Mayerling

La dernière sortie en solitaire, Xavier Plumas nous invitaint dans un coloré Cabinet Vaudou. Cette fois ci, il nous promène dans un atelier d’artistes. L’art de l’esquisse…

Xavier Plumas est un héros très discret de la musique française. Avec son groupe Tue loup, il fait des choix radicaux et souvent justes. Il touche à tout et on le retrouve sur d’autres projets. En solo, il se livre un peu plus et fait preuve d’une délicatesse que l’on pourrait comparer à celle d’un peintre.

C’est ce que pourrait rappeler la pochette de son troisième effort en solo. Un patchwork de coups de pinceaux. Suggestifs. Bariolés. Vifs. Ses chansons sont un peu comme cela. Elles sont le travail réel de l’artiste. Pas de bidouillage. L’instrument et l’inspiration seront les seuls armes pour offrir une image du Monde et des émotions à l’auditeur!

Il réussit cela très bien.  Le chant se fait avec les contours d’une musique assez introspective. Les instruments semblent à l’affut du moindre vague à l’âme. Les mots ont leur importance et leur poésie. Xavier Plumas fignole avec une grâce des titres vibrants. Les sentiments sont crayonnés sur des accords toujours bien choisis et des refrains qui n’en font pas des tonnes.

C’est ce sens de l’évocation qui fait de l’art de Xavier Plumas, un moment simple et important. Ce type est précieux. Ses chansons, si proches de nous.

La lezarde l’autre distribution – 2018

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.