Gold

Ce bon vieux rêve américain et son or qui rend fou. Une saga classique qui laisse la place à un Matthew McConaughey déchainé… il est en passe d’être le nouveau Al Pacino!

Car le comédien, dont tout le monde se moquait il y a encore quelques années pour sa fainéantise et ses choix peu judicieux, est devenu un monstre sacré, le chouchou des auteurs indépendants et des cinéastes hollywoodiens. Matthew McConaughey fait désormais dans l’actor’s studio: il se transforme selon les rôles et habite ses rôles comme jamais. Mais visiblement il faut le retenir.

Comme Pacino ou De Niro, il peut trop en faire et c’est le cas dans la saga minière, Gold qui raconte la grandeur et décadence d’un chercheur d’or, un type menteur et brillant en même temps, un aventurier moderne et un entrepreneur raté.

Il sera ébloui par une mine d’or en Indonésie. Ca lui vaudra la gloire et les emmerdes en même temps. Il va se compromettre avec les loup de Wall Street. Il va devoir se compromettre avec des dictateurs et surtout faire des sacrifices inattendues. Le scénariste de Steven Soderbergh, Stephen Gaghan réalise un film tendu mais un peu trop ordinaire. C’est un film de gangsters déguisé. Sans amertume, on peut dire que l’on en a soupé des histoires de rêve américain qui dérape vers le grand n’importe quoi.

Ca se regarde sans déplaisir. Hélas le cinéaste fait confiance au génie du comédien qui en fait des tonnes pour jouer le roi du business qui ne voit pas trop les pièges venir! Sans aucune sobriété, il a la fièvre de l’or.

Avec Matthew McConaughey, Bryce Dallas Howard, Edgar Ramirez et Corey Stoll – StudioCanal – 19 avril 2017 – 2h

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.