Bien Hommé Mal Femmé

D’un style à l’autre, il est, comme l’indique le titre de son album, transgenre!

Il est d’une élégance rare: la moustache fine et le regard perçant. Intrigant, il ne faut pas s’étonner d’entendre de la jolie poésie dans ce quatrième album fait avec une belle assurance et une fierté virile mais correcte!

La quarantaine dépassée, Dimoné n’a plus le temps de minauder. Le chant est simple et la musique va à l’essentiel. Cette exécution sèche impose un ton franc du collier. Un rock dépouillé mais toujours mélodique. Une musique qui accompagne des confidences douces et constats plus douloureux.

Il met toute son âme dans ses chansons. Cela se ressent. A chaque écoute, on décortique avec plus d’envie, ses textes assez poétiques et ses refrains qui pourraient être signés Alain Bashung ou Charlélie Couture.

C’est parfois rock. C’est de temps en temps pop. Ou il cherche la grandiloquence de la Chanson Française. Il touche à tout mais reste ce drôle de personnage qui veut se livrer sans détour. Dimoné est vraiment passionnant.

L’autre distribution – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.