Zooropa

Ha les vacances de la Toussaint… face à la fraicheur, on se met à l’abri et on retrouve des étrangetés, de objets curieux qui ne manquent pas de charme dans nos poussiéreuses discothèques!

Et c’est ainsi que l’on peut dire que U2 fut sûrement le plus grand groupe du Monde, en 1993. Oubliez les jeunes Irlandais ambitieux qui faisaient tourner la tête aux stades du Monde Entier. Mettez de coté les vieux schnocks qui défendent un pop molle et progressive.

Au début des années 90, Bono et ses musiciens inexpressifs font leur propre révolution. Ils réalisent l’album Achtung Baby qui fait entrer la pop dans les années 90, où le grunge va être une réponse à la techno et tous les sons synthétiques qui facilitent les tubes pour les radios.


On entend déjà cela dans le fameux Achtung Baby, génial produit de stars magnifique album de remise en questions et réussite commerciale éclatante. Aussitôt, en pleine tournée psychédélique et délirante (le fameux Zoo TV Tour), le groupe sort Zooropa.

Ils poussent le concept un peu plus loin. En apparence, le disque est décevant mais quand on y revient, c’est une belle collection de titres totalement habités, obsédés par son temps. Les médias, l’aliénation, la technologie, l’Europe… tout est encore d’actualités!

Le Brexit aurait sa place parmi les dix chansons spectaculaires et déchiquetées de ce groupe qui continue en 1993 de se reprogrammer autour de producteurs aventureux. Le groupe, au sommet, se permet toutes les pirouettes techno et joue la carte de l’expérimentation sans avoir peur des conséquences. Rapidement fait, poliquement défoncé, musicalement désarmant, Zooropa est aujourd’hui le disque le plus intéressant de U2!



Island – 1993

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.