Afrique(s), Pascal Maitre, Maison européenne de la photographie

Attaché à saisir la diversité du continent africain souvent réduit à certaines de ses facettes, le photographe français Pascal Maitre nous livre à la MEP quelques uns de ses tirages mêlant beauté, mystère, effroi et fascination.

Le visage d’un enfant des rues de Kinshasa saute aux yeux dès qu’on entre dans la salle. Loin de se contenter de fixer les désastres et fléaux qui touchent le continent, Pascal Maitre interpelle. Grâce à des légendes bien fournies, on recueille des informations de ce qui anime et afflige ses habitants. En passant d’un camp de réfugiés à un salon de beauté ou une salle de jeux vidéo, on dépasse les cases dans lesquelles bien des médias enferment l’Afrique.

Des paysages verdoyants du Cameroun ou de Madagascar aux marchés multicolores de Kinshasa en passant par les lumières d’un bar, Pascal Maitre fixe les couleurs qui réveillent le regard. Le tirage en grand format et la couleur des murs de la MEP mettent particulièrement en valeur la beauté et le sens des photos.

Pascal Maitre fait sortir l’humanité par delà la souffrance. C’est dans sa capacité à recycler, à magnifier, à résister et surtout à créer que l’Afrique puise, pour lui, sa force.

On verrait bien une exposition plus large de ce grand maitre du photo reportage notamment de clichés tirés de ses plus récents et futurs projets. Allez d’ici là à la Mep admirer les Afriques captées par ce talent digne d’un Cartier Bresson ou d’un André Kertész !

Jusqu’au 02 novembre 2014

Maison Européene de la Photographie

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.