Of the sun

La Pologne nous offre en ce moment, le meilleur groupe post rock! Une découverte assez précieuse!

En réalité, les musiciens de Trupa Trupa se sont montrés il y a quelques années avec des morceaux taillés dans un roc(k) sombre, émietté et en même temps éclatant!

Depuis ils ne font que confirmer le bien que l’on pense d’eux. Et ce quatrième album commence à montrer un groupe très confiant de ses formes et capables de s’ouvrir au reste du Monde.

Une petite tournée autour de la planète a dû donner de la vigueur à ce groupe polonais qui pourrait être un hybride assez déconcerant de Alice in Chains et Joy Division.

On devine bien les usines, le spleen, l’aliénation, le désespoir mais on entend surtout une énergie folle. La basse tabasse mais le reste des instruments veut rassurer. La tristesse n’est qu’une apparence. Sans le soleil, il y a tout de même une vivacité simplement incroyable loin des habituelles idées noires.

La maitrise du post rock est parfaite. Le quatuor se prend même pour les Beatles avec l’acoustique et magnifique Angle. Ils ne défendent donc pas une formule mais sont bien plus ouverts que l’on pourrait le penser.

On est dans la douce expérimentation. Trupa Trupa ne veut plus choquer le bourgeois. Les gribouillages noires de la pochette n’existent pas ou plus. Désormais Trupa Trupa tente et réussit tout ce qu’il entreprend. L’authenticité explose dans des morceaux qui ne veulent plus prendre la pose. C’est un disque très libre et finalement très frais. Bonne surprise donc!



Glitterbeat records – 2019

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.