Mémoires d’un fou, Gustave Flaubert, Sterenn Guirriec, Poche Montparnasse

AFF-FLAUBERT-MEMOIRES1

Seul en scène dans la salle du bas du Théâtre de Poche, William Mesguich livre une interprétation très physique des Mémoires d’un Fou de Gustave Flaubert. En nage, encerclé de feuilles de papier (qu’on devine être des ébauches de son Dictionnaire des Idées Reçues) dont il se saisit frénétiquement, William Mesguich est un Flaubert exalté, presque possédé.

Censé être âgé seulement de 17 ans (l’œuvre date de 1938), il semble pourtant dans un état terminal, amèrement rongé par l’incompréhension de ses contemporains, lui, l’enfant rêveur, amoureux éperdu de poésie. Si jeune et si désabusé, ce “pauvre fou” a contracté “de bonne heure une profonde aversion pour les hommes”.

Les amoureux de Flaubert découvriront ou retrouveront dans cette première œuvre, presque un journal d’adolescent, tout son génie et sa maturité, tous deux superbement révélés par le jeu de William Mesguich et la mise en scène de Sterenn Guirriec.

En revanche, on se demande si le trait n’est pas trop forcé quant à l’état mental de l’écrivain qu’on aurait préféré un tout petit peu moins exalté, pour ne rien rater de la puissance du texte. Flaubert ne s’interrogera-t-il pas lui-même, en dédicace de ses mémoires: “Elles renferment une âme toute entière. Est-ce la mienne? Celle d’un autre?”

 

Jusqu’au 8 novembre au Théâtre de Poche – Montparnasse

Mémoires d’un fou de Gustave Flaubert

Adaptation Charlotte Escamez

Mise en scène Sterenn Guirriec

Avec William Mesguich

 

(Du mardi au samedi 19h – Dimanche 17h30)

Auteur: Louise D.

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.