American Ultra

Jesse Eisenberg a bien de la chance. Il tient dans ses bras la frêle Kristen Stewart qui a vraiment une façon unique de minauder à l’écran. Elle est assez incroyable même déguisée en grunge. En tout cas, cela inspire le comédien: il tient le film à lui tout seul malgré une moumoute ridicule sur le crane et un physique hors norme pour jouer les Jason Bourne sous acide!

Car voilà le concept de cette petite comédie d’action bien saignante. Elle nous rappelle que durant l’été on a droit à quelques sorties un peu nulles mais courageuses dans leur démarche. On aurait aimé défendre American Ultra mais franchement on ne peut pas.

Car dans les faits, c’est assez mauvais et presque fauché. Il y a tout plein d’acteurs et d’actrices que l’on apprécie mais ils sont visiblement mal dirigés par le réalisateur du potache Projet X. Même si le fiston de John Blues Brothers Landis écrit le long métrage, l’oeuvre est cheap et frole l’amateurisme.

Comme on surfe sur la vague des clichés sur le film d’action et la fumette, on ne sait pas trop si c’est voulu ou non. Le second degré est assez mal maîtrisé et les ruptures de ton sont d’une maladresse impardonnable. Ca commence donc comme un teen movie fumeux pour virer vers le gros film bourrin qui n’a pas peur de se salir. C’est de la bonne grosse blague salissante autour de quelques stéréotypes. C’est facile mais sans surprise. Jamais abouti, le film se délite comme une cigarette mal roulée… et elle est à peine amusante! Heureusement il y a le petit couple de comédiens aux cheveux sales. Juste pour eux, c’est regardable.

Avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Connie Britton et Topher Grace – Metropolitan Filmexport – 19 aout 2015 – 1h35

Auteur: Le Z au Top

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.