The answer

Le petit Prog rock illustré!

Franck Carducci est un rêveur. Français, il est tombé dans le rock progressif quand il était petit. Cette marmite électrique, il la désire depuis sa tendre enfance. Il a surtout appris toutes les recettes.

Hors des modes, il a toujours été envouté par le lyrisme de Genesis première génération, le génie technique du Floyd et le gout du conte de Led Zep.

Les références sont costauds. Mais Franck Carducci et son “band” croient fort en ces vertus légendaires, qui sont aux sources de la culture britannique et du hard rock dit traditionnel.

Cela fonctionne. A l’étranger, le succès est au rendez vous. Les esprits chagrins pourraient voir tout ce barnum comme kitsch et dépassé. Mais Carducci et ses camarades ont la foi. Qui est assez réjouissante sur ce troisième album.

Il attache tout son talent à des chansons longues mais spectaculaires. Barde et druide, il controle son déluge de rupures, d’arrangements et d’harmonies. Les architectures sont connues mais souvent elles sont excutées avec une passion qui s’entend réellement. C’est un grand huit musical qui nous met la tête à l’envers. C’est attendu. Mais, en toute franchise, c’est réussi!

Quadrifonic – 2019

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.