Delirium

Pendant que les vieilles gloires de Disney d’une vingtaine d’années se mettent à nu et bravent les interdits de la bienséance pour vendre quelques chansons de centre commercial, une petite Anglaise commence à faire la même chose. Mais elle est encore un peu frileuse comme le montre la pochette de son troisième album.

En vacances, nous on tente de vous réchauffer avec les pochettes coquines de l’année 2015. Bizarrement la nudité dans la musique c’est de la midinette en crise ou du rappeur tatoué. Mylène Farmer n’a pas osé cette année. Les Red Hot sont peut être les derniers rockeurs qui se sont déshabillés. Dans les années 90. On est plutôt frileux dans l’industrie anglaise.

Alors on remerciera la jeune et blonde Ellie Goulding de nous montrer son nombril et sa belle fourrure pour les besoins de son nouveau disque, Delirium. Le comble de la folie pour cette chanteuse anglaise, c’est peut être l’introduction de son disque faite de voix élégiaques, assez intrigantes.

La suite est beaucoup plus convenue. Si elle se déshabille (un peu) c’est pour nous attirer dans sa pop programmée pour cartonner dans les charts et les supermarchés. Une de ses chansons accompagne le film 50 Nuances de Gris. C’est bien ça la musique de Goulding: de la provocation qui n’en est pas! De l’érotisme pour les masses, abandonné par la controverse et la subversion. Donc elle est bien mignonne sur sa pochette de disque mais pour le délire, il faudra repasser.

Mais bon les petits bouts de peau qu’elle montre feront certainement le boulot. Plus les chanteuses pop montent au sommet, plus elles finissent à poil! Drôle de constat!

Polydor – 2015

Auteur: Le Z au Top

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.