Willy et le lac gelé

En attendant la tempête de la Reine des Neiges, profitez d’une bucolique promenade au lac gelé, avec des petits compagnons verts!

Les Verdis vivent près d’un lac. Ils le préservent. Ces petits êtres verts ont même une petite armée pour défendre les terres et tous les biens que la nature offre.

Willy a les cheveux verts. C’est pour cela qu’il ne peut pas devenir gardien du lac. Il attend d’avoir une tignasse de couleur marron. Il grandit avec sagesse mais sa gentillesse va provoquer une catastrophe. L’attention des rats. Ces derniers veulent s’allier aux Bougons, un peuplade moins évolué qui ne veut pas travailler pour subvenir à ses besoins…

On sait que la politique hongroise n’est pas très reluisante ces dernieres années. Dans ce dessin animé, cette société organisée autour d’une armée vivant avec des fainéants en face de chez eux, c’est un peu bizarre. Ne voyons pas le mal partout

Mais Willy et le lac gelé n’est pas une oeuvre politique. C’est surtout une petite fable écologique et tourné vers les plus petits. L’animation ne fait pas dans la grandiloquence.

C’est simple mais pas niais. Le petit héros et ses amis sont tendres. Leurs aventures ne sont pas démesurés. Cela a mille fois plus de charme qu’un épisode de Arthur et les Minimoys. Loin des standards de l’animation mainstream, ce promenade sur le lac est agréable…


Ufo distribution – 2 octobre 2019 – 1h10

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.