Europe 2009

Le chanteur Américain veut visiblement battre le record de live sortis dans une carrière. A chaque fois, sa passion explose et l’envie de rebondir dans une fosse revient vite !

Pour un album studio, Dave Matthews et sa bande sortent une tripotée de live !

Depuis leurs débuts en 1991, c’est ainsi. Dave Matthews Band est un groupe de scène et ils le savent. On comprend souvent pourquoi ce groupe méconnu chez nous est une énorme star aux Etats Unis.

Dave Matthews est l’authentique chanteur de Charlottesville en Virginie. Il ne fait pas de country épique mais pratique un rock jazzy, funky et particulièrement électrisant, parfait pour mettre le feu aux plus grands stades américains.

Il a tout pour être détesté chez nous (l’intimiste j’connais pas!), pourtant son dernier live résume sa tournée européenne. Il y a trois galettes et un dvd. Le coffret contient aussi des photos du groupe dans tous les pays visités du vieux continent. Sans être chauvin, le plus beau cliché restera celui de l’Olympia !

Mais on est surpris par la générosité qui habite ce groupe increvable, malgré la disparition du Leroi Moore, l’un de ses piliers. Accompagné d’un nouveau saxophoniste, d’un massif trompettiste et du guitariste Tim Reynolds, le groupe est bien plus que professionnel. Leurs concerts sont un déluge de musique inspirée par toutes les racines musicales de l’Amérique.

Les « jam » sont un peu la spécialité du groupe mais ils ne sont jamais ennuyeux. La part d’improvisation est palpable et rend l’écoute passionnante : on assiste à des acrobaties et de vrais numéros d’équilibriste. Cela peut sentir l’esbroufe ou pire, un très grand professionnalisme. Cependant ça transpire et cela s’entend.

Sur ce concert capté en Italie, on sent que cela joue sans filet.

Sûrs de leur force, les membres du groupe reprennent les classiques et les nouvelles chansons de l’album au titre génial Big Whiskey & the Groogrux King, qui sont vraiment faites pour l’imagination assez survoltée ici de Dave Matthews et ses complices.

Visiblement, l’air de la vieille Europe a fait du bien à ce groupe yankee ! Ils reviennent le 5 novembre prochain au Zénith. Allez découvrir ce gros morceau d’Amérique. Ca vaut le détour.

Eagle record – 2010

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.