et réchauffe nos envies d’un monde sans frontière, où les hommes ont encore de la bienveillance entre eux. Pourtant ce n’est pas un film de béni oui oui. Les sujets sont graves mais traités avec une infinie tendresse qui change des habitudes.

Voyage initiatique, douloureux, le film compte aussi sur le talent de ses comédiens pour nous prendre au piège. On aime la trogne de Niels Arestrup, en vieux flic à la retraite rattrapé par le passé. La meilleure idée est de l’associer à Guy Marchand, toujours parfait.

En face de lui, le regard bleu du comédien Lior Ashkenasi est saisissant. Un mélange un peu mélancolique de Griffin Dunne et d’Owen Wilson. Pas étonnant de voir la belle Emma de Caunes craquer dans son rôle de néo agricultrice, stéréotype du candidat parfait pour L’amour est dans le pré…

On se moque mais on n’a pas vraiment le choix car malgré les bonnes intentions, le scénario est lourdingue face à la réalisation plutôt aéré de Yossi Aviram. Entre les échecs, le jeu mutique du héros et les opportunités un peu faciles autour des personnages, tout cela est un peu gros. Mais il fait du bien au coeur et aux yeux, ce qui est déjà pas mal.  Inattaquable cette dune sans être un sommet!

Le Pacte – 13 aouot 2014 – 1h30

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.